Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 17 juin 2021
Source:https://lepetitvendomois.fr/sorties-loisirs/livre-a-lire/page/14/

«Le coeur de Lion, Fréteval – Deux rois, une bataille»

livre-coeur-de-lion-freteval« Richard Coeur de Lion, lors de son retour de croisade, a été emprisonné en Allemagne…Nous sommes en 1193. Philippe Auguste en profite pour demander des places fortes à Jean sans terre qui les lui cède. Les deux princes font d’ailleurs tout pour que Richard reste en  geôle. Nous suivrons les conditions de sa libération, et la course contre la montre entrepris par le roi des Français, Philippe, pour rendre ses prises en Normandie irréversibles. Le retour de Richard en Angleterre et la prise des châteaux des partisans de Jean. Enfin nous suivront presque jour après jour les itinéraires des deux rois jusqu’au jour faditique de la bataille de Fréteval… » (source : site d’Assor BD)
D’après les chroniques de Rigord et Guillaume le Breton (chroniqueurs proches de Philippe) Roger de Hoveden, Raoul de Dicet (Ralph of Diceto), Guilaume de Neubourg (William of Newburgh), Gervase of Canterbury, Raoul de Coggleshall.

Dédicaces :
• Samedi 30 mai, Vendôme, espace culturel Leclerc, de 10h à 12h, dédicaces pour la bande dessinée «Coeur de Lion Fréteval – Deux rois, une bataille» aux Editions ASSOR, avec Juliette Derenne, Pierre Liger, Eriamel.

30mai10:0012:00Présentation de «Le coeur de Lion Fréteval – Deux rois, une bataille»Espace Culturel E. Leclerc VendômeType d'événement:Manifestations Littéraires,Arts et CultureVilles:Vendôme

Conférences :
A l’occasion de la sortie de cette BD, deux conférences auront lieu :
• Lors d’un repas-conférence vendredi 29 mai, à 20h par Pierre Liger et Eriamel, au restaurant «Au rond de serviette» à Vendôme (15 rue Poterie, résa. 02 54 77 34 78 et infos 07 71 14 27 30).
• et à Fréteval, à la médiathèque, samedi 30 mai, à 15h30, en présence des auteurs. Suivie d’une vente et d’une dédicace.
Entrée libre, réservation recommandée auprès de la médiathèque : 02.54.82.67.29/ mediatheque@cchv41.fr


Hugo mon amour – Guy Planet – Editions Edilivre

Le roman relate le combat hors normes d’une mère après la disparition de son enfant. Un bras-de-fer avec la mort au sein d’une association de réflexion sur le futur se préoccupant, en priorité, de la maîtrise du temps. Une pincée de science-fiction et surtout une réflexion sur l’avenir, sous l’angle des grands rêves habitant profondément le cerveau des hommes.

L’auteur, habitant la Sologne et ancien journaliste, Guy Planet s’intéresse depuis toujours aux temps futurs, plus sous un angle psychologique que fictionnel. Il a écrit plusieurs ouvrages dans ce sens dont «Une idée à partager» et «L’autre rive».

«Pour beaucoup le futur suscite peur et inquiétude. Et nous l’abandonnons, ce futur,  aux mains d’une petite oligarchie de décideurs, beaucoup plus préoccupés de leur trajectoire personnelle que du Bien public. Ce qui nous attend est beaucoup trop important pour les laisser, seuls, décider de notre sort. Le futur c’est l’affaire de tous. Sans exception ! Que voulons-nous, au fond de nos neurones, pour les temps qui viennent. Quels objectifs à court, moyen, long termes souhaitons-nous. Comment tenter de les atteindre en tenant compte à la fois d’une évolution technologique irréversible et d’une éthique absolument indispensable si nous voulons survivre ? Des questions fondamentales qui devraient nous mobiliser massivement et en permanence. Ce qui est loin d’être le cas. Il est urgent de s’arrêter pour réfléchir, tous autant que nous sommes.» nous explique l’auteur.

