Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 26 octobre 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/sports/

A la découverte de sentiers et chemins forestiers vendômois

Dimanche 25 octobre, l’association BALADE propose sa 14e édition des « Sentiers Vendômois ».

 

Un choix de 9 boucles entièrement balisées vous permet de découvrir des sentiers et chemins forestiers des alentours de Vendôme. Cette activité n’est pas une compétition, elle est en allure libre.

 

Chacun devra respecter les règles de distanciation sociale et les gestes barrières.

 

Les départs s’effectueront à la salle de Courtiras (10 rue du Lubidet, route du Mans) à Vendôme:

dès 7h00 pour les 4 boucles de 24 à 34 km
à 7h30 pour les 3 boucles de 15 à 21 km
de 8h30 à 10h pour les boucles de 6,5 et 10 km

 

Des ravitaillements sont assurés par les membres de l’association tout au long du parcours.Pensez à apporter votre gobelet.

 

Ces 9 boucles sont gratuites pour les enfants de moins de 15 ans et une réduction est accordée aux licenciés de la Randonnée.

 

Pour plus d’info :
téléphoner au 06 89 25 06 11 ou 06 23 82 14 14,
mieux encore visiter le site  :
www.balade-vendome.fr


«J’ai testé pour vous….,» le foot féminin

A l’heure où la presse parle d’Eugénie Le Sommer, j’ai testé le foot avec les féminines de l’Union Sportive Vendômoise section Football.

 

 

Rassurez-vous, je ne me déclare pas la nouvelle Eugénie Le Sommer, ni même nouvelle pratiquante. Mais essayer le football de manière encadrée était une première, ce sport si populaire, connu de tous et facilement praticable.

 

De nature plutôt mauvaise joueuse, je me suis toujours dit qu’un sport collectif ne pourrait pas être mon activité de prédilection. Notamment face à l’adversaire, où je ne saurais pas forcément être «fair-play». Pour cette séance d’entraînement, je me devais, de toute façon, de rester à ma place, déjà puisque toutes les joueuses ont largement plus d’expérience que moi et que je ne possédais ni crampons ni protèges tibias. Or pour une bonne pratique du foot ces accessoires restent essentiels.

 

J’ai été accueillie de manière sympathique par l’entraîneur Yohan et ses joueuses âgées de 13 à 35 ans, sur le terrain synthétique des Maillettes. La séance débute par un échauffement que les sportives gèrent toutes seules afin d’être en autonomie les jours de match. Ensuite quelques matchs, sur la moitié du terrain sont effectués pour travailler la qualité de passe, la bonne gestion de l’espace et développer la cohésion de groupe…

 

L’entraînement se termine par des étirements gérés encore une fois en autonomie par chaque fille pendant le débriefing du coach et ses quelques assistants. Les filles séniors avaient un match de prévu le lendemain de mon test, à Châteauroux, qu’elles ont malheureusement perdu, 5 à 0. Au vu de la remarque d’une des joueuses «mais tu as déjà joué au foot ?», je conclus que j’étais plus un boulet qu’une bonne coéquipière ; rester attentive à chaque mouvement du ballon est assez compliqué mais cette séance était chaleureuse puisque collective. Et qui sait, peut-être qu’une des joueuses sera, elle, une nouvelle Eugénie Le Sommer…

USV Football
us-vendome.footeo.com
Facebook : Vendôme Foot

 

Associations et clubs sportifs cette rubrique «j’ai testé pour vous…» est idéale pour vous !
Si vous souhaitez que j’essaie une activité afin de la mettre en valeur et de susciter de l’intérêt chez nos lecteurs, contactez la rédaction au 02 54 72 91 33, lepetitvendomois@gmail.com.


Balisage pour ne pas se perdre

Une formation au balisage s’est déroulée en septembre dans le Vendômois. Initiée par la Communauté d’Agglomération Territoires Vendômois, dans le cadre d’une convention avec le Département et le Comité Départemental de Randonnée, cette action rentre dans le programme des créations et des révisions des chemins de randonnée pédestre.

