Menu

«Côlon Days» du 7 au 14 mars 2017

«Côlon Days» du 7 au 14 mars 2017

Mars bleu : mobilisation nationale contre le cancer colorectal

Le mois de mars est l’occasion pour les autorités sanitaires de lancer l’opération de prévention contre le cancer colorectal. La campagne, baptisée «Mars bleu», doit permettre de sensibiliser et d’informer la population sur le sujet. En particulier, elle doit inciter les personnes âgées de 50 ans et plus à recourir au dépistage gratuit.

En Loir-et-Cher, c’est l’ADOC 41 (Action de dépistage organisé des cancers) qui gère le dépistage du cancer du sein et du cancer colorectal et qui invite tous les deux ans l’ensemble de la population de 50 à 74 ans à réaliser cette opération de prévention des cancers à partir de fichiers fournis par les caisses d’assurance maladie.
Communiquer autour du dépistage du cancer colorectal est plus compliqué que pour le dépistage du cancer du sein. En effet, le dépistage s’adresse à la population féminine mais aussi à la population masculine, plus difficile à sensibiliser sur les problèmes de santé. La localisation de l’organe, qui reste un tabou, n’est pas non plus en faveur d’une communication simple et efficace. Il est nécessaire de sensibiliser autrement, au travers d’actions plus inhabituelles suscitant la curiosité du public et permettant de délivrer l’information essentielle : un geste simple peut vous sauver la vie !

Diagnostiqué à un stade précoce, le cancer colorectal peut-être guéri dans 9 cas sur 10

Le dépistage par la recherche de sang dans les selles s’adresse exclusivement aux personnes dites à risque moyen de cancer colorectal (CCR) c’est-à-dire toute personne de plus de 50 ans qui ne présente aucun des facteurs de risque connus ni de symptômes de type colique.
Le risque de développer un cancer colorectal est principalement lié à l’âge (plus de 50 ans) et/ou à l’existence d’antécédents personnels ou familiaux de certaines maladies intestinales chroniques ou de prédispositions génétiques particulières.
Plusieurs facteurs ont été identifiés comme augmentant le risque de développer un cancer colorectal. C’est le cas d’un régime alimentaire riche en viande rouge, en charcuteries et en boissons alcoolisées ; du surpoids et de l’obésité ; des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (maladie de Crohn, colite ulcéreuse) ; d’antécédents d’autres cancers ; de l’hérédité : des facteurs génétiques entreraient en jeu dans environ 5 % des cancers colorectaux. À l’inverse, il a été reconnu qu’une activité physique régulière, tout comme une alimentation riche en fruits et en légumes verts permettaient de diminuer le risque de cancer colorectal.

«Mars bleu» en VendômoisMars bleu

Mardi 14 mars, Vendôme, clinique du Saint-Cœur, «Côlon Days», portes ouvertes. L’ADOC 41 tiendra un stand d’information dans le hall d’accueil de la clinique.
Vendredi 31 mars, Sargé-sur-Braye, «Côlon Tour 2017».
– A 14h, visite du côlon Tour. Le côlon Tour est une structure gonflable de 12 mètres de long. Les visiteurs sont invités à découvrir l’intérieur d’un côlon. Ce parcours ludique et pédagogique permet de suivre le développement d’un polype à différents stades et de comprendre l’intérêt du dépistage et de la coloscopie. Stands de prévention, ADOC 41, Ligue contre le cancer, nutrition. Des activités physiques seront également proposées par les associations locales.
– Dès 18h, une soirée théâtre sera l’occasion d’évoquer le cancer colorectal avec humour ouvrant sur un échange entre les spectateurs et les professionnels de santé présents (médecin généraliste, gastroentérologue, chirurgien viscéral, diététicienne, etc.).

ADOC 41 – dépistage organisé des cancers,
Tour de consultation, 3, rue Robert Debré
41260 La Chaussée Saint-Victor.
02 54 43 54 04 – adoc41.ccr@orange.fr
www.depistage-cancer.fr/centre/adoc-41

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le voyage du Petit Vendômois…

 Deux jeunes Vendômois, Elfie et Maxime, ont emporté dans leurs bagages le Petit Vendômois pour un voyage de quelques mois

Des trésors insoupçonnés

 Samedi 15 septembre, Philippe Rouillac, et le curé Pierre Cabarat, prêtre au quartier des Rottes, sortiront des placards une partie

Des structures poétiques à fonction interprétative

 Pierre-Olivier Hébrard, de son nom d’artiste HPO, est un artiste atypique et attachant comme ses dessins, véritable vibration poétique, croqués

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X