Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par Le Petit Vendômois / Publié le 14 mai 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/education-formation/rentree-sans-encombre/

Rentrée sans encombre

Cette semaine, au niveau national, les écoles élémentaires ont rouvert leurs portes aux élèves volontaires de CP et CM2. Ce fut le cas des écoles vendômoises. Pour chaque établissement, des protocoles sanitaires stricts, adaptés à leurs infrastructures, ont été établis avec la Mairie et l’inspection académique pour répondre aux consignes ministérielles. Les élèves de CE1-CE2 et CM1 patienteront jusqu’à la semaine prochaine. Cependant, les deux directeurs d’école contactés, Monsieur Bouguereau pour la Cormegeaie, et Madame Tasteyre pour Louis Pergaud sont unanimes : la rentrée s’est bien passée !

 

Certes pour l’école de la Cormegeaie, il ne s’agissait pas d’une réelle rentrée. L’école est en effet restée ouverte pendant toute la période de confinement puisqu’elle accueillait déjà, depuis le 19 mars dernier, les enfants des personnels prioritaires dont les enfants de soignants. Ces semaines passées avaient donc permis de mettre d’ores et déjà en place des mesures de protection sanitaires strictes qui répondaient aux différentes directives — maintenir la distanciation physique, appliquer les gestes barrières et éviter le brassage des élèves — et de les adapter au fur et à mesure des besoins. Un protocole d’accueil des élèves a donc été rédigé et diffusé aux parents permettant à chacun de répondre au choix de remettre son enfant en cours « présentiel » ou « distanciel », puisque la continuité pédagogique est toujours assurée pour les enfants non présents à l’école. Ainsi, c’est près d’un tiers de l’effectif qui va reprendre progressivement le chemin de l’école avec un seuil de 13 élèves maximum par classe, soit un total de 65 élèves au maximum de la capacité de l’établissement. Seule la classe de CM1 dépasse ce seuil, le groupe sera donc dédoublé avec des cours une semaine sur deux. La distanciation physique est la priorité et la fluidité privilégiée. A cet effet, un système de « sas » est mis en place au sein de l’école avec des points matérialisés au sol qui servent d’emplacement pour les élèves dans la cour afin d’éviter toute proximité ou brassage. Dans le même objectif, un marquage au sol a été fait devant l’entrée de l’école pour les parents. Par ailleurs, la cour de récréation est divisée en deux, entre autres pour faciliter l’accès aux sanitaires. Les courses et jeux de pierre/feuille/ciseaux étaient en vogue le jour de cette rentrée. Enfin en classe, chaque place est attribuée avec une distanciation obligée et exit les porte-manteaux, les dossiers de chaise les remplacent.

 

A l’école Louis Pergaud, le seuil maximal d’enfants par classe est de 10, les élèves ont donc cours en alternance une semaine sur deux, à l’exception des enfants de personnel prioritaire accueillis chaque semaine. C’est près de 50% de l’effectif qui sera présent avec un engagement des parents jusqu’à fin juin, soit une soixantaine d’élèves au total mais seulement 30 élèves chaque semaine. L’arrivée à l’école se fait à deux horaires différents avec un système de circulation interne. La difficulté majeure réside dans le passage aux toilettes qui nécessite toute une organisation. Pendant la récréation, la marelle garde un franc succès et les enfants ont la possibilité de rapporter un livre ou petit jouet de chez eux pour s’occuper individuellement, à condition, bien entendu, de ne pas le prêter !

 

Pour ces deux écoles et  la plupart d’entre elles, les récréations sont décalées en fonction des classes, les déplacements en classe interdits, le prêt de matériel totalement prohibé, les horaires de sorties décalés en fonction des classes, les parents non autorisés à pénétrer dans l’enceinte de l’école et le lavage de mains très fréquent ! Pour tous, la récréation risque d’être le moment le plus délicat à gérer car les contacts physiques sont plus tentants pour les enfants. Souhaitons que les journées restent ensoleillées car dans beaucoup d’établissements, en cas d’intempéries, les récréations se feront en classe. Une chose est certaine, lors de cette rentrée, les élèves avaient plaisir à se retrouver et les enseignants d’accueillir à nouveau leurs élèves, avec toujours en tête le respect des règles de sécurité, comptant sur le bon sens de chacun et la responsabilité de tous !

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1