Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 15 août 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/sorties-loisirs/livre-a-lire/page/13/

«D’un mauvais oeil» de Jessica Treadway – Ed. Préludes

Un drame terrible touche la famille Schutt en plein cœur. Au milieu de la nuit, Hannah et son mari Joe sont attaqués sauvagement dans leur lit. Joe ne survit pas aux coups, quant à Hannah, elle échappe de peu au même sort, mais reste défigurée à vie, et ne conserve aucun souvenir de cet épisode tragique. Tous les soupçons se portent dès lors vers le seul intrus présent dans la maison ce soir-là : Rud, le petit ami de Dawn, la fille cadette des Schutt, qui dormait avec elle. Une liberté permise par les Schutt, si heureux de voir leur fille, martyrisée depuis toujours à cause d’un terrible strabisme, enfin amoureuse.
Trois ans plus tard, Rud, emprisonné, fait appel et un second procès va s’ouvrir. Alors qu’Hannah tente désespérément de se souvenir des événements, Dawn revient vivre chez sa mère.

livre-mauvais-oeil

Un huis clos mère-fille des plus intenses qui fait surgir de redoutables questions : quelle ampleur la vengeance peut-elle prendre dans une famille ? Comment se construire quand on a été persécuté enfant ? L’amour d’une mère peut-il rendre totalement aveugle ? Jessica Treadway signe ici un remarquable thriller psychologique et expose des émotions que peu d’entre nous oseraient admettre. Publishers Weekly

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Eric Moreau.
Format 120×200 mm. 360 pages.


«Vignes & Vins en Vallée du Loir»

Brochure-Vignobles-&-DécouvertesUne brochure pour valoriser le label Vignobles & Découvertes

Depuis 3 ans, l’Office de Tourisme du pays de Vendôme est associé à l’Office de Tourisme de la Vallée du Loir pour éditer une brochure dédiée à l’oenotourisme en Vallée du Loir.

Ce document de 40 pages, bilingue Français/Anglais, édité à 7 000 exemplaires, invite ses lecteurs à déguster nos vins AOC, à visiter nos sites et à séjourner en Vallée du Loir.

Après une présentation des 3 appellations d’Origine Contrôlée (Coteaux du Vendômois, Jasnières, Coteaux du Loir) et du label Vignobles & Découvertes obtenu en octobre 2010 par notre destination, la part belle est faite aux viticulteurs avec de magnifiques portraits de ces passionnés.
Cette brochure se veut également pratique. C’est pourquoi, au fil des pages, on trouve une mine d’informations sur les jours et horaires d’ouverture des caves touristiques, mais également les bonnes adresses des restaurants et des hébergements labellisés, les manifestations et animations viticoles.

Brochure disponible dans les Offices de Tourisme de la Vallée du Loir (Fréteval, Vendôme, Montoire) et chez les prestataires touristiques labellisés.
02 54 77 05 07
www.vendome-tourisme.fr (rubrique Vignobles & Découvertes)


Du jardin à l’assiette, un livret qui illustre de belles rencontres

livre-du-jardin-a-assietteSortie prévue le 4 juin en avant première lors de la conférence à la Ville aux Clercs de Jean-Pierre Corbeau, sociologue du goût, professeur à l’Université de Tours, ce livret de 32 pages retrace finalement l’histoire inter-générationnelle illustrée par le personnage de Bobo la Terre.

Un projet qui a pu être mené grâce au Syndicat Mixte du Pays Vendômois et des fonds européens et qui rassemble les enfants des écoles ou des Centres de Loisirs et les résidents de maisons de retraite du Vendômois.

Sur le thème des jardins et donc du goût des légumes d’antan, réfléchir à la notion intergénérationnelle c’est  se faire rencontrer des générations différentes, la jeunesse et le quatrième âge où solidarité, partage, transmission, autant de mots symboles de lien social, portent le concept d’espoir. Les ateliers organisés toujours conjointement entre les écoles et les EHPAD des communes de Saint Amand, Selommes, Droué, La Ville aux Clercs et Morée ont démontré que ces actions n’étaient pas simplement des mots mais du concret.

Le livret «Du jardin à l’assiette» est construit comme un cahier avec de gros carreaux et une marge, à la typographie cursive.