 

Même si l’entretien des chemins appartient aux communes, ce partenariat, comme pour les boucles à vélo ou tout développement d’activités nature, est en lien avec l’office de tourisme. « L’Agglomération est l’intermédiaire entre le propriétaire du chemin, c’est-à-dire la commune, et ceux qui en font la promotion, l’office de tourisme. Ici, toute la technique des balisages et la veille des chemins se font par l’intermédiaire du Comité départemental de Randonnée » souligne Claire Granger, vice-présidente de la Communauté d’Agglomération Territoires Vendômois (CATV) en charge du tourisme, de l’animation et du patrimoine. Une première journée théorique qui s’est déroulée à Sasnières dans une salle mise à la disposition de la dizaine de baliseurs en formation pour ensuite une deuxième journée pratique à Selommes où s’initie à ce jour la création d’un itinéraire en promenade et randonnée (PR). « Il y a une soixantaine de PR sur notre territoire. Ils sont, bien sûr, à différents niveaux d’entretien et de balisage, nous désirons avec l’Office de Tourisme les référencer et les remettre en balisage pour en faire la promotion d’où cette formation spécifique » poursuit l’élue communautaire et maire de Sasnières, qui elle-même a suivi la formation pour devenir baliseur.

 

En lien avec le Département, promoteur du cadre du Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires (PDESI), le dossier de Selommes a été accepté car les apports paysagers comme patrimoniaux sont de qualité. « Il existait auparavant sur notre commune un chemin mais il avait été abandonné depuis très longtemps, nous avions besoin de le repenser et de le retravailler » explique Claire Foucher-Maupetit, maire de Selommes. Cette formation au balisage va donc permettre d’avoir sur le territoire des gens formés et compétents pour flécher le chemin, ces stagiaires viendront compléter la quarantaine de baliseurs diplômés dans le Vendômois. « Le baliseur est celui qui va déposer les marques jaunes dans le cadre des PR ou rouges et blanches dans le cadre des chemins de Grande Randonnée, les fameux GR. Des traces à la peinture laissées sur des supports naturels, rochers, arbres, etc. afin que le randonneur suive un itinéraire sans se tromper de chemin » détaille Pierre Brunel, formateur au Comité Départemental de Randonnée et administrateur de celui-ci.

 

La Fédération Française de Randonnée est propriétaire des marques déposées, c’est pourquoi cette formation aborde le cadre juridique et historique. En effet, les itinéraires balisés ont tous fait une demande au préalable d’autorisation de balisage. « La fonction de baliseur au Comité se fait sur des chemins exacts, aux statuts conformes et inscrits » poursuit le formateur. Aujourd’hui, avec l’engouement des sorties en plein air et du retour à la nature pour les touristes, tous ces chemins permettent de découvrir la richesse de notre territoire. « La stratégie du tourisme dans le Vendômois est bien cette destination Nature. Avec la proximité de Paris qui reste un attrait indéniable et après les boucles à vélo que nous avons mises au jour, les chemins de randonnée aujourd’hui retravaillés et répertoriés prochainement dans une brochure, nous étudions actuellement une autre forme de se balader dans notre beau territoire, les chemins équestres » conclut, enthousiaste, Claire Granger.


Les couleurs naveilloises mises en avant

La mairie de Naveil a fait don d’un impressionnant obstacle à son effigie, aux écuries de la commune.

 

Le partenariat établi entre la mairie de Naveil et le centre équestre commence à voir le jour grâce à un obstacle créé directement par les agents municipaux sous les couleurs de la commune.
Cette création a pu être possible grâce aux conseils techniques de Pierre et Ségolène, gérants des écuries. Quelques échanges, des croquis et une prise de cotes ont été réalisés au préalable afin que les attentes soient respectées. Les contraintes techniques concernaient la légèreté de chaque partie de l’obstacle et la facilité de l’emboîtement, des parties entre elles, avec malgré tout une bonne fixité notamment en cas de vent.

 

Joël, menuisier et peintre et Thierry en charge de la ferraille ont construit cet obstacle réservé aux concours organisés au sein de la structure équestre aidés de M. Dahuron, peintre bénévole qui a peint le logo et le nom de Naveil sur les deux tours où reposent les barres et le mur.