C’est la première idée modestement évoquée dans ce roman, la seconde touchant les grands rêves qui ont toujours été le moteur des avancées humaines. Des rêves, qui par le passé, ont abouti à la création de l’avion, la fusée, la télévision, internet et mille autres inventions bonnes et moins bonnes. Aujourd’hui les hommes ont d’autres rêves comme la vie dans l’espace, la maîtrise du temps, la victoire sur la mort et bien d’autres choses. Eclairer l’avenir, n’est-ce pas aussi réfléchir dès maintenant sur ces chocs annoncés du futur ?

Hugo mon amour de Guy Planet. Editions Edilivre.
Thème : Roman de société / actualité
Format : Roman (134×204). Nombre de pages : 210
Date de publication : 22 janvier 2015. Prix 17,50€, possibilité e-book.


«La Revue Dessinée»

Le Coup de Coeur de la Maison de la Presse en avril

Ce mois-ci, en écho à sa participation aux 48H BD, la Maison de la Presse de Vendôme met à l’honneur une revue originale et de qualité.
De la famille des « mooks », entre livre et magazine, La Revue Dessinée s’est imposée depuis plus d’un an dans le paysage éditorial. Le principe, présenter des reportages sous la forme exclusive de bandes dessinées. Les thèmes choisis se veulent sérieux, informatifs, parfois drôles et légers, et accessibles à un large public.

Au sommaire du dernier numéro, une enquête sur le S.A.C., la police politique parallèle fondée par des proches du Gal de Gaulle; FRONTEX, la politique migratoire européenne et une plongée au coeur des délits ordinaires du tribunal d’instance du XVe arrondissement.
La Revue Dessinée allie sujets d’actualité et qualité du contenu dans un style graphique et une mise en page efficace.

A mettre entre toutes les mains !


«Est riche celui qui a assez à manger»

C’est le titre du livre écrit par Monsieur Günter Kahlmann qui a été traduit en français par Giuseppe Marti à Vendôme à l’occasion du 70e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne.
Ce n’est pas un roman, rien n’est inventé mais, il se lit comme un roman ; il s’agit d’un poignant témoignage sur les trois ans de captivité de l’auteur en France (1945-1948). Certes, la faim est le thème dominant, mais il y traite aussi bien d’autres aspects comme l’absence d’hygiène, le non respect de la Convention de Genève, ou encore la traque aux S.S., ou l’enrôlement des prisonniers Allemands dans la Légion Etrangère.

En 1945 lorsqu’il est enrôlé dans la Wehrmacht, il n’a que 17 ans ! Il a déjà subi la faim en Allemagne, puis davantage encore dans le camp des Américains et enfin la famine chez les Français ; il ne pesait plus que 39 kilos pour 1.68 m. Dans un chapitre on lit que certains prisonniers allemands arrivés d’Angleterre dans le camp où était l’auteur, «semblaient sortir d’un sanatorium». Leurs regards incrédules «détaillaient les corps décharnés de ceux qui étaient déjà là, s’étonnant qu’en leur état ils puissent encore marcher, à plus forte raison travailler.»

A travers ce livre passionnant, on peut se faire une idée de la vie dans les camps, derrière les barbelés français, que certains ont pu comparer avec le vécu des Français dans les camps allemands. L’auteur constate que l’année 1945 fut terrible, plusieurs milliers de prisonniers moururent de faim, mais qu’une sensible amélioration s’amorça, avec le travail hors des barbelés aussi bien en commandos de travail pour les villes et villages (surtout ponts et chaussées) qu’auprès des particuliers. L’auteur ennemi forcé de la France, change lentement d’attitude, et devient un ami de la France. Si les prisonniers ont subi la famine, la situation catastrophique que traversait la France avec son agriculture délabrée, faute de main-d’œuvre due à la guerre, y était pour beaucoup.

Les relations avec la population française dans le village où il travaille pendant deux ans s’améliorent pour aboutir enfin à des relations presque amicales.
Après la libération, en tant que directeur du collège de Gevelsberg, Monsieur Kahlmann participe activement au jumelage des deux villes, encourageant les échanges scolaires avec le collège Jean Emond de Vendôme.

