Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par Jean-Michel Véry / Publié le 25 juin 2018
Source:https://lepetitvendomois.fr/economie-societe/peur-sur-la-ville/

Jeff Catrine ; 2 jours

Peur sur la ville…

Le regard noir, le visage ensanglanté, il titube et tombe à terre après une violente agression dans la rue Guesnault, à Vendôme. Rien d’un fait divers, juste une scène de « 2 jours », le court-métrage de Jeff Catrine, tourné pour partie dans les rues de la ville.

 

Les crissements de pneus d’un 806 Peugeot qui déboule à toute allure dans les rues de Vendôme. Deux lascars en cuir noir, des coups qui pleuvent et une gamine embarquée de force dans le véhicule sous les yeux de son père, tombé à terre. Ça pourrait être le teaser du prochain Olivier Marchal, d’un Quentin Tarantino ou encore de David Lynch… les références nocturnes de Jeff Catrine.

 

Scénariste, producteur, réalisateur et acteur sur «2 Jours», son court-métrage, le comédien a mis le paquet pour cette production tout droit sortie de l’écran noir de ses nuits blanches : Jérémy Senelier, un cascadeur venu de la capitale et déjà en piste chez Luc Besson (Lucy et Valérian), l’équipe cinématographique des Propulseurs aux manettes (Charles Jappé, Daniel Deruytère, Renaud Lagorce…), des acteurs parisiens (William Malterre -ténébreux à souhait-, Paul Arvenne, Lydie Misiek) et vendômois (Tof Ouriachi, Vincent Rocher, Anthony Ginis) pour une histoire de malfrats et de filiation.

 

Un enlèvement en plein Vendôme

Jeff Catrine ; 2 joursLe scénario ? Après seize années passées au placard pour un braquage qui a mal tourné, avec la mort d’un policier, Franck ( Jeff Catrine ) retrouve son amour de jeunesse et apprend qu’il est désormais père d’une adolescente, Nathalie (Tiphaine, sa fille dans la vie). Se refaire, repartir à zéro, changer de vie… l’envie est bien là, confortée par l’existence d’une gamine dont il doit désormais assumer la charge, manque juste le blé, qu’il a planqué chez un pote après le braquage. Mais les démons du passé rodent et ses ennemis de jadis lorgnent sur le magot.

 

Deux ans de travail et une semaine de tournage pour un film de 15 minutes dont la sortie est prévue en septembre, et qui a vocation à déclencher un long-métrage. Pour ce faire, « 2 jours » sera diffusé dans de nombreux festivals hexagonaux. Une véritable renaissance pour Jeff Catrine qui avait quelque peu remisé ses rêves de grand écran après son apprentissage au Cours Florent, les castings, les figurations, et malgré sa participation au sein d’une troupe théâtrale de Saint-Calais qui lui a donné à nouveau l’envie de brûler les planches. Le tournage de «2 jours» s’est déroulé dans un entrepôt du côté de Monplaisir, tout près de Sargé, puis au café-broc «le 102», faubourg Chartrain, et enfin rue Guesnault, à Vendôme, pour la scène de l’enlèvement.

 

Malgré son physique de jeune premier, l’acteur se fond à merveille dans ce rôle de voyou au cœur tendre, qui tend vers la rédemption et découvre la paternité à l’aube de la quarantaine. A découvrir à l’automne.

 

Pour participer au financement :
www.leetchi.com/c/2joursfilmcm ou
https://fr.ulule.com/2-jours/
Plus d’infos : Facebook.com/2JoursFilmCM/

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1