Économie et sociétéSanté et social

Le père Noël des Solidarités, Olivier Véran, est passé en Centre-Val de Loire

olivier veran au ch simone veil de blois dsc 0902Il n’avait ni houppelandes, ni hotte, mais il a bien garni les sapins déposés dans la majorité des établissements de santé de la région Centre-Val de Loire, à commencer par le centre hospitalier Simone Veil de Blois, dont la restructuration-rénovation servira aussi les zones territoriales de Vendôme, Romorantin-Lanthenay et de la vallée du Cher.

 

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, en compagnie de Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités locales, et Marc Fesneau, ministre chargé des relations avec le Parlement, les deux locaux de l’étape, a visité une partie du centre hospitalier de Blois, en compagnie, notamment, du directeur, un autre Olivier, Servaire-Lorenzet ; Marc Gricourt, maire de Blois et premier vice-président de la région Centre-Val de Loire ; Régine Engström, préfète de Région ; Laurent Habert, directeur général de l’ARS-Centre-Val de Loire… plusieurs élus dont Pascal Brindeau, député du Vendômois-Mérois ; Laurent Brillard, maire de Vendôme et Stéphane Beaudu, conseiller départemental-maire de La Chaussée-Saint-Victor.

Puis, il s’est entretenu avec plusieurs membres du personnel tandis qu’un cordon de manifestants, bien parqués à l’extérieur, exprimait colère et rancœur face à la situation actuelle de la santé en France, avec personnel fatigué et à bout de souffle, manque de lits à cause des suppressions, mise à pied des soignants refusant les vaccins…, sans incident marquant.

L’aide principale, incluse dans le programme du Ségur de la Santé pour une stratégie régionale des investissements, portera en Loir-et-Cher vers Blois, avec répercussions sur les sites précités, à hauteur de 90 millions d’euros sur les quelque 200 annoncés pour presque tout remettre à jour, à niveau et aux normes, avec un accompagnement numérique de pointe, les vieux murs quadragénaires ayant plus que des ecchymoses et des fractures depuis la pose de la première pierre par Simone Veil et Pierre-Sudreau, au siècle dernier. «Le tout en accord harmonieux avec les personnels soignants et les élus, s’entend».

Par ailleurs, sera étudié, pour les années à venir, le projet du site unique CH de Vendôme-Montoire/Clinique du Saint-Cœur et L’Hospitalet.

Regrettant l’absence d’élus du Conseil départemental (NDLR : les membres de l’exécutif retenus par ailleurs) car «Les aides aux ÉHPAD (43 projets en Centre-Val de Loire) auraient pu les intéresser», Olivier Véran a martelé «On ne ferme pas des lits (5 sur 230 à Blois) par plaisir. On fera tout pour rattraper le retard, depuis des ans, de formation dû à l’application du numérus clausus fort heureusement supprimé. On est dans le concret, dès maintenant, et plus du tout dans la science-fiction».

Et en échange des cadeaux laissés sur son chemin, le ministre est reparti avec la médaille d’honneur du Centre hospitalier de Blois !

Richard MULSANS

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X