Menu

Sept hommes pour 7 000 fleurs à Montoire

Sept hommes pour 7 000 fleurs à Montoire

Ils sont sept pour embellir et fleurir les massifs, parterres et suspensions des places, pont, centre-ville, gare et camping… Au final, tous les lieux touristiques, mais aussi incontournables des Montoiriens.

Quatre agents Sylvain, Jean-Luc, Michel et Johnny, aidés des deux apprentis Mickaël et Teddy, sous la houlette de Mickaël Legai, vont mettre en pots les 7 000 plants qui vont arriver d’Allemagne et d’Alsace dans quelques jours. Les coleus, gaillardes, dahlias, ipomées, pétunias, verveines, bégonias, lobelias, rudbeckias, amarantes et autres heliopsis seront rempotés soigneusement et attendront sous les serres municipales à côté des lauriers-roses, géraniums et autres «valeurs sûres» mises à l’abri du froid de l’hiver, le temps soit propice à leur mise en pleine terre.

Ils remplaceront alors les pensées, heuchères, pavots et tulipes plantées en octobre pour agrémenter la sortie de l’hiver. Ici comme ailleurs on prendra soin bien sûr d’attendre les 11, 12 et 13 mai que les «Saints de Glace» Mamert, Pancrace et Gervais soient passés. Peut-être même faudra-t-il attendre davantage encore, selon la météo, pour voir croître et s’épanouir cette floraison multicolore et les graminées et feuillages qui la mettront en valeur.

Cette année les jardiniers de la ville ont fait le choix de mélanger les couleurs sans qu’aucune ne prédomine, alors qu’en 2016 le fleurissement privilégiait le rouge, et qu’il était plutôt pastel l’année précédente. Après avoir procédé aux indispensables élagages et nettoyages de l’hiver, ils ont aussi  travaillé à élaborer «une surprise» à mettre en place peu avant l’exceptionnel festival cajun prévu à Montoire les 25 26 et 27 mai. Cette surprise, dont l’idée revient à Stéphane Stocki, le directeur technique de Montoire, a nécessité pas mal d’ingéniosité et d’huile de coude, mais le résultat devrait être à la hauteur de l’événement !

Anne Braillon

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le cri des corps dans le Vendômois

 Le rideau se lève sur A Corps et Cris, une nouvelle compagnie théâtrale à Vendôme. Le Petit Vendômois a rencontré

Mille lectures d’hiver, c’est reparti !

 12e édition des Mille lectures d’hiver ! Du 1er janvier au 31 mars, la littérature s’invite en Centre-Val de Loire

Week-end festivalier à Prunay-Cassereau

 Près d’une dizaine de groupes originaires de la région centre, sont programmés pour cette cinquième édition du Prunaystival qui se

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X