Menu

Deux Vendômois dans la lumière

Deux Vendômois dans la lumière

Respectivement ministre et président de groupe à l’Assemblée nationale, Jacqueline Gourault et Marc Fesneau ont connu un mois de juin caniculaire à bien des égards !

 

Le 21 juin, l’annonce de la composition du gouvernement «Philippe 2» résonne comme un coup de tonnerre en Loir-et-Cher : Jacqueline Gourault fait son entrée au gouvernement.
Sénatrice depuis 2001 et vice-présidente de la Haute assemblée depuis 2014, Jacqueline Gourault n’en est pas moins restée une élue de proximité. Prévenante et présente en toute circonstance. Cette Montoirienne, ancienne professeur d’histoire-géographie, s’est engagée en politique il y a quarante ans : maire de La Chaussée-Saint-Victor, conseillère départementale, présidente de l’agglomération blaisoise… Jacqueline Gourault sait, à chaque fois, assurer la transmission et ne préempte pas les postes.

Travailleuse acharnée et pédagogue dans l’âme, Jacqueline Gourault explique les enjeux de l’évolution des collectivités territoriales. Inlassablement avec le sourire.
Aujourd ‘hui ministre, Jacqueline Gourault a répondu aux questions du Petit Vendômois :

 

Le Petit Vendômois – Quels sont les contours de votre portefeuille ministériel ?

 

Jacqueline Gourault : Ministre auprès du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, mon périmètre d’actions n’est volontairement pas limité. Au quotidien, j’exercerai des responsabilités en rapport avec les collectivités territoriales, domaine auquel je suis profondément attachée. Mon travail concernera également les questions de sécurité, dans les aspects qui touchent ces collectivités. Le champ de compétences de la place Beauvau étant très étendu, cette forme de souplesse me permet de seconder Gérard Collomb dans toutes les missions où mon expérience peut lui être utile. Je suis très honorée que cette charge m’ait été confiée par le Président de la République et le Premier ministre.

 

Le Petit Vendômois – Serez-vous candidate aux élections sénatoriales ?

 

Jacqueline Gourault : Comme prévu, je serai candidate aux élections sénatoriales le 24 septembre prochain. Je ne conçois pas la vie politique sans me confronter régulièrement au choix de mes concitoyens. En me présentant devant les grands électeurs de mon département, je tiens à leur assurer de mon dévouement pour nos collectivités et pour le Loir-et-Cher.

 

Quelques jours plus tard, une semaine après avoir élu député de la première circonscription de Loir-et-Cher, Marc Fesneau, maire de Marchenoir depuis 2008, a été choisi à l’unanimité de ses pairs pour la présidence du groupe MoDem à l’Assemblée nationale.

A 46 ans, Marc Fesneau fait désormais partie des politiques au plan national. Jusqu’alors, c’est surtout au sein du MoDem qu’il a évolué, notamment aux côtés de Jacqueline Gourault dont il fut l’attaché parlementaire après l’élection de la sénatrice en 2001. Diplômé de l’Institut des sciences politiques de Paris, Marc Fesneau s’est impliqué dans le monde agricole en étant directeur du développement local à la chambre d’agriculture de Loir-et-Cher.

Président de la communauté de communes Beauce Val-de-Loire, Marc Fesneau a construit, au fil des années, sa connaissance des questions agricoles et de la ruralité, expérience mise à profit au sein du cercle restreint des conseillers de François Bayrou. Depuis septembre 2010, Marc Fesneau est secrétaire général du MoDem.
Soutenu par La République en Marche pour les législatives, Marc Fesneau s’inscrit résolument dans la majorité présidentielle. Son tact discret et sa diplomatie tenace seront ses principaux atouts.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Des mots pour Alzheimer – Spot de sensibilisation 2015

 Seule association nationale de familles reconnue d’utilité publique dans le domaine de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, France Alzheimer

Patrimoine Légumier du Centre, de Juin à Octobre 2015

 En 2015 et pour la troisième année consécutive, les variétés potagères s’exposent dans 14 parcs et jardins de la Région

Exposition de Photographies de Véronique Dandeker

 Le plus grand défi du photographe est de renouveler sans cesse son regard sur son environnement quotidien, de percevoir tous

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

X