Menu

Pour composter collectivement…

Pour composter collectivement…

ValDem, en collaboration avec l’association ATHENA, inaugure en ce début d’automne deux composteurs collectifs, l’un à l’Habitat Jeune Ô cœur de Vendôme, résidence Clémenceau, l’autre au Foyer Soleil de Saint-Ouen.

Une nouvelle loi en 2024 obligera les collectivités à sélectionner dans les ordures ménagères les bio-déchets destinés au compostage. «Il nous faut nous organiser soit pour une collecte séparée de ces déchets verts même chez le particulier, très compliqué à mettre en œuvre, soit un compostage individuel qui marche très bien aujourd’hui avec également la solution du compostage collectif que l’on organise petit à petit» expliquait Brigitte Harang, Vice-Présidente du syndicat intercommunal ValDem, en charge entre autre de la communication et des partenariats.
Avec l’expérience de composteurs collectifs installés à Saint-Firmin-des-Prés ou à Azé, ValDem s’associe à ATHENA, association d’éducation à l’environnement par une convention signée pour quatre années et pour atteindre dix composteurs collectifs par an sur le territoire. «La solution n’est pas de déposer un composteur et s’en aller. ATHENA, représentée par Sandie Rouault, maître composteur, a été missionnée pour accompagner les habitants dans la mise en place et le suivi des sites, sensibiliser les gens au tri-sélectif par des ateliers réguliers» poursuit l’élue.
A la Résidence Clémenceau, la demande émane directement du Foyer. «Cette proposition de compostage collectif au sein même de l’établissement s’inscrit dans un projet plus global d’Eco-Certification du label européen pour l’Auberge de Jeunesse et la restauration» souligne Louis-Marie Mercier de Beaurouvre, directeur d’Habitat Jeune Ô Cœur de Vendôme. Et pour accélérer le compostage qui demain sera une obligation, ValDem a besoin de ces structures volontaires pour prouver que cela fonctionne… collectivement !

AF

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Quel nom pour la prochaine monnaie locale ?

 L’association Dos d’âne avait lancé une réflexion sur la création d’une monnaie locale en Vendômois, début 2015. Aujourd’hui elle est

Chauffeur chez Val Dem

 Le Syndicat mixte de collecte, de traitement et de valorisation des déchets ménagers du Vendômois (Val Dem) accueille en son

1987-2017 : Le Petit Vendômois a 30 ans !

 En septembre 1987, un nouveau journal local naissait. Le premier numéro d’une longue série : 340 pour être précis. Un

X