Menu

ValDem et l’économie circulaire

L’économie locale est de plus en plus un sujet déterminant. ValDem, syndicat du traitement des déchets basé à Vendôme s’attaque au dossier de l’économie circulaire avec la mise en place de tout un procédé pour, à partir d’un référentiel, obtenir la labellisation.

 

Comme Monsieur Jourdan dans l’œuvre de Molière, le syndicat ValDem à travers son programme sur la revalorisation des déchets avait, sans le savoir, enclenché une démarche vers l’économie circulaire à l’image du service pour les entreprises mis en place en septembre autour du recyclage des palettes.
Selon l’ADEME, l’agence nationale de transition écologique, cette économie se définit comme un système d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits, aussi bien les services que les biens, vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement sur un même territoire. «C’est une nouvelle économie, nous ne sommes plus dans un système classique. Une économie qui peut se faire sur des échanges pécuniaires mais pas seulement, cela peut être un échange de compétence, un échange sous forme de troc ou même un échange de formation. Le déchet de l’un est l’outil de travail de l’autre et devient la ressource d’un troisième» souligne Thierry Boulay, Président de ValDem.

 

Même si le Syndicat du traitement des déchets est au cœur du dispositif dans ce qui est le plus facile à circonscrire et à organiser, ValDem se lance avec cette labellisation en économie circulaire à un dossier conséquent. Par ailleurs, six collectivités de notre Région s’engagent elles-aussi dans cette démarche dont Bourges ou l’Agglopolys de Blois. «On commence à travailler le référentiel, permettant un état des lieux rapide de notre politique territoriale. Il permet d’identifier des actions déjà faîtes, celles en cours et les autres à venir, s’engager davantage et renforcer notre plan d’action en fait» détaille Solenne Ducard, responsable au sein de ValDem de cette opération.

 

ValDem deviendrait dans cette démarche d’économie circulaire la courroie d’entraînement et les Communautés de Communes seront conviées prochainement à une rencontre. «Nous pourrons échanger sur ces objectifs. Nous sommes certains que cela doit s’engager dans une politique territoriale et plus tôt nous pourrons amorcer tous les acteurs dans cette dynamique, publics comme privés, plus fortes seront nos chances d’aboutir avec des solutions concrètes qui serviront l’économie locale» poursuit Alain Derevier, vice-président de ValDem, en charge des nouvelles filières, ingénieur agronome à la retraite. A l’exemple de la réflexion sur les bio-déchets menée actuellement par le syndicat pour les valoriser et qui implique de nouveaux circuits, comme le compostage ou la méthanisation en entraînant tous les habitants du territoire dans leur tri, cette démarche collaborative va être menée avec nécessairement des partenariats car comme le souligne Thierry Boulay, rien ne pourra se faire seul.

 

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le commandant Méchin à la tête de la compagnie de gendarmerie de Vendôme

 On a tous rencontré, parfois avec appréhension, l’uniforme bleu à l’occasion d’un contrôle routier. Mais on connaît moins les différentes

Guitares au gré du Loir vers de nouveaux projets

 Une année 2020 compliquée pour l’association «Guitares au gré du Loir» qui sait cependant rebondir avec des projets plein la

135 ans pour Besnard paysages

 C’est en 1878 qu’Alexandre Besnard créa son entreprise, chargé alors par le ministère de l’agriculture de la reconstruction du vignoble

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

X