Fabien Théofilakis a soutenu une thèse de doctorat le 7 décembre 2010 à Paris ayant pour titre : Les prisonniers de guerre allemands en mains françaises (1944-1949). Il dit : « la captivité fut une étape capitale sur la longue route menant du statut de « Boche » à celui de compatriote européen. Un premier pas vers la réconciliation».

On peut se procurer ce livre édité par «La Société des Ecrivains» dans les librairies à Vendôme ou dans l’Espace Culturel à Leclerc.
Prix : 20,95 €  –  350 pages  –  ISBN : 9782342021479  –  Témoignage


Mr Mercedes de Stephen King

Le coup de coeur d’Estelle, lectrice fidèle du Petit Vendômois

Un jeune homme, par une matinée froide et brumeuse, vole une Mercedes et fonce dans une foule de chômeurs en quête d’un entretien. Le carnage est indescriptible et les victimes nombreuses.
L’inspecteur Hodges travaille sur cette affaire qui s’avérera non résolue à son départ en retraite mais durant ses ennuyeuses journées où il tourne en rond chez lui et lézarde devant la télévision, il reçoit une lettre dudit Mr Mercedes qui l’agacera au point de relancer l’enquête en « freelance », de manière illégale.

Mr Mercedes est rusé et réfléchi mais très imbu de sa personne et fier de sa première expérience criminelle, il se fond dans la masse, observe ses futures victimes (dont l’officier Hodges qu’il espère bien mener au suicide), sème doute et confusion dans les esprits.

Ayant trouvé un moyen de communiquer avec le suspect, l’officier retraité Hodges va devoir allier finesse et machiavélisme pour le pousser à la faute et peut-être enfin découvrir son identité.
Un jeu malsain et psychologique commence alors entre les deux correspondants, tous deux soucieux de faire « tomber » l’autre. Mais durant leurs échanges et leur traque mutuelle, Mr Mercedes (de son vrai nom Brady) fomente d’autres plans encore plus destructeurs et Hodges sent que le temps lui est compté.

Tantôt dans la tête d’un tueur psychopathe et haineux, tantôt dans le rôle de l’officier qui n’a rien à perdre, deux personnalités s’affrontent, se confrontent et se cherchent.
Stephen King, dans ce nouveau roman, allie psychologie et polar à suspense avec beaucoup d’élégance et de réalisme.
Mr Mercedes est un mix de ses domaines de prédilection et le résultat est une histoire riche avec de l’action, de l’analyse et une bonne dose de suspense.

Pages : 474. Prix public : 23,50€. Paru en : février 2015
Édition : ALBIN MICHEL. Genre : polar, suspense
Si vous souhaitez échanger vos critiques de lectures avec Estelle :
http://passions-d-estelle.kazeo.com/


«Bons baisers de Téhéran» Gina B. Nahai

Dans la famille Soleyman, le tumulte semble toujours régner. Famille juive chassée de Téhéran quelques décennies auparavant, elle pense enfin avoir trouvé le répit en s’exilant à Los Angeles. Or, un démon de leur passé, connu sous le nom de Fils de Raphaël, va venir chambouler leur premier semblant d’équilibre. Enfant illégitime, son existence même est une ombre qui plane au-dessus du clan des Soleyman, et son arrivée aux Etats-Unis fait frémir toute la communauté juive iranienne.

Lorsque des années plus tard, le Fils de Raphaël, devenu un grand businessman, est retrouvé assassiné dans sa voiture, une longue liste de suspects se dessine. Est-ce son épouse traitée avec si peu d’égard; un des nombreux membres de la famille Soleyman en quête de vengeance; des investisseurs qu’il aurait escroqués dans un montage financier frauduleux; ou peut-être même son comptable et confident de toujours ?

Gina B. Nahai est spécialiste de l’histoire politique de l’Iran, journaliste et conférencière à University of South California. «Bons Baisers de Téhéran» impose son auteur sur le devant de la scène littéraire internationale.

