Menu

Le Loir-et-Cher à Paris

Le Loir-et-Cher à Paris

En marge du congrès des maires, du 20 au 22 novembre, les maires du département étaient conviés par Marc Fesneau et Jacqueline Gourault rue de Grenelle, à l’hôtel de Rothelin-Charolais qui abrite le Ministère chargé des relations avec le Parlement.

 

Monté régulièrement en première ligne au cours de ces dernières semaines marquées par le mouvement des Gilets Jaunes, Marc Fesneau est désormais reconnu par le grand public – bien au-delà des Loir-et-Chériens – pour son sens du dialogue, de l’écoute mais aussi pour sa pugnacité dans l’échange.

 

Une entrée en fonctions pleine de rebondissements pour celui qui a été nommé au gouvernement le 16 octobre, à peine dix-huit mois après son élection à l’Assemblée Nationale où il présidait le groupe Modem.

 

Une promotion qui pourrait sembler rapide mais le parcours politique de Marc Fesneau s’est construit, pas à pas, depuis plus de vingt ans, débutant comme conseiller municipal à Marchenoir en 1995. Maire, président de communauté de communes, membre du bureau de l’AMF, conseiller régional… Marc Fesneau connaît parfaitement les différentes strates de la politique locale.

 

C’est donc en toute amitié qu’il a reçu ses anciens collègues, en compagnie de Jacqueline Gourault, leur ministre de tutelle puisque nommée, en octobre, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

 

Tous deux ont explicité la politique gouvernementale aux élus présents insistant sur la nécessaire expression des élus de terrain, sur les perspectives politiques en pleine évolution et sur les tendances en matière de développement économique.

 

Un moment plein de convivialité mais aussi de réflexion sur les améliorations à apporter dans le fonctionnement des collectivités, sujet cher au cœur de Jacqueline Gourault. Un moment qui fera date car, de tous temps, on n’avait jamais autant vu de Loir-et-Chériens, dont deux ministres, réunis en ces lieux de pouvoir.


À lire également

Valoriser les compétences et avoir la reconnaissance

Fin novembre, le Minotaure à Vendôme accueillait les différents ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) de la Région

Le Plessis, un restaurant dans un jardin. «Un sans faute !»

On l’attendait… On en rêvait. Et voilà c’est fait ! Pas facile de se positionner en tant que chef, de

Du direct grâce à Pôle Image 41

Le Téléthon a été une réussite avec le défi de la ville étape que fut Vendôme et l’illumination de la

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

X