«Les enfants curieux, voulaient tout savoir sur la vie d’antan. les ainés, qui s’ennuyaient un peu, avaient envie de transmettre et de partager leurs souvenirs» décrit Séverine Dunrin, médecin coordonnateur des EHPAD.

Pour réussir cette mission, Nadège Huguet, animatrice du goût accompagna ces ateliers et récolta ainsi les recettes de famille et leur transmission de générations en générations. Faisant découvrir aux enfants grâce à l’aide des personnes âgées sous forme d’ateliers, la cuisine d’autrefois. Tous furent mis à l’épreuve, les animateurs, les instituteurs et les cuisiniers des maisons de retraite.

Pour relier ces ateliers du goûts, Etienne Moncus et Gaëlle Flenner, éducateurs de l’environnement à la Maison Botanique de Boursay réunirent par petits groupes des enfants et retraités pour parler des jardins, des astuces pour voir grandir ces fruits et légules. Ils construisirent même ensemble des mangeoirs à oiseaux, chaque enfant partageant avec une personne âgée son savoir, sa dextérité.

«Une complicité s’installait. Souvent la personne âgée est assise ou en fauteuil roulant et l’enfant est à la même hauteur qu’elle. C’est important, les yeux dans les yeux et ça n’a pas de prix» souligne Séverine.

Lors de la chasse aux oeufs, les enfants ramenaient le butin aux personnes du quatrième âge qui avaient le rôle de garder le précieux trésor, eux gambadaient partout. Une complicité s’est installée. Les ateliers sont faits pour ça, passer un bon moment ensemble !

La partie communication c’est Alain Bigot et Bernard Le Reun, le tamdem Bobo la Terre qui s’en sont chargés.

«On a travaillé sur les synthèses des ateliers. Bobo la Terre associé au projet raconte cette histoire fabuleuse, et que le résultat soit un souvenir que l’on garde avec 32 pages d’illustrations originales en y glissant de l’humour, des recettes ancestrales, toutes testées et des astuces au jardin» complète Alain.

C’est peut être aussi une façon de mieux manger en préparant ses propres plats, car toutes les recettes sont simples à faire  et économiques comme le miraculeux pot au feu, plat qui permet de réutiliser le bouillon comme soupe et le reste de la viande comme hachis parmentier !

Ce livret a aussi reçu le soutien de partenaires comme le Crédit Mutuel de Vendôme, Mondoubleau et Oucques ainsi que les ambulances 41 et les ambulances Mongé, 3 partenaires indispensables à la sortie du livret, vendu 2€ dans les maisons de retraite et les écoles. L’argent récolté ira directement dans les associations au sein de ces établissements que ce soit les EHPAD comme les coopératives scolaires.

Le projet de s’arrête pas là car avec le domaine de Chaumont, un partenariat s’est créé et qu’une réflexion sur les jardins de soins au sein des maisons de retraite pouvait aller beaucoup plus loin. Hervé Bertrix et Fabienne Peyron, tous deux paysagistes, ont proposé un schéma de jardin qui dans chaque maison de retraite pourrait servir de relais entre l’école et les EHPAD. Car effectivement, les jardins des écoles manquent parfois de bras pendant les vacances. Ce qui a été semé, peut parfois ne jamais pousser. Avec cette relation intergénérationnelle, les enfants retrouveraient leur jardin parfaitement entretenu, et ce qu’ils auraient semé, ils en verraient le fruit… Une belle idée entre d’autres, à laquelle chacun réfléchit après le succès de cette expérience vécue entre générations opposées, expérience partagée dans ce livret de 32 pages.

«Du Jardin à l’assiette» – 32 pages – en vente dès le 4 juin à la Ville aux Clercs puis dans toutes les écoles et les EHPAD de La Ville aux Clercs, Morée, Droué, Selommes et St Amand Longpré – Egalement en vente au Crédit Mutuel et aux Ambulances Mongé et les Ambulances 41.      


Les Mystères du Loir et Cher

livre-Mystère-du-Loir-et-CherPascal Audoux, journaliste à l’hebdomadaire La Renaissance, historien de métier se plaît à décrire les histoires extraordinaires et mystérieuses du Loir et Cher.

