Menu

Restauration d’une fresque à Areines

Restauration d’une fresque à Areines

En octobre, l’Atelier Moulinier, conservateur et restaurateur de patrimoine protégé, intervenait à l’initiative de la mairie dans l’église d’Areines, l’un des superbes petits édifices de la vallée du Loir, connu pour ses peintures murales.

 

Conserver, restaurer et mettre en valeur ces peintures, telle est la mission de l’Atelier Moulinier, associé au groupe Minier. «Les peintures du chœur de l’église d’Areines du XIIe siècle avaient été découvertes par Suzanne Trocmé dans les années 1930. Aujourd’hui, nous intervenons sur la représentation du Mariage de la Vierge datant du XVIIe siècle, une œuvre endommagée par l’humidité» détaille Frédéric Quily, directeur de l’Atelier Moulinier.

 

Une intervention qui durera 15 jours et qui consiste à un nettoyage en premier lieu puis un fixage des petites écailles qui menaçaient de s’effriter par un système d’injection sous cutané de résine, et en dernier la retouche en harmonie avec l’œuvre. «La première étape est réellement la consolidation, aller le plus loin possible sans altérer ni abîmer l’œuvre originale, cette patine historique. Nous voyons bien dans cette peinture des choses évidentes comme les aplats de fond, des tons monochromes sur ces plâtres enduits. Par contre dans le visage de Joseph, l’œil manquant ne peut être repeint sans tomber dans l’interprétation du restaurateur. Notre rôle est de conserver, de rendre lisible, redonner de la lecture au décor sans tromper le visiteur» poursuit le restaurateur.

 

Initialement, cette restauration est une décision de la mairie, propriétaire de l’édifice et qui a en charge son entretien. «Cette représentation se dégradait, nous le savions et avions inscrit sa restauration dans le budget 2020 avec une toile de la Vierge à l’enfant actuellement dans les Ateliers de l’entreprise à Blois» explique Nicole Jeantheau, maire d’Areines. Une restauration qui a pu se faire également après l’intervention du charpentier qui a réparé la fuite, sûrement à l’origine de la dégradation de la fresque et de ses boiseries qui l’entouraient, elles aussi en rénovation à Blois.

 

L’église d’Areines est assez exceptionnelle, riche d’un patrimoine pas encore totalement dévoilé, les ¾ de l’édifice sont en plâtre blanc qui recouvre une multitude de peintures datant du XIe au XVIIe siècle. On le sait grâce à une campagne de sondages, effectuée dans les années 2000 par Brice Moulinier, qui promet encore pour quelques années des découvertes merveilleuses.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Une nouvelle filière fruitière naît dans notre département

 Des tonnes de noix en Beauce et en Vendômois : tout est possible Quand on mange des cerises à Noël

Aujourd’hui, c’est le bon moment pour faire des travaux !

 Profitez de dispositifs exceptionnels pour faire réaliser vos travaux de rénovation énergétique par les professionnels, entrepreneurs et artisans du bâtiment

Scot toujours…

 Demain, nos déplacements, le patrimoine commun, nos paysages, notre environnement, notre économie, nos services, notre habitat, l’eau, l’énergie, le numérique…

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X