Menu

Pour lutter contre la violence faite aux femmes

Pour lutter contre la violence faite aux femmes

Profitant de la journée internationale de Lutte contre la violence faîte aux femmes le vendredi 25 novembre dernier, Laurent Brillard, conseiller municipal délégué aux affaires administratives et à la sécurité, réunissait en table ronde avec Monsieur André Pierre-Louis, Sous préfet de l’arrondissement de Vendôme, les associations luttant contre ces violences et la Police nationale représentée par le commandant Philippe Bissieux pour le lancement d’une nouvelle plaquette pour le vendômois à destination du public.

«La liste des acteurs a été identifiée au niveau institutionnel et se décline localement sous forme de partenariats et d’actions sur le terrain» expliquait Monsieur le Sous préfet.

Une nouvelle plaquette que l’on retrouve dans les mairies, chez les médecins, dans les établissements scolaires, … et qui permet maintenant de savoir qui solliciter dans ces moments de troubles psychiques lors de violences au sein du couple. Trois structures pouvant accompagner les femmes victimes de violences dans leurs démarches : le centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles (CIDFF), le planning familial de Loir et Cher et l’association d’Aide aux Victimes 41 (AV41). Chacune assurant des permanences au Point d’accès au droit ou pouvant recevoir sur rendez-vous.

«Au planning familial, il existe un référent pour traiter ces situations et qui intervient sur tout le département» souligne Agathe Boland, cadre administratif du Planning Familial 41.

Beaucoup de freins existent pour les femmes victimes de violences qui sont les enfants, le travail, l’autonomie financière, le logement, la honte parfois. D’où l’intérêt de coordonner les actions et que les victimes puissent être redirigées vers les structures compétentes. Dernièrement le département a acquis le Téléphone Grand Danger (TGD) qui permet aux femmes identifiées, de les protéger d’un conjoint violent, souvent ex-conjoint d’ailleurs.

«La victime peut ainsi appuyer sur un bouton et avoir une intervention ultra-rapide en cas de menace grave. Ce dispositif est octroyé pour une période de 6 mois dans un premier temps, il a prouvé son efficacité» détaille Agathe Boland.

Pour briser le cycle de la violence la ville de Vendôme, l’Etat et les partenaires s’associent et s’engagent avec cette nouvelle plaquette. Une femme meurt tous les deux jours, de la violence conjugale, ne l’oublions pas.

Renseignements : Point d’accès au droit
37 avenue Georges Clémenceau à Vendôme
02 54 86 47 00

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Ô32 : « Le parlement du peuple » s’installe à Lancé

A Lancé, en avril dernier, on inaugurait un endroit pas comme les autres, le Ô32, un bar associatif. D’abord posé

Samedi 28 et dimanche 29 janvier 2017, les amateurs de bon crus se retrouvent au SALON du VIN à VENDÔME

Pour la 9è édition de son Rendez-vous des terroirs de France  au Marché couvert, le Rotary-club de Vendôme réserve de

Dimitri , serial « youtubeur » !

Quoi de mieux que d’apprendre l’informatique par des tutoriels en ligne ? C’est en tout cas la voie qu’a choisie

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X