Menu

Un nouvel atelier à l’ Esat Arcade

Un nouvel atelier à l’ Esat Arcade

L’Etablissement et services d’aide par le travail (Esat) a pour vocation d’accueillir des personnes adultes handicapées reconnues aptes au travail par la Commission des droits et de l’autonomie de la personne handicapée (CDAPH).

 

A Mondoubleau, l’ Esat Arcade a inauguré début juillet un nouvel atelier pour préparer des sachets de foin, lesquels seront ensuite commercialisés auprès des animaleries, et notamment à destination des rongeurs, leur apportant vitamines, minéraux et fibres nécessaires à leur régime alimentaire. Il vient ainsi s’ajouter à d’autres ateliers déjà proposés : services traiteur, conditionnement, assemblage, mise sous pli et blanchisserie industrielle. « Cet atelier a vu le jour grâce à un partenariat avec l’entreprise Biolidis (installée à Les Hayes, elle est spécialisée dans la fabrication et le conditionnement des aliments et des litières végétales, ndlr) qui permet de faire travailler de six à neuf personnes», détaille Loïc Tytgat, directeur de l’Association pour les personnes handicapées du Perche.

 

Avec l’arrivée de cette nouvelle activité, un extracteur de poussière a été nécessaire car le foin en produit beaucoup. « Cet appareil rend le travail bien plus agréable. Grâce à l’intervention du Pays Vendômois, et notamment à sa présidente Isabelle Maincion et sa directrice Sylvie Maino, nous avons eu une subvention de la région », soulignait Loïc Tytgat, lors de l’inauguration.

 

Ouvert depuis 1993, L’ Esat Arcade emploie 47 personnes reconnues travailleurs handicapés.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le commandant Méchin à la tête de la compagnie de gendarmerie de Vendôme

 On a tous rencontré, parfois avec appréhension, l’uniforme bleu à l’occasion d’un contrôle routier. Mais on connaît moins les différentes

La Croix-Rouge a besoin de vous !

 Vous avez envie de vous engager dans une action humanitaire de proximité ? Vous avez le goût de l’entraide, le

Le cœur sur les rails, la tête dans les nuages

 A 82 printemps, Albert Varingot a construit un scooter, un bateau et même son avion. Avec lequel il a écumé

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X