Menu

L’eau, une ressource à préserver

L’eau, une ressource à préserver

C’est sur ce constat que se sont retrouvées les communes d’Azé et de Saint-Firmin-des-Prés et l’association Perche Nature. En effet, grâce à l’accompagnement financier de l’Agence de l’Eau et du Conseil Régional, la structure associative soutient chaque année un binôme de communes dans leur démarche d’économie de l’eau mais pas seulement. «Nous établissons un diagnostic sur chaque territoire intégrant la consommation d’eau mais aussi les bâtiments communaux, les risques d’inondation mais aussi de canicule, les habitudes des habitants…»

 

Un état des lieux précis qui permet de définir les grands axes d’actions et de proposer des moyens aux agents communaux, principaux bénéficiaires des programmes de formation dédiés. Beaucoup d’actions de communication mais aussi des «trucs» simples et efficaces pour économiser l’eau comme des mousseurs ou des récupérateurs…
A Azé, le principal investissement concernait la désimperméabilisation des parkings (cabinet médical et mairie, projet labellisé éco-école). A Saint-Firmin-des-Prés, outre le travail sur la nature du fleurissement, la récupération de l’eau et son économie, comme par exemple la fontaine de l’école, étaient les principaux axes de travail.

 

Cet accompagnement personnalisé représente un coût de 9.000 € par commune dont seuls 10  % restent à leur charge dans le cadre de cette convention où Perche Nature intervient comme support de France Nature Environnement. Une belle synergie, qui intègre également le CAUE pour le fleurissement des communes, pour préserver cette précieuse ressource.

 

Caroline Fontaine

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

L’alimentation au cœur des débats du Pays Vendômois

 Le Pays Vendômois, présidé par Claire Foucher-Maupetit, maire de Selommes et conseillère départementale, a présenté en mars devant les élus

Le chevalier Pierre Maino «épinglé» de La Légion d’honneur…

 En fermant les yeux, on était revenu quelques années en arrière en Loir-et-Cher. Quand le préfet Gilles Lagarde n’était pas

Comment manger mieux ?

 Depuis octobre, la ville de Montoire-sur-le-Loir accueille le «Défi Famille à Alimentation Positive», ou comment manger plus de produits bio

X