Menu

Gel hydroalcoolique, Dargaisse propose une borne originale de distribution

Gel hydroalcoolique, Dargaisse propose une borne originale de distribution

Vendredi (29 mai), dès potron-minet, deux bornes de distribution de gel hydroalcoolique étaient installées à l’école de Saint-Firmin-des-Prés, quelques jours avant sa réouverture. L’une à destination des adultes, l’autre, et c’était la première présentée au public, adaptée aux écoliers. À la grande satisfaction de Benoît Rousselet, tout juste réélu maire de la commune.

 

Un don apporté par Franck Rivière, Saint-Firminois travaillant au cœur du bureau d’études de Dargaisse SAS et Arnaud Monteil, directeur général de l’entreprise de métallerie de précision vendômoise.

 

L’enthousiasme des deux hommes était à la hauteur des enjeux que représente cette nouvelle production pour l’avenir de l’entreprise comme l’explique Arnaud Monteil, actionnaire et directeur général depuis 2018, «Jusqu’à cette crise sanitaire, l’entreprise était en plein redéploiement. Lorsque Alexandre Barrier a racheté Dargaisse, en 2015, la situation était difficile. Depuis lors, le chiffre d’affaires a été multiplié par trois et nous avons procédé à une quinzaine d’embauches portant l’effectif à une cinquantaine de salariés.»

 

Le confinement a stoppé net ce regain spectaculaire d’activité de l’entreprise provoquant trois semaines d’arrêt total «Avec 60 % de baisse des commandes, la situation devenait plus que compliquée. En échangeant avec l’un de nos partenaires, Egecom, spécialiste des tables interactives, nous avons imaginé une borne de distribution de gel ou solution hydroalcoolique. Nous avons sorti notre premier prototype le 22 avril.»

 

Et l’équipement présente plusieurs points forts comme la commande par pédalier de la distribution du produit désinfectant, évitant ainsi les soucis d’hygiène, mais aussi la possibilité d’un réservoir de grande contenance, réglant la difficulté du rechargement en cours de journée dans les lieux de passage comme dans les grandes surfaces par exemple.

 

«Le travail de toute l’équipe, de la conception à la fabrication, a été exceptionnel ! Mais, le savoir-faire ne suffit pas. Encore faut-il le faire savoir et là, nous avons la chance que le tennisman Lucas Pouille soit l’un des amis d’Alexandre et qu’il se soit fait l’ambassadeur de notre borne auprès des médias. Très vite, nous avons produit 1.000 bornes et, aujourd’hui, nous en sommes entre 1.500 et 2.000 exemplaires par semaine ! Avec une exportation dans toute l’Europe.»

 

Avec la réouverture des écoles, l’idée d’un modèle adapté aux plus petits a germé et ce sont donc des modèles très colorés et ludiques qui sont sortis de l’imagination des ingénieux concepteurs lesquels sont conscients que la demande va se stabiliser et que la concurrence ne va pas tarder à s’inviter sur le marché. Pour autant, sur cette dynamique positive, Dargaisse va se diversifier sur une seconde activité, VPI (Vendôme Peinture Industrie), qui proposera peinture et montage. «Nous projetons une vingtaine d’embauches d’ici le mois d’octobre.»

 

Un optimisme qui fait du bien et plus encore dans le contexte actuel !

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

«Dépannez-vous en dépannant un chômeur»

 Mission accomplie grâce à l’Avade depuis 30 ans. Le rôle de l’association vendômoise vers un retour à l’emploi des chômeurs

Horizons Sahel : du nouveau pour le Sénégal

 Horizons Sahel, l’association qui envoie du matériel médical au Sénégal, a en ligne de mire un Centre de ressources en

Vers un Grenelle Santé dans le Département ?

 La réunion cantonale de «La Beauce», à Oucques, en a lancé l’idée   Nicolas Perruchot animait, le mardi 26 novembre,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X