L’histoire locale, c’est un peu son cheval de bataille. Pascal Audoux a d’abord suivi un cursus d’historien avant de devenir journaliste d’abord en Dordogne dans le Courrier français de Périgueux puis à La Renaissance pour lequel il collabore depuis quelques années. Dans Les Mystères du Loir et Cher, il dévoile quelques perles mais pour d’autres, toujours avec une multitude de détails, il sait réécrire sur des faits peu connus apportant des nouveautés par des découvertes détaillées dans des archives. Son livre est divisé en 4 gros chapitres : Histoires insolites, Histoires extraordinaires, destins à part et Affaires criminelles.

Une écriture plaisante, avec souvent le soucis du détail, des recherches approfondies que sa formation d’historien a surement aidé, Pascal Audoux nous livre un livre fourni, qui en 360 pages voit défiler 25 histoires toutes plus extraordinaires que les autres. Avec une préface pleine d’esprit de Gilles Lagarde, ancien préfet de Loir et Cher jusqu’à l’année dernière, ce dernier manie parfaitement la plume comme son auteur,  Les Mystères du Loir et Cher nous plonge dans la petite histoire qui souvent fait la grande.


«Joyeux Bordel» Tactiques, Principes et Théories pour faire la Révolution

Andrew Boyd
Dave Oswald Mitchell
“Résister c’est créer. Créer c’est résister!”

livre-joyeux-bordelSi vous espérez un monde plus beau, plus juste, plus joyeux – sans pour autant savoir comment vous y prendre – ce livre est pour vous !
Sur toute la planète, des millions de personnes ont pris conscience, non seulement de la nécessité d’agir pour mettre un terme aux inégalités croissantes et aux dégâts écologiques, mais aussi de la possibilité d’y parvenir en faisant appel au pouvoir de l’imagination.

Elaboré aussi bien pour les militants aguerris que pour les nouveaux activistes, Joyeux bordel est le manuel indispensable du militant moderne.  Pensé par des dizaines d’activistes du monde entier, Joyeux Bordel ! met en lumière de nouvelles voies vers un militantisme créatif, efficace et revigorant. Il est à la fois un manifeste du farceur, un mode d’emploi de l’action directe façon Greenpeace, et un manuel d’entraînement à l’organisation des masses, à la pédagogie et aux pratiques émancipatrices. Il explicite des dizaines de tactiques  – du Flash mob à l’occupation non-violente en passant par la grève de la dette ou différent canulars.

245 pages . 12,5 x 19 cm. 16.00 €

 

 

 


«De l’autre côté» de Vince B.

livre-de-l_autre-coteC’est l’histoire de Em, une jeune femme comme toutes les autres… À ceci près qu’elle danse au soleil, enfermée dans un rêve impossible… Que fait Em quand elle ne danse pas ? A-t-elle peur que son soleil se voile ? Ou bien ne s’arrête-t-elle jamais de danser, de peur d’avoir peur de nouveau ? Car peut-être que Em n’a plus peur, lorsqu’elle danse au soleil… […] Mais au fond Em ne peut pas oublier la réalité… Pas vraiment… Et sa danse est le sortilège des illusions… »

L’auteur : Elève d’Irène Frain (Secrets de famille, le Nabab, etc.) au lycée à Lagny-sur-Marne, Vince B. retrouve cet auteur au lycée Jacques Decour (Paris IXe) pour la préparation et l’obtention du baccalauréat.
Il se dirige ensuite vers des études économiques internationales au Conservatoire national des arts et métiers.
Sa vie professionnelle est partagée entre le Canada, les USA et l’Angleterre avec une pause en France. Quant à sa vie privée, elle est remplie de passions comme le football, les voyages à l’international, à travers l’Europe, l’Italie, l’Espagne, l’Angleterre, les USA et le Québec ; le recueillement ainsi que la nature, propices à l’inspiration. L’auteur apprend à parler à Dieu en écoutant le silence des moines.

