Regard posé en VendômoisÉconomie et société

La Marque Vendôme sélectionne ses vins

Afin de valoriser le territoire vendômois, la marque Vendôme a sélectionné en novembre les vins rouges d’appellation Coteaux du Vendômois issus exclusivement du cépage Pineau d’Aunis de vignerons différents de la région.

 

Immédiatement, dès le début de la séance de dégustation, Nicolas Parmentier, directeur de la Cave coopérative de Villiers-sur-Loir, précisait aux 8 personnes choisies puis formées devenant sélectionneurs d’un jour, qu’«il ne s’agit pas d’évaluer la conformité des vins à l’appellation ni de les classer comme dans un concours mais de retenir les vins exprimant une originalité et un niveau d’expression minimum». Six vins cuvée 2018 ont alors été goûtés à l’aveugle par ce jury composé de vignerons professionnels, de propriétaires de chambres d’hôtes ou de membres d’office de tourisme sous l’œil attentif de Christophe Prouteau, œnologue tourangeau de la société CQFD Gustation. Le but était de reconnaître une vraie spécificité du terroir.

 

Le vocabulaire utilisé est toujours agréable et gracieux pour évoquer les pointes poivrées ou de cannelle, les remontées de fruits rouges ou compotées avec, pour certains, des arômes de cacao et de violette… Ainsi, trois descriptions pour déterminer la véritable destinée du vin : d’abord l’aspect visuel, foncé, clair ou trouble, puis olfactif. Ensuite vient la mise en bouche pour l’équilibre des saveurs et la description des arômes et enfin tactile pour analyser la mécanique et la chimie du vin. S’ouvre alors un monde extraordinaire de mille saveurs pour terminer sur la synthèse du vin dégusté mais toujours recraché en fin de dégustation afin de ne pas polluer la gorge des sélectionneurs.

 

En finale, 5 vins se verront estampillés d’une collerette «Vendôme, Pineau d’Aunis» et vous les reconnaîtrez facilement dans les rayons, venant autant de la Cave de la Berthelotière, du Domaine Patrice Colin ou du Four à Chaux ainsi que de la Cave coopérative du Vendômois. Au printemps, ce seront les vins rosés, «le p’tit gris» qui subiront l’épreuve du passage à la marque Vendôme.

Alexandre Fleury

Il est partout ! Assemblées générales, événements sportifs et culturels, reportages, interviews, portraits… à lui seul, il rédige la moitié des articles du journal. C’est la figure tutélaire de la rédaction et il répond toujours avec le sourire aux très nombreuses sollicitations. Une valeur sûre, qui écume le Vendômois par monts et par vaux et connaît le territoire par cœur.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X