Scènes de crime au collège Alphonse-Karr

by Jean-Michel Véry | 14 novembre 2018 15:20

Les gendarmes de Vendôme et de Mondoubleau ont procédé à une spectaculaire opération de sensibilisation aux métiers de la sécurité à destination des collégiens de Mondoubleau. Le Petit Vendômois était sur zone. Reportage.

 

A l’heure où la présence des forces de l’ordre dans les établissements scolaires fait débat, près d’une vingtaine de gendarmes, certains harnachés de gilet pare-balles, d’autres armés de cotons tiges (pour l’ADN) ont investi le vendredi 19 octobre au matin le collège Alphonse-Karr pour sensibiliser les 83 élèves de 3e sous forme d’ateliers aux diverses facettes de leur métier. Des élèves pour qui cette rentrée constitue une année d’orientation, période charnière où se dessine déjà les vocations de demain. Une opération réussie tant les militaires se sont montrés pédagogues, non sans distiller quelques traits d’humour qui ont atteint leurs cibles.

 

Pour ce faire, quatre ateliers ludiques étaient mis en place. « Sécurité routière », sous la houlette de la brigade motorisée, laquelle a pu détailler les spécificités de son matériel : contrôle de vitesse, détection d’alcool et de stupéfiants. « Police technique et scientifique », où les experts de la gendarmerie ont initié les élèves à la prise d’empreintes et d’ADN.

 

Mitraillettes et gilets pare-balles

gendarmes ; Vendôme ; Mondoubleau[1]

 

Un temps d’observation aussi avec l’atelier « Scène de crime », impressionnant, un véhicule avec un mannequin ensanglanté, un pistolet et une chaussure de femme à proximité, et où les collégiens devaient eux-mêmes relever traces et indices. Un des gendarmes en charge de cet atelier les invitant « à prendre le temps, à observer et à ne pas polluer la scène en restant à distance ». Enfin, dernier module, le plus mouvementé, où les gendarmes du Psig de Vendôme devaient contrer une intrusion au collège et à neutraliser le cambrioleur équipé d’un pied de biche. Les militaires agissaient comme en situation réelle devant les yeux des gamins médusés. Avançant en colonne, surveillant leur arrière, maîtrisant l’individu par un placage au sol, fouillé immédiatement pour se prémunir d’une riposte ou d’une arme. Une intervention bâchée en quelques minutes qui atteste de techniques et d’un professionnalisme avérés. Pour Madame Rein, la principale du collège : « C’est très instructif. Ce type d’opération permet de créer du lien avec les forces de l’ordre, de sensibiliser les élèves à ces métiers de la sécurité. Sans occulter le volet préventif en ce qui concerne l’alcool, les stupéfiants ou la délinquance. Et, qui sait, cela peut susciter des vocations… »

Endnotes:
  1. [Image]: https://lepetitvendomois.fr/wp-content/uploads/Le-Psig-de-Vendome.jpg

Source URL: https://lepetitvendomois.fr/economie-societe/scenes-de-crime-au-college-alphonse-karr/