Bons Baisers de Téhéran de Gina B. Nahai – Ed. Préludes
Parution:  04/03/2015. Format : 130 x 200 mm
Nombre de pages :  640.
Prix 14,90€. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pascale Haas


Mon chat a mauvais caractère

Dans la collection «Mon Vét de poche» aux éditions Eyrolles, le nouveau né s’adresse directement aux possesseurs de chats. Et nous savons qu’ils sont nombreux ! Ce nouveau volume est écrit de plus par une vétérinaire, Jasmine Chevallier, originaire du Vendômois, exerçant aujourd’hui son métier de vétérinaire comportementaliste dans les Bouches du Rhône.

A la lecture du titre, nous pourrions nous écarter de ce livre, tellement notre chat est merveilleux et sans (ou peu) de défauts. Mais détrompez vous, ce livre convient à tous les propriétaires de félins. D’ailleurs le sous titre de ce livre parle de lui-même : «Domptez le fauve qui sommeille en lui».

Car s’il y a un animal domestique, aimant sa liberté, peu facile à dresser et si mystérieux, c’est bien le chat, le minou, le matou, le miaou ou le chaton. Le livre permet donc, non pas d’apprivoiser votre chat, mais de répondre concrètement à des questions sur son comportement que pourrait se poser tout proprétaire. Miaulements de réclamations, caprices alimentaires, pipis de représailles, cohabitation avec un chaton, déplacements et visites chez le véto…, tout est analysé par Jasmine Cheballier, qui ainsi décrypte avec une vision claire le comportement des chats et propose des solutions pour déjà changer de point de vue et surtout retrouver la paix avec lui. Préférer les caresses, les ronronnements de plaisir partagés, plutôt que l’affrontement, à chaque fois stérile avec votre animal.

Plaisant à lire et à suivre les recommandations, «Mon chat a mauvais caractère» devrait bientôt être dans votre bibliothèque pour connaitre l’origine de sa mauvaise humeur et savoir comment cohabiter avec son petit lynx préféré.

«Mon chat a mauvais caractère» par Jasmine Chevallier
Editions Eyrolles – 170 pages – 10€


Le salon des Bonimenteurs, la fête des jeunes lecteurs

Samedi 11 avril 2015 de 10h à 18h
Médiathèque, Maison et Parc Consigny à Mondoubleau

Les jeunes lecteurs des Collines du Perche souffleront les dix bougies du Salon des Bonimenteurs.
Pour fêter cet anniversaire, L’Echalier et la Médiathèque Jules Verne, associés au collège Alphonse Karr, aux écoles, et au Centre Social, proposent une journée de fête autour de la littérature jeunesse.

Les enfants en seront les premiers acteurs, témoignant de leurs plaisirs de lectures à travers scènes de théâtre, films, installations et performances, concoctés avec comédiens, techniciens et plasticiens.

Les auteurs Guillaume Guéraud, Jo Hoestlandt et l’illustratrice Anne-Lise Boutin rencontreront les élèves dans leur classe tout au long de la semaine et seront les invités d’honneur du salon. Ils dédicaceront leurs livres sur le stand de la Librairie d’un jour.
La Compagnie « Faut qu’on s’parle » installera sa roulotte dans le Parc Consigny pour une adaptation de l’album d’Alex Cousseau, « les frères Moustaches ».

Le mur des auteurs et illustrateurs, projet participatif mettant à l’honneur les auteurs invités depuis 10 ans sur la Communauté de Communes, sera inauguré en présence de l’artiste céramiste Estelle Dupen.
Une surprise en fanfare clôturera cette 10e édition des Bonimenteurs. Avant le salon, l’illustratrice et les auteurs sont intervenus dans 16 classes des écoles de Choue, Mondoubleau, Le Gault-du-Perche et du collège Alphonse Karr de Mondoubleau pour animer des ateliers ou rencontrer les élèves. Certaines actions ont été réalisées avec l’aide de Thierry Debuyser et Marion Souillard de la Wish Association et de la Librairie du Coin de Châteaudun.
Entrée libre.

