Menu

A Saint-Ouen, des déchets bien traités

A Saint-Ouen, des déchets bien traités

Les nouveaux enjeux économiques et environnementaux sont au centre de l’agrandissement du nouveau centre régional de regroupement des déchets dangereux. L’inauguration a eu lieu le 25 mai, à Saint-Ouen, chez BS Environnement.

 

Nombre de personnes et d’élus pour l’inauguration de ce nouveau site de BS Environnement, dont l’activité principale est la gestion des déchets dangereux. Collecte, préparation, traitement pour les entreprises, les collectivités, les professionnels de l’automobile, de la santé ou encore du BTP sont le cœur de métier de cette société. L’obtention d’un nouvel arrêté préfectoral pour l’extension du site de Saint-Ouen va lui permettre d’exploiter ce nouvel outil en lien avec ses objectifs de valorisation, de traçabilité, de respect de l’environnement et de la réglementation.

 

Car les déchets dangereux contiennent, en quantité variable, des éléments toxiques ou dangereux qui présentent des risques pour la santé humaine et l’environnement. C’est pourquoi ils sont soumis à une réglementation particulière pour leur gestion et leur valorisation.

 

Un impact environnemental mais aussi économique, puisque le réaménagement du site de Saint-Ouen a permis la création de nouveaux emplois et deux autres embauches sont prévues dans l’année à venir.

 

Sur cette plateforme seront réalisées les opérations de tri, de transit et de regroupement de ces déchets dangereux, issus pour la plus part des ménages, via les déchetteries des collectivités locales, et des activités économiques des artisans, PME-PMI et groupes industriels. Des déchets qui arrivent majoritairement de la Région Centre-Val de Loire, ainsi que des départements limitrophes.

 

Soit, pour cette nouvelle installation, le doublement du volume annuel de déchets entrants : 14 000 tonnes. En outre, trois cuves de stockages de 30m3 permettront des opérations de pompages pour des déchets de type liquide : eaux souillés ou hydrocarbures.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Un second atelier Louis Vuitton dans le Vendômois

 En cours d’installation en centre-ville de Vendôme dans le quartier Rochambeau, la Société des Ateliers Louis Vuitton a décidé d’implanter

Marie-Amélie Le Fur, notre Marianne 2018…

 Lors des vœux du Conseil départemental de janvier 2017, Marie-Amélie Le Fur était tombée en admiration devant le double du

Centre hospitalier de Blois-Clinique du Saint-Cœur de Vendôme

 Une convention de coopération a été signée, en matière de réanimation, entre les deux unités. Mutualiser au maximum les services

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X