 

Les attentes ont été satisfaites et l’inauguration officielle aura lieu le samedi 31 octobre lors du premier concours Hunter comptant pour le circuit départemental organisé au centre équestre de Naveil, avec buvette et restauration ainsi qu’une brocante équestre. Qui parviendra à franchir cet obstacle, imposant et impressionnant pour les chevaux et cavaliers ? Réponse fin octobre !

 

Concours Hunter,
samedi 31 octobre
Ecurie Naveil Equitation
27 Rue Louis Lambert,
41100 Naveil
02 34 44 51 78


Une saison pas comme les autres

C’est par ces mots que Laurent Perrotin, président l’USV Volley, a débuté son rapport moral lors de l’assemblée générale devant les membres réunis dans la salle de l’USV-UA en présence de Jean-Claude Mercier, Adjoint à la municipalité de Vendôme, en charge du sport.

 

Cette saison 2019-2020 avait bien débuté par le recrutement de 36 jeunes lors de la Fête du Sport. S’enchaînent 17 rencontres et 2 week-ends de stage, notamment grâce au Comité départemental de Loir-et-Cher qui les encadre. « Une saison partielle, hélas, mais une saison intéressante malgré tout. Des licenciés avec une bonne assiduité et une collaboration parents-encadrants qui ont permis toutes ces rencontres. Des résultats efficaces pour les féminines et les jeunes qui se font remarquer pour leurs performances » détaille le président. Le club a obtenu également le label tant convoité de «Club Formateur futur 2020» qui récompense l’USV Volley pour ses efforts envers la catégorie jeunes, porte d’entrée vers l’excellence en matière de formation.

 

Le créneau du mardi pour les seniors-mixtes, qui représentent 1/3 des effectifs du club, a bénéficié cette saison d’un entraînement d’échauffement spécifique qui permet aux joueurs d’acquérir des techniques gestuelles. La mise en place d’un projet de création d’une équipe UFOLEP pourrait voir le jour prochainement. Le mercredi soir est réservé plus spécifiquement à la compétition et le jeudi c’est «Je dis Volley». « Le principe, faire jouer en équipe de 4 les passionnés de tous les créneaux et même les volleyeurs de l’extérieur comme par exemple les joueurs de l’équipe de Naveil » poursuit Laurent Perrotin.

 

Les interventions dans les écoles primaires du territoire ont enregistré une nouveauté, la «Carte passerelle Sport scolaire», initiée par le Comité départemental et la Fédération qui a apporté les bases écrites et techniques. Enfin, un nouveau moyen de communication interne au club avec le «Trait d’union» permet de faire passer les informations sur la vie du club à tous les licenciés. Et le retour tant attendu en juin 2021 du Tournoi nocturne. Vivement l’année prochaine !


Bilan mitigé pour l’USV Natation

La saison a été marquée par l’arrivée, certes retardée, en décembre 2019 de l’USV Natation dans ses nouveaux locaux et dans de nouveaux bassins au Centre Aquatique de Vendôme.

 

« Notre 3e saison de présidence a été ponctuée par deux points forts. Le premier est notre redémarrage en septembre 2019 grâce à la subvention allouée par la Communauté d’Agglomération Territoires Vendômois, à la suite des retards d’ouverture du centre aquatique. Le second par l’arrêt de l’activité au 14 mars jusqu’au 2 juin » expliquent Marie Pierre Augier et Sophie Pires, toutes deux co-présidentes de l’USV Natation.

 

Côté sportif, Wilfried Gruel et William Guilloteau, entraîneurs diplômés au sein du club, soulignent que ce début de saison s’est fait encore dans l’ancien bassin et que les vacances de la Toussaint 2019 n’ont pas permis d’entreprendre de stage pour les petits par manque de local où passer la journée. Puis, en décembre, l’arrivée dans les nouveaux locaux a perturbé la bonne marche du club. « De nombreuses difficultés sont rencontrées dans le fonctionnement du club, rien n’est simple : cartes d’entrée, bonnets de bain, utilisation des vestiaires. Et puis, il nous fallait trouver de nouvelles habitudes mais les élus ont été à l’écoute ainsi que le personnel de la piscine qui nous facilite le travail » détaille Wilfried. Le 26 janvier, l’USV Natation organise une première compétition qui réunit environ 170 nageurs. Puis, en mars, le coup de massue. Mais, grâce aux nouvelles technologies, le club a pu garder le lien avec ses membres. La section artistique, avec à sa tête Antoine Sidaine, se réjouissait de ce premier gala en juin dans le nouveau centre aquatique. Les nageuses devront attendre les 25 et 26 juin 2021 pour présenter leur spectacle aquatique.

