Menu

Huit mois pour surveiller son alimentation

Huit mois pour surveiller son alimentation

Manger mieux, local, bio et de saison sans augmenter d’un centime son budget alimentaire ? C’est possible. Dix familles vendômoises vont se lancer ce défi, accompagnées d’un référent, à l’occasion de la seconde édition du «Défi familles à alimentation positive». Une opération qui se tient d’octobre à juin 2019.

 

Sur le plan régional, ce sont 160 familles qui sont mobilisées, avec l’aide de structures professionnelles. Elles participeront à quatre ateliers (jardinage écologique, cours de cuisine, visite de fermes, échanges avec des nutritionnistes…). C’est un projet régional chapeauté par l’association Graine Centre, avec localement l’association Athena, en charge de toute l’animation.

 

«En Vendômois, deux équipes participeront à ce défi, l’une dans le Perche autour de Mondoubleau et l’autre du côté de Saint-Firmin-des-Prés», précise Lénaïg Le Nen, coordinatrice du projet au sein d’Athena.

 

Objectif : démontrer que manger bio et local ne coûte pas plus cher aux familles. L’association Athena prévoit des ateliers gratuits pendant les huit mois que durera l’opération : rendez-vous dans des fermes, intervention de nutritionniste, ateliers de cuisine ou de jardinage… «Des rencontres pour donner des clés, apprendre, partager…», résume Lénaïg. En parallèle est mis à disposition, sur le site dédié à l’opération, des conseils pour que chaque famille puisse évaluer ses pratiques alimentaires.

 

 

www.famillesaalimentationpositive.fr
Inscription gratuite. Lénaïg Le Nen au 06 36 29 08 99.

Rendez-vous programmé pour s’inscrire : et le mardi 9 octobre, à Saint-Firmin-des-Prés, sur le marché (à 18h).

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Horizons sahel, l’année de toutes les renaissances

 Devant une délégation importante venue tout droit du Sénégal, Daniel Millière, président de l’association Horizons Sahel, lors de l’assemblée générale,

135 ans pour Besnard paysages

 C’est en 1878 qu’Alexandre Besnard créa son entreprise, chargé alors par le ministère de l’agriculture de la reconstruction du vignoble

A l’ADMR de Montoire-Saint Amand la proximité est essentielle !

 L’association locale ADMR Entre Loir-et-Loire (Montoire) est une association à but non lucratif. Elle assure la livraison de repas sur

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X