Menu

Il n’y a pas d’âge pour travailler

Il n’y a pas d’âge pour travailler

Beaucoup de monde passe devant ces deux tours de verre à la gare TGV que ce soit en direction du Mans comme pour aller prendre le train. L’une d’elle abrite une entreprise d’appel téléphonique, IPG Contact Service dont une salariée vient de fêter en entreprise son 70e anniversaire !

Dominique Hurel a la mine ravie. Elle ne fait pas son âge, 70 printemps et toujours au travail. Beaucoup crierait au scandale, que cette femme exploitée par de méchants patrons puisse prendre enfin sa retraite. Mais elle est déjà en retraite Dominique, elle n’est devant son téléphone que parce qu’elle le désire. Elle n’est pas la seule car Josette qui a 66 ans, travaille également avec elle.

«Ici, il y a une ambiance conviviale. J’adore venir travailler ici, je reste en contact avec le monde du travail. IPG m’appelle lorsqu’ils ont une campagne spécifique avec les assurances, c’est ma spécialité» précise Dominique. Elle ne cache pas non plus que ce complément de retraite est plutôt bénéfique pour s’adonner à ses passions entre autre le théâtre avec l’association «Entre Scène et Loir». En retraite depuis 2007, c’est en 2011 grâce à la loi sous Nicolas Sarkozy du «Travailler plus pour gagner plus» qu’elle rejoint IPG Contact Service pour ce job d’appel téléphonique qu’elle apprécie. «Je souhaite à tout le monde d’être en forme comme je le suis à 70 ans !” s’exclame t’elle.

C’est d’ailleurs assez drôle de voir que dans cette entreprise vendômoise, l’âge entre les salariés peut varier autant, quasiment 50 ans entre les plus jeunes et les plus vieux.

«Une différence d’âge qui fait sûrement la force de l’entreprise. Car les campagnes téléphoniques que nous confient nos donneurs d’ordre varient suivant le produit. Nous travaillons autant avec les constructeurs automobiles que les assurances. Avoir des profils différents parmi les 120 CDI que représente la société sur Vendôme est une chance» souligne Bruno Sperry, directeur du site de Vendôme.

Cette société qui auparavant se dénommait «Affaire de Contacts» à sa création en 2007 par Fabrice Pery-Kasza, toujours président de l’entreprise, s’est associée en 2014 avec un groupe Belge IPG pour devenir l’entité actuelle.
Le marché porteur des Appels téléphoniques de qualité et «made in France»  explose car le groupe qui jusqu’à aujourd’hui occupait une seule tour, vient de signer avec la Communauté de Communes du Pays de Vendôme la location de la deuxième tour pour s’agrandir avec une perspective de nouveaux contrats commerciaux qui devrait doubler d’ici 2018 les salariés sur le site de Vendôme. Une bonne nouvelle pour le bassin d’emploi Vendômois.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

éco-mobilier : collecter, trier, recycler

 Le SICTOM Montoire-La Chartre et Éco-mobilier, l’éco-organisme dédié à la collecte, au recyclage et la réutilisation du mobilier domestique, ont

La loi sur l’architecture fête ses 40 ans

 Le CAUE 41 est au service des collectivités, mais aussi des particuliers. Cette année, le 40e anniversaire de la loi

Le Loir a son nouveau contrat

 Le 13 septembre dernier, un nouveau contrat territorial  «Loir médian et ses affluents» a été signé entre tous les acteurs

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X