Menu

Un véritable trésor : Le Laboratoire Cosbionat

Un véritable trésor : Le Laboratoire Cosbionat

«Made in Loir-et-Cher» – Sur les pas du Dr Valnet

On passe tous devant lorsque l’on prend le TGV, en arrivant dans la zone d’activités, sur la droite, un grand bâtiment nouvellement revisité avec une aile qui l’a fait grandir de 1600 m2 d’un seul coup.

Très design, sobre, élégant juste ce qu’il faut… On peut lire «Cosbionat» en grandes lettres sur le fronton. Bien clos de murs, et pour cause, à cette adresse à l’abri de tout, se cachent de grands trésors. Non, il ne s’agit pas de lingots d’or ni de pièces d’orfèvrerie, mais quand même, le magot est bel et bien enfermé dans des fûts clos à double tours. Dedans se trouvent les huiles essentielles pour le bonheur de la pharmacie familiale.

Oui il s’agit de plantes naturelles provenant des cinq continents. Lavande, camomille, basilic, géranium, genévrier, citron, cannelle…, rigoureusement chouchoutées par leurs producteurs, doivent être 100 % biologiques. Le végétal est roi, oui, mais pour le laisser sur son trône, encore faudrait-il qu’il demeure pur ! Là commence la jolie histoire du savoir-faire du Dr Valnet (1920-1995), père de la phyto-aromathérapie moderne qui, dès 1950, se penche assidûment sur les qualités thérapeutiques des huiles essentielles en les réhabilitant (à noter qu’à l’époque, plantes et essences étaient totalement inconnues).

Ce médecin humaniste, amoureux de la nature, chirurgien militaire français, officier des Palmes académiques à 36 ans pour ses «travaux scientifiques», quitte l’armée en 1959 pour s’installer médecin civil à Paris. Il se consacre à l’étude et l’enseignement de la phytothérapie et de l’aromathérapie. Il fut suspendu par l’ordre des médecins un an en 1971 suite à la parution d’un de ses ouvrages Docteur Valnet : «J’avais acquis la conviction que la vérité médicale n’était pas dans la chimie de synthèse mais dans la nature». Son travail acharné,  son exigence et la pertinence de ses travaux reconnus par la communauté scientifique, ses livres, des ouvrages que l’on peut toujours se procurer et qui n’ont pas pris une seule ride, reflètent le savoir-faire de cet homme.

Pour la jolie petite histoire, il faut savoir que sans un incendie, dû à un orage qui détruisit le laboratoire de Jackie et Marie-Thé Tiphaigne en région parisienne, Cosbionat et ses 48 huiles essentielles du Dr Valnet n’existeraient pas. Pourquoi ? Parce que Marie-Thé Tiphaigne, passionnée et adepte du travail du Docteur Valnet, ose le joindre au téléphone. Ils se rencontrent et la même passion les anime. Le déclic, l’idée germe, le projet prend forme… Ce sera ce couple tonique et visionnaire qui produira les préparations formulées par le Dr Jean Valnet afin que le grand public puisse se les procurer. La petite affaire démarre en région parisienne, le laboratoire met au point la production et comme l’entreprise fonctionne plutôt bien, il faut s’agrandir d’où l’opportunité de venir s’installer en Province : le TGV est l’atout premier, mais aussi le coup de cœur pour le Val-de-Loir. Depuis plus de vingt ans, tout fonctionne au mieux à Vendôme.

Marie-Thé Tiphaigne, la «fille adoptive» du Docteur, promeut et protège son œuvre dans le respect total de sa vision. Aujourd’hui, dans un soucis constant d’exigence et de savoir-faire, 42 salariés partagent l’histoire du Dr Valnet. Des bidons d’huiles aux senteurs aromatiques dans la zone protégée, à la cuve de la salle des mélanges qui, selon les formules, va réaliser les préparations, au travail de la mise en flacon, la manutention, la machine et l’homme, tout est minutieusement pensé et conçu dans la plus pure perfection. Une volonté de bien-être partagé, la cafeteria, la salle de réunion, le hall d’entrée du Laboratoire, tout est clean, chic et architecturé pour le bonheur des yeux.

On peut également apprendre à utiliser les huiles essentielles en cuisinant ! Voilà encore une autre idée pour faire passer le message et de se régaler en prime. Vœux pour 2017 : Une fondation (c’est en cours), un livre retraçant l’histoire du Dr Valnet par M.T Thiphaigne, et une boutique en ligne…
Les 48 huiles essentielles unitaires et le diffuseur d’arômes en porcelaine anglaise partent du Loir-et-Cher via les points de vente… Plus de trois millions  de Français  utilisent chaque jour le 100 % bio pour se sentir mieux !

Pour en savoir plus :  www.docteurvalnet.com

Reportage Catherine Taralon / photos Marc Broussard

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Conférence «Les cellules souches»

 Mercredi 22 avril, Vendôme, 14h30, au Minotaure Les cellules souches par le Docteur Christel Monville, Professeur à l’université d’Evry Val

Un 22e anniversaire riche en nouveautés

 Outre les consignes propres à la pandémie Covid19, qui y seront strictement appliquées, ce qui causera certaines frustrations dans ce

Mieux se nourrir demain ou les dessous de l’alimentation bio…

 Enfant de Haute-Savoie, de souche paysanne, mais devenu Beauceron bien enraciné en Loir-et-Cher depuis fort longtemps, Claude Gruffat, pionnier de

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X