Menu

Le Contrat de ville continue

Le Contrat de ville continue

Beaucoup d’élus de la ville, du Département, de la Région, de membres représentant l’Etat, le ministère de l’Education nationale, la justice, un préambule protocolaire long et peu courant comme le soulignait Béatrice Arruga, Maire adjoint déléguée à la politique de la ville lors de son discours introductif. Toutes ces personnalités étaient présentes pour la signature du protocole de rénovation du Contrat de ville de Vendôme qui se terminera en 2022.

 

Le Contrat de ville oriente les actions depuis 2015 et est prolongé jusqu’en 2022, cette cérémonie étant simplement donnée pour renouveler et affirmer les engagements pour le quartier des Rottes qui s’étend du quartier de la gare jusqu’au nord de la ville. «Il incarne plus que jamais notre engagement commun et notre volonté partagée de construire pour tous les mêmes chances d’avenir […] et à l’occasion de l’évaluation à mi-parcours de notre contrat de ville, de porter un regard croisé, critique et constructif sur notre intervention commune» poursuit l’élue. En effet, ce protocole guidera les réflexions et les interventions pour les années à venir, un regard objectif qui orientera les engagements de tous les partenaires et l’Etat en faveur des habitants du quartier prioritaire de Vendôme, que ce soit pour l’emploi, l’insertion professionnelle mais également l’éducation, le logement, le cadre de vie ou la santé sans oublier la citoyenneté ou l’accès au droit.

 

Des investissements faits depuis 2015 par la ville, Territoires Vendômois et les partenaires que Laurent Brillard, maire de Vendôme rappelait lors de sa prise de parole. «Des actions menées en faveur de l’accompagnement dans les démarches numériques et administratives de la vie courante avec la mise en place à la mairie annexe d’un point d’accès au numérique pour les démarches administratives (p@nda) en octobre dernier». Des actions également sur le volet urbain du Contrat de ville avec les investissements faits récemment par les 3 bailleurs sociaux du quartier qui se sont engagés dans de lourdes opérations de réhabilitation thermique de leur parc social.

 

Plusieurs autres projets urbains comme la création d’une maison de santé pluridisciplinaire universitaire (MSPU) ou la restructuration scolaire du secteur avec la fusion prochaine du groupe scolaire Louis pasteur qui, à terme, sera détruit avec les deux autres groupes du quartier, un redéploiement des élèves vers les deux écoles.

 

«Le travail reste important mais la volonté se renforce au fur et à mesure de l’action. Et les résultats viennent chaque fois qu’il y a la volonté, il y a un chemin» concluait Béatrice Arruga.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Une nouvelle filière fruitière naît dans notre département

Des tonnes de noix en Beauce et en Vendômois : tout est possible Quand on mange des cerises à Noël

Amandine Saillard, entrepreneuse modèle

Jeune Vendômoise aux looks soignés, Amandine Saillard s’impose dans le milieu de la mode et va lancer son site internet

Une triptyque de l’économie sociale et solidaire

Annuellement, la Régie de quartiers de Vendôme participe au mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). L’ESS désigne un ensemble

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X