Menu

Vers la disparition de l’école Louis-Pasteur ?

Vers la disparition de l’école Louis-Pasteur ?

La démolition de l’établissement Louis-Pasteur est programmée. Bâtiment trop vieux, énergivore, le groupement scolaire est condamné, et ne sera pas reconstruit à son emplacement d’origine, selon la déclaration du maire de Vendôme.

Le groupement scolaire Louis-Pasteur avec ses 200 élèves est construit sur un modèle amianté. Peu isolé, en plus du bruit, il y fait froid l’hiver et trop chaud l’été.

«L’idée initiale est de reconstruire sur le même site une école plus moderne. En discutant avec les équipes enseignantes, on s’aperçoit que l’on a un certain nombre de problématiques que l’on ne résout pas et la plus emblématique étant l’absence de mixité sociale au sein de l’école»,  explique le maire de Vendôme, Pascal Brindeau, lors de sa conférence de presse.

En effet, de par l’histoire du quartier, le constat effectué par la ville et les enseignants c’est que l’école accueille 85 à 90% d’élèves d’origine turque.

«Les difficultés linguistiques avec des enfants qui arrivent en primaire avec un apprentissage de la langue très difficile, les équipes pédagogiques en sont conscientes», poursuit le maire.
«L’autre enjeu est d’ordre foncier et de requalification urbaine. Les effectifs des élèves sont à la baisse. Les familles se sont fixées et il y a donc moins de renouvellement. Ce foncier disponible, c’est une opportunité pour des programmes de logements sociaux, plus adaptés aujourd’hui à la demande de la population», souligne Pascal Brindeau.

L’enjeu budgétaire pour reconstruire le groupement scolaire Louis-Pasteur est également un autre frein. Avec le projet de carte scolaire redessinée, le quartier des Rottes a deux écoles proches, Jules-Ferry et Anatole-France.

«Les autres écoles demandent aussi des travaux d’isolation, d’amélioration, de requalification nécessaire. Avec une reconstruction du groupement Louis-Pasteur, l’enveloppe budgétaire est impossible.»

L’exploration d’autres orientations est à l’étude, mais ce qui est certain, c’est qu’il faudra bien reconstruire pour accueillir les écoliers de Louis-Pasteur pour la rentrée 2020. En avril, un rapport sera établi avec un choix stratégique.

«Quelle que soit la préconisation qui nous sera proposée, nous restons attaché à l’aval de l’équipe pédagogique de Louis-Pasteur pour ce nouveau projet», a conclu le maire.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Soirée débat «Ados – Parents & les Écrans»

 Lab Loir&Cher 2020 «Ados – Parents & les Écrans» Soirée débat MARDI 26 AVRIL À AZÉ Une soirée d’informations et

Quand le petit-déjeuner rassemble élèves et professionnels

 Au lycée pro Saint Joseph, un petit déjeuner rassemble élèves et professionnels. Venus d’horizons différents (chefs d’entreprise, animateurs, élus, membres

Le Saviez-vous ? (A propos des Compagnons)

 La branche aînée scoute que l’on nomme les «Compagnons» ou plus couramment les «Compas» est la tranche d’âge jeune adulte

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X