Menu

Pierre Gattaz, séduit par le Loir-et-Cher

Pierre Gattaz, séduit par le Loir-et-Cher

Le patron du Medef doit se plaire en Loir-et-Cher. Il est vrai que ce voisin d’Indre-et-Loire, là où il dirige une entreprise à Château-Renault, se sent un peu chez lui en région Centre-Val de Loire.

 

Pour la deuxième fois, le numéro 1 du Medef national est venu présider l’assemblée générale des adhérents du département réunis à Cap’Ciné, sous la présidence locale de Paul Seignolle, qui a rappelé la vitalité de notre territoire face à la crise et aux menaces économiques.

 

Martelant que l’apprentissage et la formation sur le terrain étaient des priorités à encourager plus que jamais, en y appliquant tous les avantages des technologies de pointe, en numérique surtout, Paul Seignolle développa plusieurs pistes où l’esprit d’équipe avait plus que jamais droit de cité.

 

La plateforme Job41 lancé par le Conseil départemental, pour mettre en relation demandeurs d’emploi et chercheurs de collaborateurs, a séduit Pierre Gattaz qui a promis de faire partager cette bonne idée loir-et-chérienne aux membres du conseil d’administration national afin qu’elle puisse être reprise partout en France. «Car il y a du travail encore en France et il faudra tout entreprendre pour que le RSA soit plus une courroie et un relais vers un retour à l’emploi qu’une aumône.», a déclaré Pierre Gattaz.

 

Plusieurs témoignages de chefs d’entreprise dynamiques ont permis de constater qu’il y avait encore de beaux jours pour l’économie en Loir-et-Cher à condition de se battre presque chaque jour pour tordre le cou au chômage et à la fatalité.

 

Le guide de l’alternance…
Le Medef, en relation avec des partenaires (APEC, CentreInfo, OPCALIAV) et Le Guide du Routard (routard.com) a lancé, cette année, le guide de l’Alternance qui contient, sur plus de 140 pages, moult conseils pour réussir dans la vie si on veut bien s’en donner la peine, prendre du temps, réfléchir et bien construire son projet. En un mot tout pour éviter les cases Pôle emploi, chômage, déprime, RSA ou Job41. Pour donner une claque à la malchance et ne pas devenir un looser comme le dit si bien, sans le chanter, Yannick Noah.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Vendôme – Gevelsberg : deux villes à l’unisson

 Une délégation restreinte du comité de jumelage de Vendôme a été reçue les 24-25 septembre dernier par Claus Jacobi, maire

«Ceux de Verdun»

 L’association nationale a été créée après la première guerre mondiale et se décline localement en amicales. Celle du Vendômois s’est

La diversité des métiers de la fonction publique

 Les services municipaux de la ville de Vendôme exposaient en mai tout leur savoir-faire au Minotaure. Une grande première pour

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X