Menu

Festivités vigneronnes, cyclisme et brocante

Festivités vigneronnes, cyclisme et brocante

En septembre, l’association Les Festivités vigneronnes fêtera les 11 ans du salon qui accueille des producteurs de vins venus de la France entière. D’Alsace, de Bourgogne, du Bordelais… la plupart reviennent chaque année, l’accueil chaleureux et les nombreux clients fidélisant les producteurs.

Le Salon des vins, certes, mais le dimanche 3 septembre, c’est ensuite une brocante qui complètera l’événement. Tout se passe au quartier Marescot, dans le centre-ville de Montoire, avec entrée et dégustations gratuites de 9h à 20h. La brocante attenante au salon débutera à partir de 6 heures, sans inscription préalable, animée avec le car-podium du Conseil départemental. Une belle animation, organisée par Les Festivités vigneronnes et sa soixantaine de bénévoles. «La force de notre association s’est de s’entourer de bénévoles fidèles», précise Jacques Noury, le président de l’association. Car, pour proposer toutes ces activités, il faut qu’une armée de petites mains opère en amont de la manifestation et pendant le week-end.

 

Mais, dès le samedi 2 septembre, il y aura des intronisations, de la danse avec un groupe folklorique, et une épreuve de cyclisme : le challenge du Loir-et-Cher, organisé par l’Union cycliste montoirienne, qui réunira pas moins de 100 cyclistes. Un repas finira la journée et sera animé par un groupe folklorique. Au final, le résultat est toujours au rendez-vous avec près de 2 500 visiteurs qui se pressent tout au long du week-end pour déguster la production viticole française.

 

02sepToute la journée03salon des vins et gastronomie de toute la FranceMontoireType d'événement:Animations et salons,Salons et ForumsVilles:Montoire

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Michel Delpech, un enfant du Loir-et-Cher

 Le chanteur est mort le 2 janvier, au moment même au nous bouclions notre numéro de début d’année. L’enfant de

Portrait d’artiste : Maïana Rosier

 En Afrique Centrale, maï, cela veut dire eau. Et ana vient de son deuxième prénom, Anne. Maïana, cela serait alors

Arville à l’heure médiévale

 Dimanche 15 juillet, la Commanderie d’Arville remonte une nouvelle fois le temps et vous invite à vivre le Moyen Âge

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X