Menu

Horizons sahel, l’année de toutes les renaissances

Horizons sahel, l’année de toutes les renaissances

Devant une délégation importante venue tout droit du Sénégal, Daniel Millière, président de l’association Horizons Sahel, lors de l’assemblée générale, ne cachait pas son plaisir devant les multiples actions abouties pendant l’année 2018.

 

Réuni au Centre de soins André Gibotteau, Horizons sahel pouvait faire un bilan plus que positif de cette année écoulée. D’abord l’aménagement de sa nouvelle base à La Ville-aux-Clercs, un déménagement survenu après la destruction des anciens locaux pour faire place à la construction du magasin Aldi à Vendôme. «Avec cette nouvelle adresse, c’est un formidable élan. En effet, les conditions se sont considérablement améliorées» se réjouissait le président. Un deuxième événement également qui a fait date, fruit de nombreuses années de préparation, est l’inauguration en novembre du centre de ressources à Dakar, lieu permettant le stockage des pièces de rechange du matériel expédié et centre de formation sur place du personnel médical sénégalais. «Il a fallu rassembler toutes nos énergies et trouver des financements pour donner un sens et un contenu à cette inauguration» poursuit-il.

 

Avec l’envoi, toujours conséquent, de conteneurs pour satisfaire les hôpitaux d’un côté (10 en 2018) et les collectes de matériel médical en France d’un autre (75 en 2018), les bénévoles de l’association ne chôment pas. Stockage, vérification du bon fonctionnement du matériel, étiquetage pour sa traçabilité, tout cela demande beaucoup d’énergie. En parallèle, des conteneurs solidaires sont expédiés sur place avec livres, dictionnaires et matériels scolaires, totalement à la charge de l’association au contraire des conteneurs médicaux que les hôpitaux sénégalais payent en partie. Bref, une assemblée générale qui révèle des résultats très satisfaisants pour l’association déclarée ONG, avec des contacts de plus en plus importants, sur place, au Sénégal, avec les autorités.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

La souffrance n’est pas toujours une fatalité

 Quatre ans après le diagnostic de cette maladie qui l’emmurait progressivement dans son propre corps, Eric Crosnier est parti le

Nos aînés sont connectés

 L’association SEVe, Seniors économie en Vendômois, a lancé en octobre dernier le projet «Parcours activités adaptées et ludiques», ou PAAL.

Mieux vaut prévenir que guérir

 Vendômois d’adoption, le Dr Jacques Waynberg, praticien à l’hôpital de Vendôme, président de l’Institut de sexologie, ancien expert à l’Organisation

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X