Menu

«L’esclavage raconté à ma fille» – Christiane Taubira

«L’esclavage raconté à ma fille» – Christiane Taubira

« La traite et l’esclavage furent le premier système économique organisé autour de la transportation forcée de populations et de l’assassinat légal pour motif de liberté, pour marronnage. Ce système a perduré pour l’Europe durant plus de quatre siècles, pour la France durant plus de deux siècles.
Il ne s’agit pas de se morfondre ni de se mortifier, mais d’apprendre à connaître et respecter l’histoire forgée dans la souffrance. D’appréhender les pulsions de vie qui ont permis à ces millions de personnes réduites à l’état de bêtes de somme de résister ou simplement de survivre.
Il s’agit de comprendre cette première mondialisation qui a généré des relations durables entre trois puis quatre continents.
Ces événements doivent être enseignés, que l’on sache qu’il y eut, dès les premiers temps, résistance sur place et solidarité transcontinentale.
Interrogeons cette histoire afin que les jeunes générations détectent les liens entre le racisme ordinaire et ses sources dans le temps, et qu’elles comprennent que la République a besoin de leur vigilance et de leur exigence. Choisissons une éducation qui prépare à l’altérité et qui porte l’empreinte de la vérité, de la justice, de la fraternité.»

livre-esclavage

Traite et exploitation des êtres humains, colonisation, luttes pour la liberté, réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, formes contemporaines de l’esclavage : une mère engagée répond aux nombreuses questions de sa fille. De ce dialogue s’est construit, au fil des étonnements, indignations et admirations, un livre aussi passionnant que nécessaire.

Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira a été députée de Guyane de 1993 à 2012, mandat pendant lequel elle a rédigé en 2001 la proposition de loi visant à reconnaître la traite négrière et l’esclavage comme crime contre l’humanité.

14,5 x 22 cm, 192 pages, 16 €

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le déversoir de la Plaine à Trôo : un problème en passe d’être réglé

 Depuis la fin des années 90, le déversoir de la Plaine à Trôo suscitait des inquiétudes auxquelles il paraissait difficile

Nos lecteurs en France et dans le Monde

 Le Petit Vendômois voyage… Nos lecteurs ne l’oublient pas et l’emportent dans leurs bagages. 1. «Nous voici, lors de nos

Jouer pour le plaisir

 En octobre, le Damier Vendômois a organisé son assemblée générale, l’occasion de fêter les champions de l’année. Une assemblée qui

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X