Menu

Bientôt un nouveau centre de tri

Bientôt un nouveau centre de tri

En prévision des extensions de consigne de tri qui devraient voir le jour en 2020 et 2022, les collectivités et les syndicats de collecte des déchets du Loir-et-Cher et d’Indre-et-Loire, commencent à travailler ensemble sur le projet d’un centre de tri commun.

Actuellement Val Dem, le syndicat de collectes des déchets du haut Vendômois et le Sitcom, syndicat du  bas Vendômois envoient tous deux les déchets du bac jaune à Mur de Sologne, société privée.

“Nous travaillons avec Amboise et l’agglomération tourangelle sur un centre de tri commun à nos collectivités qui serait sous maitrise publique. Nous avons la volonté que cela reste un équipement de territoire et s’extraire du feu de la concurrence exacerbée” explique Thierry Boulay, président de Val Dem.

Eco Emballage et l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie) souhaitent passer de 370 centres de tri aujourd’hui à 150 maximum sur le territoire français d’ici 2022.
Sur ce constat, les syndicats Vendômois et ceux de Touraine ont commencé à travailler ensemble.

«Une réflexion s’engage donc sur l’ensemble du Loir et Cher et la totalité de l’Indre et Loire, hormis l’extrême sud qui se dirigerait plus sur Poitiers, pour regrouper un territoire de près d’un million d’habitants et 50 000 tonnes de déchets à trier !».

On parle d’un coût de 25 millions d’euros pour un projet qui regrouperait le plus de collectivités en France. Les signatures pour les accords devraient voir le jour d’ici le premier semestre 2017, affaire à suivre…

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Au coeur du groupe MINIER, Marcel c’est l’esprit “famille”

  Esprit de famille pour les plus anciens, dynamic corporate pour les autres… deux terminologies mais une même philosophie, humoristiquement

Edito de décembre 2019 : Privatiser le vice et le voyage

 En novembre, les Français ont pu tous devenir actionnaires de la Française Des Jeux (FDJ) à concurrence de près de

Reconstruire après l’ouragan Irma…

 Amélie et Ségolène Courteheuse, des jumelles et une même passion : l’enseignement. Amélie est directrice de l’école de Meslay, près

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X