Menu

Parrainez un Combattant Loir-et-Chérien de la Grande Guerre.

Parrainez un Combattant Loir-et-Chérien de la Grande Guerre.

« Ils sont 95, 95 Loir-et-Chériens, 95 anciens combattants de la Grande Guerre, 95 Poilus, restés là-bas, loin, très loin de chez eux. Ils sont enterrés dans la terre froide de Verdun aux Pieds de l’Ossuaire de Douaumont. Voilà 100 ans qu’ils reposent là aux côtés de leurs camarades, sur les lieux de leurs souffrances, de leurs sacrifices. Ils nous attendent, ils vous attendent, afin que nous ne les oublions pas.

 

Les élèves du collège Jean Emond partent entre le 26 février et le 1er mars prochain en voyage de souvenir et de mémoire à Verdun. Ils partent pour retrouver un instant et à jamais ces Loir et Chériens morts pour la France. A cette occasion, nous déposerons une fleur sur chacune de leur tombe, grâce à notre partenariat avec les Pépinières Neilz de Vendôme.

 

Chacune et chacun d’entre vous peut parrainer et aider financièrement un élève, une élève du collège. Cet élève, cette élève déposera pour vous, en votre nom, une fleur sur l’une des 95 tombes. Vous deviendrez ainsi parrain, marraine de guerre. Au titre de ce parrainage, vous recevrez une photographie et un diplôme de parrainage qui vous seront remis lors de « nos portes ouvertes » au mois de juin 2019.

 

Soutenez, parrainez pour ne pas
oublier, les oublier.

 

Adressez votre don de 15 ou 30 euros selon que vous souhaitez un parrainage couplé ou exclusif, au collège Jean Emond de Vendôme par chèque uniquement à l’ordre du Foyer du collège Jean Emond. »

 

Opération parrainage 14-18 – Collège Jean Emond,
16 avenue Aristide Briand, 41100 Vendôme.


À lire également

13e salon de l’habitat de Vendôme

Rendez-vous très attendu par tous, ouvrira ses portes au public les 25, 26 et 27 septembre. De nombreux exposants y

Au revoir Mme le Sous-Préfet

Il y avait foule dans les jardins de la Sous-Préfecture de Vendôme le 25 août pour le départ de Sophie

Elections : plus de civisme dans les communes à taille humaine

Il apparaît nettement, depuis les dernières élections, que les communes à taille humaine ont plus la fibre civique, et donc

X