Menu

Place aux émotions culturelles !

Place aux émotions culturelles !

Le Loir-et-Cher sous l’influence du gospel

Gospel signifiait «Evangile» dans l’ancien anglais… Ceci explique cela.
Une culture musicale où il n’est nul besoin de connaître la musique ni le solfège, ni être un grand chanteur pour… chanter. Certains souriront en se disant «Ce n’est pas notre culture…». Oui, mais la musique est universelle.

gospel1612. Début du trafic d’esclaves noirs vers Amérique du Nord. Ils décident de créer de nouveaux chants avec des codes pour communiquer entre eux dans les champs.
1900. L’esclavage est aboli et plus tard, Martin Luther King l’utilise pour défendre les droits du peuple noir… ne pas perdre de vue que le jazz, la soul, le blues et le rock’n roll se sont construits sur cette base.
Et voici que vient dans notre région un réel événement culturel, hyper joyeux, à partager. Il s’agit d’une chorale de 30 personnes sous la houlette de Jua Amir, un garçon hors du commun, doué d’une vitalité et d’un tonus hors norme… Le tout pour un moment d’exception… ou plutôt deux moments, car deux concerts.
Juan Amir à la tête de deux chorales la SED à Paris et Godspel’Art sur Avignon : tous niveaux d’expériences musicales, chanteuses et chanteurs entre 16 et 99 ans.
Premier test ce fut l’été 2015, dans l’église de Villedieu le Château.
Silence monacal, une chanteuse au centre du chœur, l’autel et une jeune femme chante «We shall overcome» en venant de l’entrée de l’église vers la nef, et tout à coup de chaque côté les choristes descendent en reprenant les chœurs. Chef d’orchestre, Juan Amir dirige le tout d’une façon magistrale. Il s’adresse au public en expliquant «Le Gospel» ce n’est pas un concert dit-il, ce sont des réunions pour partager. Il demande donc aux personnes de s’investir. Il chante en solo, les chœurs rythment en tapant des mains. çà swing dur dans l’église. Le décor gothique en fond, derrière la chorale. On lève les yeux sur ce plafond et son décor. L’idée de provoquer ces instants dans un lieu religieux et de demander au public de chanter ne fait pas partie de nos habitudes… Petit à petit l’atmosphère s’installe. Tout étant dans le rythme des voix et des corps. Pas facile d’attaquer mais au fur et à mesure la vague s’installe et puis fait vibrer l’atmosphère. Le chef d’orchestre se tourne non pas vers les choristes mais vers le public. Tout change. «let’s go dance» le swing éclate, les voix explosent. On a envie de danser de sauter sur son banc.
Juan sait faire, il est éblouissant. Chanteurs, chanteuses les voix percutent. On se sent bien. Sur la fin, pour le célèbre «Happy day» tout le monde tape dans ses mains et chante. On gagne la sortie portes grandes ouvertes. Le soleil rentre dans l’église. Voilà une jolie manière de se dire au revoir.
Energie, joie communication, il n’est pas nécessaire de comprendre l’anglais pour aimer cette musique.

Deux concerts, deux dates : 29 avril 17 h, église de Villedieu-le-Château
et 30 avril 11 h collégiale de Trôo
en savoir plus: 06 43 55 94 33 Isabelle Rénier

http://www.lepetitvendomois.fr/agenda/concert-gospel-2/

http://www.lepetitvendomois.fr/agenda/concert-gospel-3/

reportage: Catherine Taralon
photos: Marc Broussard

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Dédicaces rencontre avec Pierre-Alain Hortal

L’auteur Pierre Alain-Hortal, bien connu des Vendômois, donne rendez-vous pour une rencontre-dédicaces à l’occasion de la sortie de son recueil

Voyagez dans le temps à bord d’un omnibus…

Cet été, l’ Office de tourisme de Vendôme et Agil Percherons proposent des visites touristiques du centre historique de la

Les Musset, Vendômois, Blésois, Dunois

L’ouvrage de Catherine et Gérard Ermisse donne lieu à une conférence, un lancement officiel, une exposition. En 2010, le Vendômois

MENU
X