Roman psychologique
Sept 2014, Format Roman (134×204 mm),
344 pages. 23.50 €
Disponible au format numérique

23mai09:3017:00Séance de dédicaces de Vince BLibrairie BESSEType d'événement:Arts et Culture,DédicacesVilles:Montoire

 

 

 


«Le coeur de Lion, Fréteval – Deux rois, une bataille»

livre-coeur-de-lion-freteval« Richard Coeur de Lion, lors de son retour de croisade, a été emprisonné en Allemagne…Nous sommes en 1193. Philippe Auguste en profite pour demander des places fortes à Jean sans terre qui les lui cède. Les deux princes font d’ailleurs tout pour que Richard reste en  geôle. Nous suivrons les conditions de sa libération, et la course contre la montre entrepris par le roi des Français, Philippe, pour rendre ses prises en Normandie irréversibles. Le retour de Richard en Angleterre et la prise des châteaux des partisans de Jean. Enfin nous suivront presque jour après jour les itinéraires des deux rois jusqu’au jour faditique de la bataille de Fréteval… » (source : site d’Assor BD)
D’après les chroniques de Rigord et Guillaume le Breton (chroniqueurs proches de Philippe) Roger de Hoveden, Raoul de Dicet (Ralph of Diceto), Guilaume de Neubourg (William of Newburgh), Gervase of Canterbury, Raoul de Coggleshall.

Dédicaces :
• Samedi 30 mai, Vendôme, espace culturel Leclerc, de 10h à 12h, dédicaces pour la bande dessinée «Coeur de Lion Fréteval – Deux rois, une bataille» aux Editions ASSOR, avec Juliette Derenne, Pierre Liger, Eriamel.

30mai10:0012:00Présentation de «Le coeur de Lion Fréteval – Deux rois, une bataille»Espace Culturel E. Leclerc VendômeType d'événement:Manifestations Littéraires,Arts et CultureVilles:Vendôme

Conférences :
A l’occasion de la sortie de cette BD, deux conférences auront lieu :
• Lors d’un repas-conférence vendredi 29 mai, à 20h par Pierre Liger et Eriamel, au restaurant «Au rond de serviette» à Vendôme (15 rue Poterie, résa. 02 54 77 34 78 et infos 07 71 14 27 30).
• et à Fréteval, à la médiathèque, samedi 30 mai, à 15h30, en présence des auteurs. Suivie d’une vente et d’une dédicace.
Entrée libre, réservation recommandée auprès de la médiathèque : 02.54.82.67.29/ mediatheque@cchv41.fr


Hugo mon amour – Guy Planet – Editions Edilivre

Le roman relate le combat hors normes d’une mère après la disparition de son enfant. Un bras-de-fer avec la mort au sein d’une association de réflexion sur le futur se préoccupant, en priorité, de la maîtrise du temps. Une pincée de science-fiction et surtout une réflexion sur l’avenir, sous l’angle des grands rêves habitant profondément le cerveau des hommes.

L’auteur, habitant la Sologne et ancien journaliste, Guy Planet s’intéresse depuis toujours aux temps futurs, plus sous un angle psychologique que fictionnel. Il a écrit plusieurs ouvrages dans ce sens dont «Une idée à partager» et «L’autre rive».

«Pour beaucoup le futur suscite peur et inquiétude. Et nous l’abandonnons, ce futur,  aux mains d’une petite oligarchie de décideurs, beaucoup plus préoccupés de leur trajectoire personnelle que du Bien public. Ce qui nous attend est beaucoup trop important pour les laisser, seuls, décider de notre sort. Le futur c’est l’affaire de tous. Sans exception ! Que voulons-nous, au fond de nos neurones, pour les temps qui viennent. Quels objectifs à court, moyen, long termes souhaitons-nous. Comment tenter de les atteindre en tenant compte à la fois d’une évolution technologique irréversible et d’une éthique absolument indispensable si nous voulons survivre ? Des questions fondamentales qui devraient nous mobiliser massivement et en permanence. Ce qui est loin d’être le cas. Il est urgent de s’arrêter pour réfléchir, tous autant que nous sommes.» nous explique l’auteur.

C’est la première idée modestement évoquée dans ce roman, la seconde touchant les grands rêves qui ont toujours été le moteur des avancées humaines. Des rêves, qui par le passé, ont abouti à la création de l’avion, la fusée, la télévision, internet et mille autres inventions bonnes et moins bonnes. Aujourd’hui les hommes ont d’autres rêves comme la vie dans l’espace, la maîtrise du temps, la victoire sur la mort et bien d’autres choses. Eclairer l’avenir, n’est-ce pas aussi réfléchir dès maintenant sur ces chocs annoncés du futur ?