Programme :
A la Maison Consigny :
Foyer :
• Café littéraire de 10h à 11h30. Venez écouter les 6e et les CM2 de Mondoubleau lire des textes écrits avec Guillaume Guéraud tout en dégustant un café ou un chocolat chaud.
• La librairie d’un jour et séances de dédicaces : 10h-12h et 14h-17h.
Lancement du salon avec l’inauguration du «Mur des auteurs et illustrateurs» : 13h30
• 14h, 15h, 16h : «Un repas animé» : théâtre d’ombres par les CP, CE1, CE2 de Souday
• 14h30, 15h30, 16h30 : «Le songe de Constantin». Et si  les élèves de Choue vous parlaient de rêves ?
Cinéma :
• 14h15, 15h15, 16h15 : «Attendre, ce n’est pas peu dire !», représentation théâtrale par les CP, CE1 de Mondoubleau
• 14h45, 15h45 : «Bob le raté» : le casse du siècle par les CE2-CM1 de Mondoubleau

Librairie :
• 14h30 : Les coups de coeur des 5e2 du collège Alphonse Karr

A la médiathèque :
• 14h : «Chamboulons tout !» ET si les élèves du Gault-du-Perche mettaient le monde à l’envers  ?
• 14h30 : «Jour de neige chez Jo Hoestlandt» : inauguration de la maquette réalisée par les maternelles de Souday à partir du «Voyage extraordinaire de Petit Pierre».
• «Gommettes Circus» : exposition par les maternelles et CP de Choue
Au parc Consigny :
• 14h15 : «Les coups de coeur» des 5e1 du collège Alphonse Karr et à 16h ceux des 5e3
• 15h, 16h30 : «Les frères Moustaches», conte nomade, par la Cie «Faut qu’on s’parle», accompagné d’une exposition sur la vie des frères Moustaches

Entrée libre samedi 11 avril, 10h-18h :
Médiathèque, Maison et Parc Consigny
Mondoubleau


«Une vie après l’autre» le coup de cœur littéraire de la Maison de la Presse à Vendôme

Février 1910, Sylvia Todd s’apprête à mettre au monde son 3e enfant. Ursula naît et meurt aussitôt, asphyxiée par son cordon. Pourtant, c’est bien elle le personnage central de cette histoire à rebondissements, car si elle meurt, elle renaîtra autant de fois que le désire sa créatrice, Kate Atkinson.

Véritable marionnettiste, l’auteure tue son héroïne pour mieux la faire revivre. Ursula traverse ainsi une partie du XXe siècle et entremêle ses destins à celui de ses contemporains. Car ses chances qui lui sont données et dont elle n’a évidemment pas conscience, vont toutefois influer sur son comportement et le cours de l’Histoire.
Au fil des vies qui se succèdent, Ursula développe un sixième sens et pressent les dangers qui l’auront fait disparaître les fois précédentes.
Kate Atkinson signe un roman complexe et fascinant, on est tout autant happé par cette histoire de mort et de retour à la vie, que frappé par la prouesse littéraire.
Un roman qui marque les esprits.

«Une vie après l’autre»
de Kate Atkinson
Edition Grasset
525 pages, 22.50€


La petite bibliothèque du Temple

L’idée est de réunir des lecteurs pour les aider à constituer leur propre bibliothèque. Aidée des bibliothécaires de Mondoubleau, la personne référente propose lors d’une soirée une sélection d’ouvrages aux autres membres de ce cercle littéraire.

Chacun choisit parmi cette sélection les livres qu’il a envie de lire. Il emporte ces livres dans un colis que nous appellerons « Boîte à Livres ». Ensuite, les lecteurs se rencontrent pour échanger leurs Boîtes à Livres et discuter de leurs lectures.

Prochaine rencontre le mardi 7 avril 2015
pour tous renseignements contactez Gil de Lesparda.
Mail : gil.delesparda@wanadoo.fr

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1