Menu

L’union des clubs sportifs de Vendôme, c’est sa force

L’union des clubs sportifs de Vendôme, c’est sa force

Réunir 23 associations sportives , bientôt 24, sous une même enseigne, tout en gardant chacune leur autonomie, c’est le tour de force de l’USV UA (Union Sportive Vendômoise-Union d’Associations) qui tenait son Assemblée Générale fin avril. L’occasion de revenir sur la saison passée mais aussi sur ce qui inquiète tous les sportifs et particulièrement les sections concernées : l’ouverture du Centre nautique retardée sans date butoir.

 

USV UA

2018, une année écoulée où la vie associative de l’USV UA n’a pas dérogé à la règle, active et engagée avec en vue quelques nouveautés. Bien sûr la Fête du Sport ne fait plus qu’une et une seule entité avec Vend’Asso pour cette journée, début septembre, qui réunit désormais toutes les associations, sportives et autres, le même jour au parc Ronsard.Un rendez-vous incontournable comme l’est l’organisation de l’Ekiden en collaboration avec l’USV Athlétisme et les Foulées Vendômoise. Autre moment incontournable, la sortie chaque année du Guide du sport en septembre, qui permet à chacun de posséder la totalité des sections, avec leurs horaires et contacts de façon synthétique. Par ailleurs, «Notre participation au Festival des Solidarités a été l’occasion de nouer des contacts avec d’autres associations pour de futures actions en complémentarité» soulignait Séverine Durin, la présidente de l’USV UA. Une réflexion se tend aussi vers les Tickets Sport et les stages multisports qui peinent parfois à certaines périodes de l’année malgré l’engagement de Ludivine Lampietti, agent de développement au sein de la structure aidée par les jeunes du Service-civique. La journée des Jeunes contre le Cancer des Ados devrait également être modifiée par le départ de Jacqueline et Gérard Gillotteau impliqués depuis de nombreuses années. «Grâce à eux, nos jeunes sportifs, une soixantaine chaque année, ont vécu leur première expérience réussie de bénévolat caritatif. Nous sentons néanmoins que cette journée de décembre devient difficile à organiser et nous cherchons de nouvelles initiatives pour associer le sport à la lutte contre le cancer» explique Séverine Durin.

 

Après les récompenses, le passage du judo au rugby du trophée de l’USV UA, la fin de l’Assemblée générale laisse toujours la parole aux élus venus écouter le bilan et soutenir l’association. On avait pu remarquer dés le début de la séance que toute l’assemblée réunie arborait un bout d’étoffe verte et bleue à la boutonnière. Un symbole pour tous les sportifs, le vert de l’espoir, le bleu de l’eau, tous décidés à écouter le maire de Vendôme, Laurent Brillard et le député Pascal Brindeau sur la question de l’ouverture prochaine ou non du nouveau complexe nautique de Vendôme, en chantier depuis plus de deux ans. Une interrogation légitime quand on sait que planifier les futurs créneaux pour les sections Natation ou Triathlon est déjà un casse-tête et que ne pas avoir de date d’ouverture ne permet pas d’envisager la future saison dans de bonnes conditions. «Au cours de l’année, nous avons été souvent pris au dépourvu devant différentes annonces d’ouverture. Aujourd’hui, nous demandons d’ouvrir dans des conditions sereines, des conditions durables pour avoir une visibilité à long terme. Une ouverture qui serait prématurée avec des risques nous inquiète, le complexe des Maillettes serait sûrement compliqué à redémarrer si on l’arrêtait. D’ailleurs est-il en capacité d’être prolongé ? Nous souhaiterions ne pas avoir l’année prochaine un brassard noir après le vert de l’espérance ce soir» interrogeait la présidente face aux élus.

 

USV UA

 

C’est le maire, Laurent Brillard qui prend la parole pour expliquer la situation à laquelle est confrontée la municipalité. « Par la loi des marchés publics, nous n’avons pas la main sur cet équipement, je n’ai même pas à y entrer sans l’autorisation de son concepteur. Maintenant, ce même concepteur a l’obligation, puisque c’est bien une erreur de sa part dans la conception de ce filtre qui n’a pas été construit pour la capacité de filtration de la piscine, de nous apporter une solution technique. Il s’engage depuis décembre une bataille d’experts, ce qui explique que ça prend du temps. Une solution de filtration mobile est techniquement possible mais cela représente un coût. Elle pourra être utilisée provisoirement avec une vision claire du concepteur sur sa solution pérenne et le temps que ça prendra pour la mettre en œuvre. Cela reste compliqué pour la municipalité qui n’a pas la main sur cet équipement, ne pouvant même pas proposer une solution technique. Tout nous parait trop long, à nous comme à vous, futurs utilisateurs, les solutions étant revues et remises en cause ». Pascal Brindeau précisait en fin d’assemblée et pour compléter l’intervention de Laurent Brillard, que c’est une erreur de calculs pour filtrer l’eau et non le système de filtration qui est remis en cause. En attendant, ce complexe nautique reste une belle coquille où tout est fonctionnel sauf sa filtration et donc son ouverture. Suite au prochain épisode, mais quand ? Là est la question…


À lire également

4eme Cross Triathlon des Grands Prés

Samedi 13 septembre, ce sera l’occasion de découvrir le monde du triathlon pour les jeunes et moins jeunes ! En

Un rallye auto au cœur de Vendôme

Pour la 2e année consécutive, le Rallye Cœur de France s’installe à Vendôme du 28 au 30 septembre. Une 21e

USV HANDBALL

Cela fait déjà cinq ans que l’USV Handball réuni deux anciennes sections, féminine et masculine. Avec près de 250 licenciés,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

X