Hugo mon amour de Guy Planet. Editions Edilivre.
Thème : Roman de société / actualité
Format : Roman (134×204). Nombre de pages : 210
Date de publication : 22 janvier 2015. Prix 17,50€, possibilité e-book.


«La Revue Dessinée»

Le Coup de Coeur de la Maison de la Presse en avril

Ce mois-ci, en écho à sa participation aux 48H BD, la Maison de la Presse de Vendôme met à l’honneur une revue originale et de qualité.
De la famille des “mooks”, entre livre et magazine, La Revue Dessinée s’est imposée depuis plus d’un an dans le paysage éditorial. Le principe, présenter des reportages sous la forme exclusive de bandes dessinées. Les thèmes choisis se veulent sérieux, informatifs, parfois drôles et légers, et accessibles à un large public.

Au sommaire du dernier numéro, une enquête sur le S.A.C., la police politique parallèle fondée par des proches du Gal de Gaulle; FRONTEX, la politique migratoire européenne et une plongée au coeur des délits ordinaires du tribunal d’instance du XVe arrondissement.
La Revue Dessinée allie sujets d’actualité et qualité du contenu dans un style graphique et une mise en page efficace.

A mettre entre toutes les mains !


«Est riche celui qui a assez à manger»

C’est le titre du livre écrit par Monsieur Günter Kahlmann qui a été traduit en français par Giuseppe Marti à Vendôme à l’occasion du 70e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne.
Ce n’est pas un roman, rien n’est inventé mais, il se lit comme un roman ; il s’agit d’un poignant témoignage sur les trois ans de captivité de l’auteur en France (1945-1948). Certes, la faim est le thème dominant, mais il y traite aussi bien d’autres aspects comme l’absence d’hygiène, le non respect de la Convention de Genève, ou encore la traque aux S.S., ou l’enrôlement des prisonniers Allemands dans la Légion Etrangère.

En 1945 lorsqu’il est enrôlé dans la Wehrmacht, il n’a que 17 ans ! Il a déjà subi la faim en Allemagne, puis davantage encore dans le camp des Américains et enfin la famine chez les Français ; il ne pesait plus que 39 kilos pour 1.68 m. Dans un chapitre on lit que certains prisonniers allemands arrivés d’Angleterre dans le camp où était l’auteur, «semblaient sortir d’un sanatorium». Leurs regards incrédules «détaillaient les corps décharnés de ceux qui étaient déjà là, s’étonnant qu’en leur état ils puissent encore marcher, à plus forte raison travailler.»

A travers ce livre passionnant, on peut se faire une idée de la vie dans les camps, derrière les barbelés français, que certains ont pu comparer avec le vécu des Français dans les camps allemands. L’auteur constate que l’année 1945 fut terrible, plusieurs milliers de prisonniers moururent de faim, mais qu’une sensible amélioration s’amorça, avec le travail hors des barbelés aussi bien en commandos de travail pour les villes et villages (surtout ponts et chaussées) qu’auprès des particuliers. L’auteur ennemi forcé de la France, change lentement d’attitude, et devient un ami de la France. Si les prisonniers ont subi la famine, la situation catastrophique que traversait la France avec son agriculture délabrée, faute de main-d’œuvre due à la guerre, y était pour beaucoup.

Les relations avec la population française dans le village où il travaille pendant deux ans s’améliorent pour aboutir enfin à des relations presque amicales.
Après la libération, en tant que directeur du collège de Gevelsberg, Monsieur Kahlmann participe activement au jumelage des deux villes, encourageant les échanges scolaires avec le collège Jean Emond de Vendôme.

Fabien Théofilakis a soutenu une thèse de doctorat le 7 décembre 2010 à Paris ayant pour titre : Les prisonniers de guerre allemands en mains françaises (1944-1949). Il dit : « la captivité fut une étape capitale sur la longue route menant du statut de “Boche” à celui de compatriote européen. Un premier pas vers la réconciliation».

On peut se procurer ce livre édité par «La Société des Ecrivains» dans les librairies à Vendôme ou dans l’Espace Culturel à Leclerc.
Prix : 20,95 €  –  350 pages  –  ISBN : 9782342021479  –  Témoignage

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1