Menu

« Courjumelle », le film qui fait revivre la Sologne des années 1920

« Courjumelle », le film qui fait revivre la Sologne des années 1920

L’association Le Lien Prunaysien propose une projection de « Courjumelle » le samedi 17 mars dans la salle des fêtes de Prunay-Cassereau, avec deux séances, à 15h et 20h. Ce documentaire-fiction fait revivre des tranches de vie des années 1920 en Sologne. Un grand-père, une grand-mère, leurs petits enfants et une centaine de villageois nous replongent au cœur de cette période. Des émotions, de l’humour dans cette superbe région…

 

Tourné dans plus d’une vingtaine de communes de Sologne il se veut une transmission de métiers, gestes anciens, architectures qui ont succombé sous les coups de boutoir du progrès. Avec lui se sont diluées des croyances, dont certaines persistent encore… mais ne sont plus que chuchotées par un petit nombre…

 

Avant que la Sologne ne perde son identité…

 

C’est un voyage dans le temps et la mémoire, afin que les plus anciens puissent partager et transmettre les gestes et coutumes d’autrefois aux plus jeunes d’entre nous.

 

AvecCourjumelle ; Sologne « Courjumelle », la démarche de Jean-Claude Raoul, le réalisateur, est un peu la même que pour son précédent documentaire «Les Marches du ciel» : offrir un dernier témoignage de ce qui, bientôt, n’existera plus.

 

Outre les gestes et métiers filmés par le réalisateur, c’est aussi un territoire en pleine mutation qu’il s’efforce de montrer, avant que celui-ci ne se transforme de manière irréversible. La Sologne, autrefois terre inhospitalière de forêts et d’étangs, couverte de marécages, infestée de fièvres paludiques, est désormais de plus en plus «confisquée» par de grands propriétaires qui en font leur réserve de chasse exclusive..

 

Les paysages et traditions de Sologne

 

Courjumelle n’est pas un simple documentaire – comme il en existe déjà bien d’autres – sur la Sologne, ce territoire naturel unique de forêts et d’étangs. Au-delà de ces paysages et de ces ambiances magiques, capturés au gré des lumières et des saisons, c’est aussi et surtout une œuvre de mémoire et de transmission, celle des gestes et des métiers d’autrefois. Ce film est celui d’une époque, de ses métiers et de ses habitudes de vie aujourd’hui en voie de disparition.

 

A la ferme de Courjumelle se croisent le sabotier, le maréchal-ferrant le forgeron, mais aussi le curé et les commères partageant les derniers ragots au lavoir du village. Courjumelle fait également revivre l’épopée des trains à vapeur, marqueur de cette époque, mais aussi les bals donnés dans les châteaux durant ces «années folles» d’après-guerre, sans oublier le braconnage ainsi que les superstitions sur cette terre de mystères et de légendes.

 

Infos pratiques : samedi 17 mars, à 15h et à 20h, salle des fêtes de Prunay-Cassereau, proposé par le Lien Prunaysien.
Tarifs : 7€ pour les adultes , 3€ de 12 à 16 ans et gratuit pour les mois de 12 ans

 

Réalisé par Jean-Claude Raoul. . Avec Guy Pardessus, Maryvonne Moquart, Marie-Claire Lemaire, Jean-Claude Guinot
ainsi que Louis, Charlotte et Juliette Raoul et plus de 150 habitants de Sologne
Durée : 1h50. Genre : documentaire-fiction. Tous publics


À lire également

Jazz sous le cèdre, «The West Lines»

Composé de Cédric Piromalli à l’orgue Hammond, Antoine Polin à la guitare et Etienne Ziemniak à la batterie, The West

La fête nationale en Vendômois

Demandez le programme ! Pour ce 14 juillet, entre défilés militaires, bals des pompiers et feux d’artifice, les festivités en Vendômois

Jenny Zaharieva à Vendôme

Une pianiste de classe internationale en concert dimanche 15 février Le calendrier des concerts organisés en 2015 par les Amis

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X