 

Avec 370 adhérents, l’USV Natation espère pour équilibrer ses comptes sur 400 membres en cours de saison avec des créneaux pour les futurs licenciés encore disponibles, après 21h ou de 6h30 à 8h du matin pour les plus courageux. « Cela parait tôt mais une fois que l’on y a goûté, les nageurs apprécient » terminent les présidentes.

 

https://usv-natation.fr/


La relève s’assure à Naveil

Hélios du Braou, poney New Forest de 3 ans, vient d’être sacré Champion de France des Mâles avec l’écurie de Naveil Equitation.

 

Samedi 22 août, l’écurie de Naveil Equitation s’est rendue au Championnat de France des races poneys, le Sologn’Pony à Lamotte Beuvron. Cet événement rassemble les meilleurs poneys de sport, tous les éleveurs présentent leurs protégés devant des juges qui déterminent les meilleures montures de chaque génération.

 

 

Présenté en liberté et en main, dans la catégorie «mâle New Forest», Hélios du Braou a obtenu la note de 86 sur 100, le plaçant 1er et ainsi devenant Champion de France de sa catégorie puisque le second a obtenu moins de 80. Cette consécration a permis de le présenter également à la sélection suprême de la race New Forest, pour être jugé parmi l’ensemble des gagnants. Cette deuxième démonstration le sacre Vice-Champion de France suprême 2020 de la race New Forest. Les juges qualifient Hélios de très beau mâle et sont persuadés que ce sera un bon étalon.

 

Les dirigeants de l’écurie de Naveil ont choisi la race New Forest pour développer leur élevage puisque ces poneys sont réputés pour être robustes, gentils et polyvalents. Ces qualités sont idéales pour devenir de bons maîtres d’école au sein du centre équestre. Espérons alors que sa toute jeune carrière de reproducteur et sportif réjouisse tout le monde !


Deuxième saison pour Emmanuel

Emmanuel Berthereau de Lunay s’engage avec ses bénévoles pour sa 2e saison dans le Championnat de France d’Handisport moto 2020 qui débutera le week-end du 15 août sur le circuit d’Alès.

 

Comme beaucoup de sports et d’activités, Covid-19 a chamboulé la programmation de ce championnat. «Il débute chaque année en avril et a pris du retard. Nous avions même pensé à une année blanche. C’était sans compter sur les organisateurs qui ont pu trouver quatre dates entre août et octobre. Les courses seront rapprochées c’est-à-dire à quinze jours d’intervalle, ce qui laissera peu de temps pour se préparer» explique le pilote qui, lors de sa première saison en 2019, s’est classé 10e sur les 16 participants au Championnat de France.

 

 

Début juillet, Emmanuel Berthereau participera sur le circuit Carol à un entraînement et surtout à une manifestation qui lui tient à cœur, des initiations aux personnes à mobilité réduite. «Faire découvrir la moto et le championnat à des gens qui ont perdu le goût à la vie suite à leur handicap. J’ai moi-même, grâce à une initiation, découvert que je pouvais refaire de la moto, 25 ans après mon accident qui m’a rendu paraplégique. Cela a été une révélation et je désire transmettre ma passion dorénavant. C’est un peu le but recherché en créant l’association Team Handi Racing» détaille Emmanuel.

 

La passion d’Emmanuel passe au-delà de la peur, se sentir vivant avec l’adrénaline qui monte, la sensation des virages, Emmanuel le dit et le répète, il n’a plus de douleurs au guidon de sa Suzuki.

 

C’est mieux que les médicaments, une thérapie en somme !

