Menu

« Ma reine »

« Ma reine »

Avec près de 600 titres publiés lors de la rentrée littéraire de septembre, avec l’annonce des premières sélections pour les grands prix littéraires, l’heure est à la lecture !

 

«Romans d’anticipation, d’amour, d’aventure, thrillers ou «exofictions», écrits par des géants de la littérature ou par des primo-romanciers, il y en a pour tous les goûts. Parmi mes coups de cœur, «Ma reine», magnifique premier roman du scénariste et réalisateur Jean-Baptiste Andrea.

 

C’est l’histoire de Shell, un garçon de 12 ans, un garçon «différent», qui ne va pas à l’école. Il passe ses journées à la station service de ses parents, au milieu de nulle part, en Provence. Un jour, une cigarette tombée dans les aiguilles de pin à deux pas des pompes à essence convainc ses parents de l’envoyer dans un institut spécialisé. Au grand désespoir de Shell qui, pour prouver qu’il n’est plus un gamin, fugue, un fusil de chasse sous le bras. Mais difficile de partir à la guerre dans un pays en paix, difficile de prouver qu’on est un homme sur le plateau désert de la Vallée de l’Asse. Désert ? Pas tout à fait.
Ce n’est pas la guerre qui va faire grandir Shell, mais une rencontre étrange et magique avec Viviane, une jeune fille de 13 ans qui devient son univers, sa reine. Une plongée vertigineuse et poétique dans les méandres de l’enfance, dans son imaginaire foisonnant aussi bien que dans sa dureté, un roman initiatique enchanteur, qui parle de la différence et des sentiments avec finesse, dans la langue simple, sensible et belle d’un jeune garçon bouleversant.»

 

Camille Coursault

 

Ma reine de Jean-Baptiste Andrea, éditions L’Iconoclaste, 2017, 17 €.
Plus de chroniques sur www.5emedecouverture.blogspot.fr

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

La petite bibliothèque du Temple

 L’idée est de réunir des lecteurs pour les aider à constituer leur propre bibliothèque. Aidée des bibliothécaires de Mondoubleau, la

Des fleurs sauvages dans mon jardin

 Cultiver des fleurs sauvages permet de transformer son jardin en niche écologique pour lutter contre la raréfaction des insectes et

«Histoire de Selommes»

 Saviez-vous que le roi Louis XI avait effectué dix-huit visites à Selommes ? Connaissez-vous l’histoire du Vieux-Château, de Schy, du

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X