Menu

Famille Rouillac : les passeurs d’objets

Famille Rouillac : les passeurs d’objets

Lors de la première vente en 1989, à Cheverny, rien ne présageait qu’il y en aurait une trentième. Une vente déclinée sous forme d’une garden-party à la française, unique en son genre, un peu comme la famille Rouillac, commissaires-priseurs à Vendôme de père en fils.

 

Des objets sublimes, insolites, d’exception, qui interrogent parfois mais toujours incroyables. Les pièces en vente les 10 et 11 juin à Artigny, en Indre-et-Loire, y sont mises en scène. Souvenirs Fabergé de la Russie impériale, pendule en bronze, tapisseries du XVIIe siècle, armes de cour du XVIIIe, poupées Kachina, l’œil n’est de cesse admiratif des objets exposés à l’Hôtel des ventes de Vendôme, en attente de transfert vers le château de Touraine, là où se déroulera cette trentième vente. «Ce n’est pas une vente ordinaire, dans la présentation, dans le lieu et dans les objets prestigieux recueillis chaque année et répertoriés dans un catalogue-livre. Nous sommes une famille de six marteaux, six commissaires-priseurs dans la famille. Ce catalogue annuel est non seulement une collection sublime de photo, mais aussi et surtout un travail de recherche sur l’origine des objets», souligne Philippe Rouillac. Une recherche avec les meilleurs experts français mais aussi en collaboration avec les étudiants en histoire de l’art de la faculté de Tours, un partenariat unique en France.

 

«Et cette année, pour la première fois en trente ans, nous avons la reconnaissance suprême, la vente d’un objet classé Trésor national: L’enfant Jésus méditant sur les instruments de la Passion par les frères Le Nain, un tableau sur toile du XVIIe siècle», détaille Aymeric Rouillac. Un tableau découvert par hasard, dans une famille en Vendée à l’automne, et apporté au Louvre pour expertise devant les conservateurs parisiens et un spécialiste des deux artistes pour l’authentifier. «Nous vendons régulièrement aux musées nationaux, mais cette fois le dialogue a été compliqué. L’Etat veut bien l’acheter mais au tiers de sa valeur, ce qui nous semble pas correct quand on sait que beaucoup de collectionneurs désirent l’acquérir», poursuit Aymeric Rouillac. La vente se fera donc, avec une seule obligation : le tableau ne peut quitter la France. Cette vente verra également un lot sublime de porcelaine de Chine qui a appartenu à l’Empereur, dont l’une des deux gourdes impériales Qianlong qui reste au monde. Certains Chinois amateurs d’art devraient être intéressés par ces objets uniques.

 

Environ 270 œuvres d’art seront proposés pour cette 30e édition d’une vente aux enchères incomparable en France, un musée éphémère en somme, composé d’objets sublimes pour la plupart et dont l’histoire est toujours aussi passionnante. Retrouvez le reportage sur cette vente extraordinaire le samedi 16 juin, à 13h15, sur France 2

 

Expositions publiques à Artigny (37)
Vendredi 8 juin, de 15h à 19h, le samedi 9 de 10h à 17h
et le dimanche 10 de 9h à 11h
Vente aux enchères publiques à Artigny (37)
Dimanche 10 juin, à partir de 14h30 et le lundi 11 juin à partir de 14h30.

 

Pour étude et expertise de vos objets : Maison Rouillac,
route de Blois, à Vendôme, 02 54 80 24 24.
Retrouvez tous les objets à 360° sur www.rouillac.com


À lire également

Un club Ismer pour les entrepreneurs

Lors d’une rencontre avec les futurs entrepreneurs, jeudi 11 décembre, à Azé, l’association BGE Ismer a présenté l’ensemble des services

Nyne reçoit dans son atelier

Presque deux ans maintenant que Nyne, peintre sur meubles et décor, s’est installée à Villiers, sur la route du Gué-du-Loir,

Un week-end pour l’Art et le Vin

Du 14 au 17 mai, à Villiers-sur-Loir à la Cave Coopérative, chez ADH Paysages et à la Maison du vin

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

X