 

Pour adhérer à l’association Team Handi Racing : teamhandiracing41@gmail.com ou suivre sa saison 2020 : Facebook : Team Handi Racing 41


Planer en toute sécurité, entre les arbres à Chouzy-sur-Cisse

Comme il est fortement conseillé de rester en France pendant ces vacances qui pointent le bout de leur nez, et en Loir-et-Cher, en particulier, une nouvelle attraction s’offre aux touristes à Chouzy-sur-Cisse.

 

Déjà fort bien pourvue en activités diverses de plein air, avec des baptêmes en ULM, un sentier sensoriel pieds nus sur près d’un km, des quads, du tir à l’arc, du laser game extérieur, du bubble foot, de la chasse au trésor et même une balade gourmande au bord de l’eau, à savoir La Loire, à bord d’une barque qui abordera la majorité des îles du dernier fleuve sauvage d’Europe, la base de détente «Loisirs Loire Valley», entre Blois et Amboise, ouvre une dernière attraction exceptionnelle en de nombreux points.

 

La sécurité a primé avant tout pour ce parcours en filet à travers les arbres pour tout public de 1 à 99 ans, …comme l’assure la publicité.
Sans casques, sans baudriers, sans attaches, les quelque 180 mètres linéaires de filets extra-solides et sécuritaires autorisent toutes acrobaties au-dessus du sol entre 6 et 8 mètres selon les passages. On peut quasiment tout y faire comme sur terre et s’il n’y a pas trop de monde, il paraît que le must des musts consiste à s’allonger, se laisser bercer et regarder le ciel pendant que la nature reprend ses droits tout autour de vous. C’est un terrain de jeux aérien où tout est autorisé, en solitaire, en famille ou en groupe.

 

Les enterrements de vie de garçon ou de jeune fille y trouvent là un cadre bien plus ludique et amusant que d’autres rencontres plus assourdissantes ou arrosées.

 

Le parc La Pépinière, «Les Sables», à Chouzy-sur-Cisse est ouvert tous les jours de 10 à 19 heures en juillet et août, et de 10h à 17h30, du mercredi au dimanche, en septembre et octobre.
Il est prudemment conseillé de réserver (09 75 60 67 64 ou loisirs-loirevalley.com).


«J’ai testé pour vous….,» le canoë-kayak

Pour ce numéro estival, quoi de mieux qu’une balade sur le Loir ? Invitée par l’USV Canoë-Kayak, j’ai profité de presque deux heures de promenade sur la rivière, à visiter Vendôme.

 

 

Accompagnée de Christian, président et moniteur du club de Canoë-Kayak et de quelques enfants licenciés, j’ai pagayé sur le Loir, en partant des Grands Prés, derrière la piscine, où se situent les locaux de l’association.

 

J’ai pour habitude de me promener dans Vendôme, en bord de Loir, mais visiter la ville directement sur l’eau, c’était la première fois ! Quelle surprise ! Un vrai régal de (re)découvrir sa ville sous cet angle, la perception des monuments est totalement différente. De plus, le côté paisible de l’eau, le contact avec la nature offrent des sensations très agréables. Comme le souligne Christian «il ne faut pas avoir peur de se mouiller les fesses» ! Effectivement, j’ai fini relativement mouillée mais le temps était clément et les paysages valent l’effort. Quant aux enfants présents également, ils pratiquent cette discipline de manière sportive, en compétition ; ils se sont donc entraînés sur les différents barrages rencontrés.

 

Pour le côté balade et découverte, Christian conseille aux pagayeurs de se diriger vers Meslay et de revenir, puisque le parcours effectué dans Vendôme nécessite de descendre du bateau plusieurs fois afin de contourner les barrages. Cette déconnexion au fil de l’eau est apaisante, bien que pagayer pendant plusieurs heures peut faire mal aux bras. La découverte de la vallée du Loir est attrayante et relaxante, la location à la journée permet des escapades, en famille, entre amis au gré de la rivière, dans un cadre doux et séduisant.

 

 

Associations et clubs sportifs cette rubrique «j’ai testé pour vous…» est idéale pour vous !
Si vous souhaitez que j’essaie une activité afin de la mettre en valeur et de susciter de l’intérêt chez nos lecteurs, contactez la rédaction au 02 54 72 91 33, lepetitvendomois@gmail.com.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1