Menu

« Femme de robe »

« Femme de robe »

Jeanne Chauvin, «pionnière des avocates», une femme d’exception…

 

Jeune femme brillante et déterminée, elle prête serment en 1900 et est la première avocate à plaider en France, en 1901, sous les commentaires railleurs d’une partie de la presse.

 

Femme de robe ; Jeanne Chauvin«Robe sur robe ne vaut», voilà comment un grand nombre de ses confrères avocats accueillirent la prestation de la première femme à avoir plaidé.

 

Les railleries et le mépris traduisaient l’angoisse des hommes de voir des représentantes du sexe dit faible accéder à des fonctions qui leur étaient jusqu’alors exclusivement réservées.

 

Combien avait-elle dû se battre, Jeanne Chauvin, avant de pouvoir prêter serment, trois ans après avoir essuyé un humiliant refus, alors qu’elle était pourtant munie de tous les diplômes nécessaires !

 

« Femme de robe » retrace le parcours de cette femme remarquable, ses combats, son humanité, ses espoirs.

 

Aux côtés d’une mère d’exception et d’un frère, aussi déterminé qu’elle, qui fut député de Seine-et-Marne, et secrétaire du Grand Orient, Jeanne laisse le souvenir d’une femme digne, résolue, charismatique, une pionnière éprise d’équité.

 

Mais « Femme de robe » est aussi un roman qui, au-delà des faits historiques, ressuscite une Jeanne plus intime, avec ses passions et sa sensibilité toute féminine.

 

Michèle Dassas, « Femme de robe », préface de Marie-Aimée Peyron,
bâtonnier au barreau de Paris,
Marivole éditions, coll. «Pacours de femme»,
360 pages. Sortie le 15 mars 2018, 20 €.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Fête de la soupe au jardin du Plessis Sasnières – Dimanche 15 novembre

 La saison au jardin se termine. Les journées sont devenues plus courtes que les nuits. Il est temps de cueillir

Ensemble orchestral du Loir et Cher

 Une nouvelle saison commence pour l’ensemble orchestral du Loir et Cher. Dimanche 8 février 2015 l’ensemble proposera son nouveau programme

La bonne résolution pour la nouvelle année : désobéir !

 Pourquoi et comment obéissons-nous ? Frédéric Gros analyse et distingue les différentes formes éthiques de l’obéissance : soumission, subordination, conformisme, consentement,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X