Menu

Situation du Covid-19 en Vendômois au 21 mars

Situation du Covid-19 en Vendômois au 21 mars

Pour vous tenir informer des évolutions du virus Covid-19 qui actuellement nous fait vivre en France des moments totalement inédits de mémoire d’homme, Le Petit Vendômois est sur le pont, virtuellement bien sûr. Nous avons pu avoir, au téléphone à 22h le 20 mars, un médecin du Vendômois pour faire un point sur la situation du virus dans notre région.

 

Le Petit Vendômois (LPV) : Des cas avérés dans le Vendômois ?

Le Médecin : Je n’ai pas eu de cas dans ceux que j’ai testés mais par contre les patients que je n’ai pas pu tester, il s’en trouve deux avec des symptômes très évocateurs qui travaillent en dehors du Loir et Cher. Je viens également en téléconsultation de recevoir une jeune patiente à Tours que j’ai mise en confinement. Ces trois cas suspects, je vais les suivre de près et les consulter régulièrement pour les accompagner dans leur évolution.

 

LPV : Une situation grave dans le Vendômois et en France ?

Le Médecin : Oui la situation s’aggrave de jour en jour. Sans rentrer dans le catastrophisme, ça commence à chauffer dans l’Orléanais. J’ai pu faire le point avec mes collègues de Chartres, Orléans, Tours et Paris régulièrement ces jours-ci. Toute la semaine au cabinet nous avons traité énormément d’appels téléphoniques. Le secrétariat a fait un travail exemplaire, nos collègues de professions para-médicales en arrêt en ces temps de crise ont prêté main forte également à l’accueil. Actuellement les patients attendent dans leur voiture et nous venons les chercher pour la consultation en blouse blanche, masque et gants. Il me semble que le confinement va être bien plus long que nous le pensions,  tous les médecins qui ont travaillé à Wuhan pendant la crise l’ont répété, il faut mettre le paquet sur le respect des instructions comme la distance d’1 m, se laver les mains tous les ¼ d’heure et respecter le confinement au maximum. J’interroge tous mes patients et je vois bien que certains détournent les yeux. Je leur rappelle ces règles simples. Certaines personnes vont au supermarché en famille comme si c’était leur sortie, ce n’est pas sérieux.

 

LPV : les mesures prises sont-elles suffisantes ?

Le Médecin : J’ai un patient en campagne vendômoise qui pratique le VTT et a un énorme besoin de se dépenser. J’ai donc appelé le commissariat afin de connaître ce qui était autorisé ou pas. Le policier m’a dit hier que les mesures venaient de changer et étaient plus contraignantes encore avec un déplacement de 1 à 2km autour de son domicile. Fini les footings ou le VTT même seul en pleine campagne. Les mesures se sont durcies. Il me semble que nous allons plutôt vers 8 à 10 semaines de confinement avec une sévérité qui va s’accentuer. Il sera temps de voir après la crise comment elle a été gérée mais pour l’instant il faut respecter les consignes. En France 80 morts supplémentaires liés au Covid- 19 entre le 19 et le 20 mars, à mettre en perspective avec les 1600 morts en moyenne par jour en France en temps normal. Mais n’oublions pas également que plus de 80% des cas confirmés vont s’en sortir, ne tombons pas dans la psychose non plus.

 

LPV : Que nous manque – t ’il ?

Le Médecin : Des tests actuels pour un anti-virus mais ça va prendre du temps. Je suis septique même si l’espoir thérapeutique doit être de mise. Il y a deux jours un antiviral a été testé sans résultat. La course est lancée. Pour nous aujourd’hui le problème est simple il nous faudrait plus de tests de dépistage, et un nombre plus important de respirateurs disponibles ou en fabrication sans oublier évidemment plus de soignants. C’est pourquoi tout ne doit pas s’arrêter. Dans un monde idéal, il faudrait que la vie cesse pendant 15 jours, tout le monde chez soi sans interférences avec le monde extérieur. Le souci c’est que nous n’aurons plus les moyens de fabriquer nos besoins essentiels. La vague est dans 15 jours, 8-10 jours pour le Vendômois. Hier nous avons fait le point avec des collègues hospitaliers du département pour protéger au mieux nos aînés. Je m’inquiète beaucoup pour mes personnes âgées en tant que médecin coordinateur d’un EHPAD.

 

Dans tous les cas, je le répète, gardez votre distance de sécurité d’un mètre, lavez-vous les mains régulièrement et RESTEZ CHEZ VOUS !

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Soleil-Eau-Vent a réalisé son projet d’électrification de cinq complexes scolaires au Bénin en octobre

Soleil-Eau-Vent (SEV) a réalisé, en octobre, le projet d’électrification de cinq complexes scolaires au Bénin dans  la commune d’Abomey-Calavi et

Le café des proches, une aide pour les aidants

Une initiative bienvenue à destination des aidants. La Mutualité Française Centre-Val de Loire, en partenariat avec le Centre intercommunal d’action

Le Torchon brûle entre les éleveurs et les laiteries

Les syndicats d’exploitations agricoles (FNSEA et Jeunes Agriculteurs) et les producteurs de lait étaient présents fin août à Vendôme devant

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X