Menu

Le CTS a dégagé des pistes prioritaires d’action, dont l’autisme

Le CTS a dégagé des pistes prioritaires d’action, dont l’autisme

Formé il y a près d’un an, le Conseil territorial de santé, ou CTS, qui regroupe des professionnels de la santé en relation avec les collectivités territoriales, les organismes de sécurité sociale, et présidé par Olivier Servaire-Lorenzet, directeur du centre hospitalier Simone-Veil de Blois, a rendu un premier bilan de ses études.

 

Un premier bilan du CTS rendu en présence du Dr Frédérique Gauquelin, présidente de la sous-commission chargée de l’autisme et d’Éric Van Wassenhove, délégué départemental de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

 

Une dynamique de territoire, regroupant secteurs du public et du privé, devrait être la courroie de transmission de toutes les actions entreprises pour tendre vers une meilleure coordination des intervenants, le tout accompagné d’une certaine visibilité et lisibilité. Il conviendra de bien prendre en compte et de conforter ce qui existe et fonctionne, bien, déjà, avec qualité et sécurité, avant de lancer des initiatives nouvelles.

 

Des six priorités dégagées par le CTS, après cette première année de réflexions, d’échanges, la prise en charge de l’autisme, première croisade, devrait répondre à une forte attente de parents dont les enfants souffrent de cette maladie et qui se heurtent à des délais d’attente trop longs quant aux soins et/ou accompagnements. Il suffira de bien coordonner les possibilités d’accueil, d’écoutes et de soins, dans un maillage du territoire qui permette à chacun(e) de trouver des points de proximité pas loin de son domicile.
Santé mentale, accès des personnes handicapées aux offres de santé, prévention et promotion de la santé envers les jeunes font partie des autres chantiers sur lesquels le CTS se penchera dans l’année, avec toutefois pour priorité tous les axes de prévention, principale action pour laquelle il est souhaité le doublement des crédits.

 

Une prochaine réunion est programmée pour février.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Isy Ochoa, femme de couleurs

 L’artiste peintre Isy Ochoa livre un regard saisissant et enlevé, alchimie de gaîté et de couleurs, où pointe un doux

Une promotion d’excellence à la gendarmerie

 Le 20 mai, la remise d’insignes et diplômes aux 21 stagiaires, âgés de 16 à 19 ans, promotion 2016-2017 et

Pierre Fauchon, ancien sénateur, avait soutenu tous les maires de France, et sauvé Arville.

 Très connu dans son département d’adoption, le Loir-et-Cher, Pierre Fauchon, ancien sénateur, disparu récemment, le 25 juillet, au lendemain de

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X