Menu

Groupe Minier : le ciment de l’entreprise

Groupe Minier : le ciment de l’entreprise

A l’heure où l’entreprise fait l’objet d’un débat sociétal, politique, économique, parfois houleux, souvent partisan, Le Petit Vendômois a souhaité mettre en exergue les acteurs phares du tissu économique sur le territoire. Francis Minier, PDG du groupe éponyme, a répondu présent sans éluder aucune des problématiques soulevées par le sujet.

 

«Les valeurs d’une entreprise se reflètent à l’architecture de son siège social», disait l’architecte. Quand on emprunte l’allée boisée qui mène à celui du Groupe Minier, on ne peut qu’adhérer à cette réflexion de bâtisseur. Niché en bord de Loir, bercé par le chant des oiseaux et les remontrances des canards, le Moulin de Varennes, siège du groupe à Naveil (photo), trône au milieu d’un parterre paisible de gazon verdoyant.

 

Francis Minier ; Minier

 

Loin de l’atmosphère pesante qui électrise l’opinion quant aux valeurs morales, parfois dévoyées, des entreprises et de leurs dirigeants. Les valeurs de l’entreprise ? Pour certains, juste une nébuleuse alimentée par une novlangue technocratique qui ferme la porte à toutes revendications sous la pression des actionnaires. Loin des capitaines d’industrie du début du XXe siècle, très attachés à la dimension sociale et familiale, portés en cela par leur tradition patriarcale. Pour d’autres, l’indispensable ciment pour fédérer les hommes et les femmes autour d’un projet commun, accélérateur de destins, avec en ligne de mire l’épanouissement de tous.

 

Alors, ces fameuses valeurs, dont nombre de chefs d’entreprise se targuent, toujours pertinentes dans une économie lissée et désormais mondialisée ? Ou la messe est-elle déjà dite ? Pour Francis Minier, la réponse est assurément non. De la prise de conscience du devoir environnemental qui incombe à l’entreprise pour le devenir de nos enfants, au mal-être des salariés dans certains secteurs d’activités (grande distribution, plateformes téléphoniques…) : des questions qui reviennent régulièrement sous le feu nourri de l’actualité. Le plus souvent, et parfois à raison, au déficit de l’entrepreneur.

 

«Equipe, implication, respect, savoirs»

Le temps de onze numéros, le débat sur l’entreprise, son obligation d’exemplarité, son rôle dans les rouages de l’économie et son poids sociétal sera ouvert dans nos colonnes. Pour en définir la teneur et nourrir les échanges, Francis Minier et Le Petit Vendômois (LPV) ont souhaité réunir un panel représentatif et apporteur de retour d’expériences: des salariés de l’entreprise, des clients du groupe, ainsi que des lecteurs de LPV, que nous avons souhaité associer à cette initiative inédite et participative. Pour ce faire, une réunion, sorte de conférence de rédaction thématisée, permettra de définir les sujets et les angles qui seront la trame de notre collaboration et nous ferons un appel à nos lecteurs pour leur offrir de participer à ce temps d’échanges. Avec en fil rouge les quatre piliers définis par le travail de recherche mené par les collaborateurs de la holding, une concertation qui a permis de conforter les valeurs que le groupe véhiculait depuis sa création et de faire évoluer son identité visuelle au travers d’un nouveau logo. «Equipe, implication, respect, savoirs» sont les quatre antiennes gravées au fronton du groupe Minier. Des valeurs qui s’apparentent à celle de l’Ovalie et qu’on pourrait qualifier de sportives. Quatre occurrences majeures, déclinées en une quarantaine de mots-clés dans le plan stratégique mis en place par la holding : «Courage, présence, loyauté, technique, solidarité, partage, confiance, écoute…» et qui seront au cœur de nos publications dédiées.
Cette série d’articles s’installera dans nos colonnes jusqu’en juillet 2019 et elle sera diffusée simultanément dans le journal interne que reçoivent chaque mois les salariés. Et ça tombe bien, notre périodicité étant mensuelle, les 175 employés de l’entreprise et les 70000 lecteurs du Petit Vendômois pourront suivre quasi en même temps le feuilleton et la vie du groupe. Une synergie d’entreprises en somme, la jonction des forces vives et un beau chantier à mettre en œuvre.

 

 

«Minier, les valeurs d’un groupe», atelier-débat, en septembre,
la date sera communiquée dans notre numéro de rentrée.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article
Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

Conférences-débats, Amour et famille

  Dans le cadre d’un travail préparatoire à de futurs états généraux de la famille, la ville s’engage dans une

Maison de services au public, un accès de proximité

 Les MSAP ont été créées pour répondre aux besoins des citoyens éloignés des administrations et des opérateurs publics, notamment en

Epuisay ne veut pas se faire enrober !

 Décidément, la commune d’Epuisay aura suscité cette année nombre d’oppositions à différents projets économiques et environnementaux sur la commune. Cette

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X