Menu

Gel sur la vigne vendômoise

Gel sur la vigne vendômoise

Faisant suite à plusieurs nuits très froides en avril, le préfet de Loir et Cher, Yves le Breton, était en déplacement mercredi 18 mai dans les vignobles du département et spécialement le matin dans le vendômois, à Villiers sur Loir directement dans les vignes de Charles Jumert.

Invité par la fédération des Associations Viticoles du Loir et Cher et la Chambre d’Agricultures du département, Yves Le Breton a pu constater les dégâts sur la vigne dûs à la baisse de température significative en cette fin du mois d’avril. Tout le vignoble a été touché avec une forte hétérogénéité par zone d’appellation et par exploitation. Les viticulteurs recensent des dégâts jusqu’à 90%.
Certains étaient présents et recherchaient des solutions alternatives pour se donner les moyens de rester présents sur les marchés et satisfaire ainsi la demande de leurs clients. Dans un premier temps, peut-être passer par un déstockage des bouteilles des millésimes passés, mais beaucoup s’interrogeaient.

En effet depuis 2012, les récoltes se font en petites quantités, et les viticulteurs seront vite à sec. Le problème se posera rapidement pour le vin en vrac. Tous les viticulteurs ne sont pas touchés, la gelée est souvent imprévisible, accompagnée par du vent ou non. « Il est difficile de chiffrer les dégâts » soulignait le préfet. Le but de cette visite est bien de faire remonter ces informations au ministère de l’agriculture et d’obtenir des fonds d’allègement de charges et également l’autorisation d’achat de raisin. Soutenu par le Conseil départemental et la Région Centre-Val de Loire, la filière viticole, deuxième employeur de main d’œuvre du département, s’interroge sur l’avenir, sur les enjeux économiques et financiers de leur exploitation.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le monde agricole et rural en fête

 Organisé par la Société départementale d’Agriculture de Loir-et-Cher (SDA 41), association qui œuvre pour la promotion de l’agriculture de notre

Plus que jamais, il faut oser et jouer gagnant l’apprentissage…

 La première semaine de l’apprentissage dans l’artisanat a mobilisé, en février, l’ensemble des forces vives de chaque Chambre de Métiers

Des terres et des ailes

 Vendredi 12 octobre, Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue de la Protection des Oiseaux (LPO) venait lancer avec les

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X