Menu

Alexis Pandellé à travers les continents

Alexis Pandellé à travers les continents

C’est au sein d’un petit atelier niché sous les arbres d’un jardin vendômois qu’ Alexis Pandellé concocte ses créations artistiques. De la belle ouvrage.

 

Artiste local depuis une bonne dizaine d’années, après une formation en Belgique et un passage professionnel en décoration architecturale à Paris, c’est un curieux à l’œil aiguisé. Il donne des cours de dessin et de peinture à l’huile à l’association des Artistes de la Vallée du Loir. Le dessin, c’est la base, et il apprend à ses jeunes élèves, et même aux moins jeunes, à tracer les grandes lignes qui structurent un portrait, un animal ou un paysage, avant d’aller en chercher les détails. Rigueur et plaisir ne se contredisent pas. La peinture relève d’un langage plus personnel, plus intimiste, et qu’il explore sans cesse. En parallèle, chaque semaine, Alexis exerce une activité pédagogique au sein des musées du Louvre et d’Orsay. Une opportunité pour développer davantage sa propre culture artistique à travers un contact permanent avec les œuvres des grands maîtres contemporains, de la Renaissance, de l’Antiquité ou des civilisations lointaines. Il y donne quelques séances de déchiffrage ainsi que des heures de pratique auprès d’un public d’enfants et d’adultes. «Les sources artistiques sont inépuisables», dit-il, en décrivant le contenu d’une exposition actuelle, matière première de sa pratique pédagogique.

 

L’artiste est un voyageur…

Mais il y a un autre Alexis Pandellé. Plus discret, plus intime, qui dessine et qui peint pour lui, pour laisser libre cours à sa créativité. Originales sont ses sources d’inspiration, de paysages, de détails empreints de la nature végétale, du vestimentaire («les vêtements du pouvoir»), ou du portrait, un thème qu’il affectionne particulièrement. Actuellement il explore le domaine de l’arbre, dans ses différentes composantes, du végétal comme de sa symbolique, de son expression picturale interprétée à travers le filtre Pandellé.

 

Après de nombreuses expositions en France, ses toiles ont traversé les frontières, en Europe et au-delà. A New-York, à Manhattan en 2015, en Chine, à Rizhao en 2016, et une participation à un projet artistique en Argentine est en cours. L’artiste est un voyageur, ses œuvres vont l’accompagner, ou le devancer.

 

A Vendôme, il sera exposant à la Chapelle Saint-Jacques, du 4 au 14 octobre prochain, avec le peintre et écrivain chinois Hong She, dans le cadre du festival de la performance organisé par l’atelier Ecotone.


À lire également

Nouveau concept d’aménagement chez Promocash à Vendôme

Toute l’équipe était sur le pied de guerre pour accueillir tous les clients de cette enseigne de libre-service aux entreprises

5 ans pour le Clos

Le pari un peu fou de Laurent Pocheriau a pris naissance il y a 8 ans lorsqu’il décide de racheter

Départ du jardinier des contes

Bruno de La Salle, fondateur du Conservatoire contemporain de littérature orale, le CLiO, quitte Vendôme après 25 ans de bons

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

X