Menu

Inquiétude à la Chambre d’agriculture

Inquiétude à la Chambre d’agriculture

La Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher s’alarme de la conjoncture actuelle.

Un hommage unanime posthume, avec minute de silence, a été rendu, lors de la dernière session de la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher (CA 41), à Xavier Beulin, ancien président de la FNSEA et ancien président du CESER (Comité Economique, Social et Environnemental régional) de la région Centre-Val de Loire, ainsi qu’à Gérard Gatay, un cadre de la Chambre, décédé à la veille de son départ à la retraite.

Puis, l’ordre du jour, sous la présidence de Jean-Pierre Condemine, préfet de Loir-et-Cher, et Philippe Noyau, président de la CA 41, a permis de traiter des sujets d’actualité, dont les nuisances de la part des renards (l’autorisation de les tirer est demandée à nouveau)et des sangliers (20.000 têtes contre 10.000 il y a une décennie), en bien trop grand nombre ; de la grippe aviaire et des menaces qu’elle fait peser sur les élevages du département ; du cours des poireaux en bon équilibre alors que la production a chuté de 15 à 20% ; de la crise latente depuis 2 ans dans l’élevage des bovins, puis de celui des chèvres qui mériterait plus de réponses positives en installation car le territoire est attractif.

Il a été souhaité que Le Perche soit rattaché au programme en cours pour le nord de La Loire, dans une meilleure cohésion régionale de zonage. Certains dossiers financiers de La PAC ne sont pas encore réglés et des agriculteurs se retrouvent avec des découverts en banque…

Enfin, il a été rappelé, haut et fort, que les paysans sont les premiers acteurs du respect de l’environnement et que sans eux, le Pays ne serait plus que jachères et ronces.
Après la lecture de plusieurs motions (crise agricole, influenza aviaire par rapport aux élevages de volailles et de gibier, l’aide à l’agriculture biologique…) et la demande d’assouplissement en matière de normes et de réglementations, le préfet Condemine a signalé qu’il allait se pencher sur ces dossiers, tout en comprenant l’impatience des paysans, en annonçant une réunion sur les reconversions possibles de certains agriculteurs, vers le 15 mars, puis une autre sur la méthodologie pour la fin mars. Enfin, il a souhaité que la CA 41 puisse devenir membre associé des futurs contrats de ruralité qui vont être installés en territoires Blaisois, Romorantinais et Vendômois, sous peu.

Richard MULSANS

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

En direct de la fourche à la fourchette

 La rue du Docteur-Faton abrite désormais, en sus de la fameuse Fabrique, une activité toute aussi coopérative, le GAC de

La Croix-Rouge a besoin de vous !

 Vous avez envie de vous engager dans une action humanitaire de proximité ? Vous avez le goût de l’entraide, le

Deux Vendômois dans la lumière

 Respectivement ministre et président de groupe à l’Assemblée nationale, Jacqueline Gourault et Marc Fesneau ont connu un mois de juin

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X