Menu

Protection animale et confinement

Protection animale et confinement

Depuis jeudi, il est de nouveau possible d’adopter au refuge SPA Jean-Leriche à Morée. Il s’agit d’un protocole dérogatoire obtenu au plan national par le président de la SPA compte-tenu du surcroît d’abandons constaté en début de la période de confinement sur l’ensemble du territoire.

Un constat général dont les effets ne se sont pas faits sentir en Vendômois. Depuis la mi mars, le refuge est cependant fermé au public et a mis en place des règles strictes : répartition en deux équipes de la vingtaine de bénévoles volontaires et ne présentant pas de facteurs de risque particuliers pour maintenir les promenades, distanciation et désinfection obligatoires en sus des équipements requis, report des soins vétérinaires de suivi… Seule la fourrière conserve son fonctionnement habituel en dehors de la prise de rendez-vous indispensable pour la dépose ou la reprise des animaux.

Néanmoins, depuis jeudi, le principe de l’adoption solidaire a été mis en place également à Morée. Selon un protocole général strict, les volontaires à l’adoption se font connaître sur le site de la SPA en remplissant soigneusement le questionnaire qui leur est soumis. Ils choisissent l’animal avec lequel ils pensent pouvoir partager leur quotidien et attendent le retour du refuge. Il y aura évidemment davantage de candidats que d’adoptants retenus puisque seul un tout petit nombre d’animaux a été sélectionné avec, pour critère principal, une réelle adaptabilité.

Au refuge, l’adoptant ne sera jamais en contact direct avec les personnels. La rencontre se fera dans le parc de détente avec des collier, laisse ou cage de transport neufs, le dossier et le chèque d’acompte seront déposés dans la boîte aux lettres, les démarches administratives classiques étant reportées après la fin du confinement. A Morée, seuls cinq animaux ont intégré cette filière d’adoption solidaire.

Contact : spa.fr

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Salon des sciences du Vendômois cherche bénévoles

 Une petite révolution dirait Copernic, les sciences seront à l’honneur en mai prochain. Partant d’une étude qui révèle qu’un travail

ValDem sur le front

 Même si l’ouverture des déchetteries et le ramassage des conteneurs à verre sont suspendus, le ramassage des ordures ménagères est

Trescal : le sens de la mesure

 L’entreprise Trescal, implantée dans le Parc technologique de la gare TGV, spécialiste mondiale des services de métrologie, ouvrait ses portes

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X