Menu

«De part et d’autre du fleuve»

«De part et d’autre du fleuve»

Selma sera en dédicace le 15 avril, de 10h à 18h, à l’Espace Culturel Leclerc, à Vendôme, pour présenter son livre «De part et d’autre du fleuve».

La Zigzaguie est un petit pays d’une surprenante beauté qui pourrait être un paradis. Mais Zigs et Zags vivent séparés, déchirés par un héritage historique conflictuel.
Ces deux communautés considèrent chacune que les terres de l’autre lui reviennent. De ce fait, elles sont traversées par des affrontements perpétuels et violents. Des deux côtés du fleuve, des personnages cherchent passionnément à ramener la paix. Parmi eux, Nurad Ulat et sa fiancée Olya, étudiants zags, se lancent dans la création d’une Ligue féminine en faveur de la paix. Imar Zalki et Nila Belam, couple mixte, tentent de faire de leur union le symbole d’un espoir. Kiro Arel, jeune zig, part en Zaguie avec le fol espoir de fraterniser avec le peuple «ennemi». Le Zig Bibi Taül, en accueillant chez lui des enfants zags réfugiés, tente de faire évoluer les mentalités de son entourage.
Au fil des événements, un mouvement d’opinion se crée, qui aspire à la paix. C’est une voix nouvelle, bientôt irrésistible, la voix du peuple et des gens de bonne volonté qui, par sa puissance, submerge les autorités politiques et les amène à évoluer.
«De part et d’autre du fleuve», allégorie du conflit israélo-palestinien, se veut un message d’espoir lancé aux peuples piégés par l’Histoire. Il est aussi le récit d’une résilience entre communautés ennemies, ainsi qu’un credo de foi envers l’Humanité.
L’auteure : Selma est issue d’un couple mixte, judéo-chrétien, qui lui a transmis une éducation avant tout tolérante.
Après des études d’histoire, elle a travaillé dans le secteur social durant 29 ans, dont de longues années au sein de l’OSE et de la fondation CASIP-COJASOR (qui sont de grandes institutions de la communauté juive) en qualité d’éducatrice. Elle y a rencontré toutes sortes de gens, et cela l’a passionnée, le travail social permettant de découvrir toutes les facettes, ou presque, de l’être humain ; en tout les cas, il permet de vraies rencontres. Aujourd’hui, elle cherche à écrire des textes d’espoir. Elle est sans doute à une période de sa vie où elle ne peut plus faire que cela.
«De part et d’autre du fleuve», 268 pages, 20€,
Disponible en version numérique (9.99€)

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Charles, l’histoire d’une transition de Laurent Muratet

 « C’est l’histoire d’une génération qui souffre, ouvre les yeux, prend conscience et décide de changer le monde, sans grands

The Swingin’ Family – Dimanche 19 avril – Marchenoir

 La rencontre de cinq musiciens passionnés, venant d’horizons   divers, avec dans leurs bagages la richesse des années de scène et

L’abbé Ouvray, curé de Saint-Ouen

 Enseignant émérite à l’archevêché de Blois en 1890 Cette découverte de l’Association de sauvegarde de la vallée de Saint-Ouen mérite

MENU
X