Menu

Une femme dans un jeu de trilles

Une femme dans un jeu de trilles

«Je n’aime pas les fausses notes, mais si elles se répètent, elles deviennent autres choses que des fausses notes…», annonce d’emblée Sylvie Joubel. Hors du temps, ses compositions nous donnent à suivre les méandres subtils d’une pianiste anticonformiste.

 

Panama vissé sur la tête, sourire franc et regard perçant, Sylvie Joubel affiche sans ambages son optimisme et sa bienveillance. Loin de l’archétype de la pianiste au cursus très cadré, le chemin qui la mène aujourd’hui à nous livrer son dernier opus Hors du temps se confond avec un parcours plutôt atypique ! Enfant placé, elle put néanmoins apprendre la danse classique, avec Olga Tolstoï, l’occasion pour cette petite âme d’entendre les pièces musicales accompagnatrices des chorégraphies. Dès lors, le piano s’installe fortissimo dans son esprit.

 

Bien que sa vénération pour les touches noires et blanches soit précoce, ce n’est qu’à 23 ans qu’elle entreprend d’acquérir les bases de l’instrument, et selon une méthode peu orthodoxe.
Douée d’une étonnante mémoire auditive, elle reproduit et intègre des phrases musicales, une pratique assidue vient parfaire cette prédisposition évidente. Guidée par Debussy, Satie ou Chopin, les compositions dont nous gratifie Sylvie Joubel dispersent un baume sonore bienfaisant.

 

Sylvie JoubelLe 21 juillet officialisait le lancement de l’album «Hors du temps». Le fruit de deux années de recherches, d’inspiration, de mise en forme. Né du tumulte, des contradictions, mais aussi de la lumière, de l’amour… Peaufiné, tanné. Ces compositions ne sont pas d’une génération spontanée, les rencontres furent déterminantes dans l’élaboration du projet, comme un crescendo, les éléments s’additionnent, prennent place pour que finalement émerge un tout symbiotique, un équilibre.

 

Le partage, si cher au cœur de la pianiste, elle le trouve notamment à l’occasion de la Fête de la musique et du silence à Jurignac, non loin de Cognac. Sylvie Joubel y fait la connaissance de l’organisateur, Gérard Fauvin, facteur de piano, une amitié se noue alors, pas une édition sans la présence chaleureuse de la pianiste de Blois !

 

«Jouer, jouer, jouer…»

Depuis une trentaine d’années, elle prend part à de nombreux groupes musicaux éclectiques. Et pas de snobisme qui tienne, du blues au rock en passant par des expériences plus contemporaines, duos acoustiques, répertoire chanté ou purement instrumental, le maître mot est «jouer, jouer et jouer».

 

A la ville, cette Blésoise d’adoption mêle son art à ses activités associatives, faisant converger musique, danse, peinture, sculpture dans des projets originaux. C’est ainsi qu’à son initiative, dans le cadre du festival Mix-Terres de Blois, qu’ont été réalisées «les Cent toiles», un happening pictural associé aux œuvres du graffeur Julien Mailland. La musique est étroitement liée à la peinture dans l’approche de Sylvie Joubel, pour qui «il existe plus de passerelles que de frontières entre les arts».

 

La plasticienne Vendômoise Liska compte parmi ses proches, les performances de cette dernière cherchent à associer les travaux d’une formation musicale dont Sylvie Joubel est partie prenante. Gageons que cette collaboration sera visible prochainement, promettant d’intéressants spectacles.

 

Accompagnatrice de personnes en fin de vie, auprès notamment de malades d’Alzheimer, elle partage ses notes, se glisse dans la peau d’une passeuse mélodique. Un altruisme qui sied à ce personnage à la sensibilité profonde, consciente de l’importance de ses moments donnés, de ces soupirs et autres silences un instant levés.

 

Sylvie Joubel conçoit la musique comme un partage, et pour elle ce n’est pas un vain mot. Au cours de ses concerts, que l’on soit musicien ou non, elle nous convie à égrainer quelques notes sur son piano, elle nous invite en somme sur un morceau en forme d’espoir.

 

Thomas Mellinger

 

« Hors du temps », en préécoute et
en téléchargement sur www.sylviejoubel.com


À lire également

Découvrir et pratiquer la ronde chantée

avec Véronique Blot – À Ecorpain (72) Dimanche 25 octobre, à 10h Venez découvrir et pratiquer les danses chantées en

Balade découverte des orchidées sauvages

Lavardin, samedi 21 et dimanche 22 mai Tous les ans l’association des Amis de Lavardin propose 3 balades découverte des

Jardin en fête à Sasnières

Une belle occasion de visiter le jardin du Plessis-Sasnières les samedi 13 et dimanche 14 mai, en compagnie des créateurs

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X