Menu

Sur les chemins du Perche Vendômois…

Sur les chemins du Perche Vendômois…

Cet été nous avons eu le plaisir, en partenariat avec le Petit Vendômois, de vous proposer une promenade sur les chemins du Vendômois, en 11 questions bucoliques ! Vous avez été nombreux à nous dire votre plaisir à aller de vallées en coteaux, à la recherche d’un arbre remarquable ou d’un savoir-faire sans âge et des passionnés qui les maintiennent vivants ! Merci à eux, à vous et à la vingtaine de participants ! Notre grande gagnante de l’été est Annick Branchu qui habite à Villiers sur Loir. Mille bravos et nous comptons sur elle pour s’armer de nouveau de son appareil photo quand Les Compagnons du Vent l’emmèneront découvrir le Vendômois d’en haut !

Avant de vous donner rendez-vous pour les fêtes de fin d’année, je voudrais remercier ceux qui nous ont aidé à préparer ce jeu : Jean-Marie Derré, Thibaut Bourget  de Perche Nature, l’équipe de La Maison Botanique et Nicolas Parmentier de la Cave coopérative du Vendômois. Bonne rentrée à tous !
Catherine Bonneau pour le C.E.V

1. «Le Vendômois est plus ou moins situé à la rencontre de trois France» (Daniel Schweitz, L’identité traditionnelle du Vendômois); il est riche de trois paysages qui se rencontrent et s’allient ici ! A vous de trouver les points de vue les plus illustratifs, nous attendons vos photos commentées !
Réponse : Le Perche Vendômois, La Beauce Vendômoise, les coteaux du Loir

2. Au cœur de Vendôme se trouve un arbre mythique, un arbre médecin, un arbre Phoenix… Il appartient à la plus ancienne espèce d’arbres vivant encore sur notre planète. Pour le prix de 40 écus, il fût introduit en France. A Vendôme, vous le trouverez Faubourg Chartrain. Qui est-il ?
Réponse : Ginko Biloba

3. Autre sentinelle du cœur de Vendôme : le cèdre du Liban qu’on peut voir dans le parc du château. Quel âge a-t-il ?
Réponse : Planté en 1807, il a 209 ans

4. Il avait trente ans, quand la révolution embrasa le royaume de France. Et si son tour de taille s’est épaissie (4.50 m, quand même !), il a fait sienne cette terre vendômoise et s’est épanoui là où Thomas, le jardinier de l’Oratoire, l’a installé. Il est aujourd’hui classé Monument Historique !  Où se trouve le plus vieux platane d’orient du vendômois ?
Réponse : dans le parc Ronsard

5. La vigne fait, depuis le moyen âge, partie des paysages des bords du Loir. Le travail des vignerons a été récompensé par la création de l’AOC Coteaux du Vendômois. En quelle année ?
Réponse : 04 mai 2001

6. Un vignoble, c’est une histoire de cépages et d’imaginaire …. Une histoire de culture(s) ! Et l’histoire qui nous est contée, dit que les deux cépages des Coteaux du Vendômois étaient deux cousins, séparés il y a fort longtemps par les moines du légendaire Prieuré d’Aunis. Quels sont ces cépages ?
Réponse : Le Pineau d’Aunis ou chenin  noir et le chenin blanc

7. «Une pomme par jour éloigne le médecin» dit-on sur les bords de la Tamise ! Elles sont quatre pommes qui en juillet, en août, en novembre et en février arrivent sur les tables vendômoises. Les quatre piliers du verger dans la Perche Vendômois sont :
Réponse : La Madeleine en juillet, la Rambourg en août, la Pépin franc en novembre, la Coudre en février

8. Face au sud, sur le coteau du Loir, se trouve l’un des plus anciens arboretums de France, le premier à être protégé comme Monument Historique. Depuis la fin du XVIIIe siècle, ce lieu magique est développé par la même famille. Découvrez où se niche ce trésor du Vendômois.
Réponse : L’arboretum de la Fosse à Fontaine-les-Coteaux

9. A Mondoubleau, dans le parc Consigny, un ancêtre vous attend. L’avez-vous trouvé ?
Réponse : Le Séquoia

10. Des arbres étranges, si on les écoute bien, racontent des histoires d’hommes… Allez à la Chapelle Vicomtesse écouter celle de Monsieur Jourdain et découvrir son alter égo végétal !
Réponse : la trogne de la Chapelle-Vicomtesse

11. C’est une pratique ancestrale dans tous les pays de bocage. Un savoir-faire paysan qui ne s’est pas tout à fait perdu et pourrait bien devenir très tendance dans la presse « jardin », parce que c’est utile, intelligent, écologique et beau ! Vous avez trouvé ? non ? Allez peut-être faire un petit tour du côté de Boursay, au cœur du Perche Vendômois…
Réponse : le plessage

Pour des réponses plus détaillées, vous pouvez vous connecter à www.cercle-entreprises-vendomois.fr

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Mondoubleau : Comice Agricole les 3 et 4 juin 2017

 Le comice, cette grande fête de la ruralité est de retour sur notre territoire les 3 et 4 juin prochains

Quand S. M. l’Empereur Napoléon passait par Vendôme

 Alors que les attaches ancestrales de l’Impératrice Joséphine avec le Vendômois ou la venue, en l’hôtel de Soisy (l’actuelle sous-préfecture),

Edito du mois de juin

 Retrouvez l’édito de Juin du Petit Vendômois tourné au quartier Rochambeau. Au programme : Triennale de Vendôme, Promenades photographiques, animations

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X