Menu

La Liberté de circulation

La Liberté de circulation

Des photos s’exposent actuellement sur les murs d’Olivier Simonin, tapissier décorateur sur le faubourg Chartrain à Vendôme.

 

Ce sont des œuvres de Philippe Plantier, blésois, amoureux des vieilles voitures comme son hôte, et membre fondateur d’une nouvelle association VALVE, Ville d’Accueil en Liberté des Véhicules d’Epoque.

 

Rendre visible l’invisible, c’est comme cela que Philippe Plantier définit son travail artistique. Mathématicien, chercheur en mathématiques pour les entreprises, il définit ses photos comme des équations : «les prises de vues sont intactes, je ne retouche rien avec des logiciels. Je change simplement les couleurs, je les réduis, les augmente ; c’est un travail de données sur fichier», précise l’artiste. Certaines contractions de couleurs font que l’on quitte la photo pour rentrer dans le dessin. On peut alors retrouver l’imagination du designer lorsqu’il trace à la main le modèle de voiture sur une feuille blanche. «Pour rendre compte d’une forme, d’une courbe, il est bien obligé de travailler sur les ombres en aplat», détaille-t-il. Sur d’autres, en réduisant les couleurs, il fait apparaitre des détails que l’œil nu est incapable de discerner. Des photos de voitures traitées façon Pop art ou transformées en négatif viennent compléter cette exposition visible aux heures d’ouverture du magasin.

 

Philippe Plantier est aussi fondateur et président de l’association VALVE depuis le printemps. Organisateur de la manifestation d’anciennes voitures «le Bouchon de Blois» et prochainement de l’événement Vendômois la «Place Vendôme-Vendôme» qui devrait s’organiser au printemps, VALVE va être reconnu d’intérêt national et d’intérêt publique. «Ras le bol des restrictions diverses et surtout celle de circuler. VALVE est née d’une défense contre l’interdiction de circuler mise en place par 200 villes en France. Demain, quand on voudra partir en vacances, certaines villes nous interdiront de passer. C’est inconcevable, cela ne repose sur rien , martèle-il. Au début l’association pensait se battre le poing levé mais après avoir interpelé et discuté avec des élus, il n’y a plus de bataille à engager ; ces derniers avaient simplement une méconnaissance du monde des voitures anciennes. Car les véhicules de collection, c’est 30 millions de repas au restaurant avec 7 millions de nuitées, c’est également 20 000 d’emplois directs et 60 000 indirects. «Un million de voitures anciennes en France c’est une moyenne de 6 000€ par véhicule, assurance, réparation et restauration», poursuit Philippe Plantier. Une charte est en cours de rédaction afin de la faire signer aux villes intéressées par la démarche de l’association VALVE avec également un pacte écologique. «Tous les véhicules de collection de France, c’est l’équivalent en pollution de 33 Boeings qui font Paris-New York dans l’année. Et puis nous sommes un petit bout de musée, de patrimoine national, d’après les sourires des passants quand nous circulons avec nos grands-mères», conclut-il.

 

Site Internet de l’association : www.valveautoretro.com


À lire également

Nouvelle convention entre Valdem et la Régie

Depuis 2013, le syndicat mixte Valdem signe avec la Régie de Quartiers pour son activité de recyclerie une convention annuelle

PATRICK LAMBERT, décorateur de cinéma

C’est à l’occasion du tournage de « Père et Maire » que Patrick a connu la ville de Vendôme. C’était

Lettre à France de «Monsieur Paul»

Il a traversé mers et océans, de l’Asie à l’Europe. La France est devenue son pays et le français sa

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X