Menu

Le Conseil départemental joue la sécurité routière

Le Conseil départemental joue la sécurité routière

Le nouveau rond-point de La Chapelle-Vendômoise sera opérationnel dès la rentrée de septembre.

 

Bis repetita. «Encore un rond-point» persifleront ceux que Maurice Leroy surnomme «Les scrogneugneux». Ce à quoi répondent Nicolas Perruchot, président par intérim du Conseil départemental et Bernard Pillefer, vice-président chargé des routes, des infrastructures et du haut débit, «Il y va de la sécurité des usagers de la route et des agriculteurs qui travaillent autour des carrefours dangereux. De plus, les ronds-points entraînent une limitation de vitesse naturelle. Il y a trop de morts sur les routes de Loir-et-Cher et le Conseil départemental a, aussi, un rôle à jouer dans la lutte contre la mortalité routière. Et ces giratoires permettent d’effectuer des demi-tours sans risques pour le conducteur et les autres automobilistes».

 

Conseil départementalC’est ainsi, que depuis quelques semaines, les nombreux usagers de l’axe routier 957 Vendôme-Blois (près de 9.000 véhicules/jour en moyenne…dont 11% de poids lourds) auront remarqué d’importants travaux à la hauteur de la commune de La Chapelle-Vendômoise où se croisent les RD 957 précitée et 26. La situation, risquant de devenir catastrophique, un jour ou l’autre, avec, de plus, l’entrée dans le bourg par le Nord, les travaux s’imposaient, même s’il y aura de la gêne, avec, en plus, une limitation à 50 km/h ! Le tout devrait être terminé en septembre prochain pour la rentrée scolaire… Le giratoire aura un rayon de impressionnant de 32,5 mètres.
Ce chantier de 1,45 million d’euros, à la charge entière du Département, fait partie du programme du Conseil départemental qui gère, tout de même, 3.457 km de routes départementales, et qui a programmé, par ailleurs, l’étude de déviation et voies de contournement de Montoire-sur-le-Loir, et bien d’autres opérations importantes en Loir-et-Cher, dont le rond-point de Cap’Ciné à Blois, un autre à Chouzy-sur-Cisse et celui de La Patte-d’Oie, à Saint-Gervais-La-Forêt. L’esthétique, la possibilité de bonne circulation des piétons, et même des chemins équestres…accompagneront tous les plans de construction ou de réaménagement de sites existants. Ce sera de la circulation douce.
Douze millions d’euros par an sont consacrés à la sécurisation et aux aménagements, tandis que près de 10 millions le sont à l’entretien. Et 265 agents départementaux œuvrent sur tout le territoire départemental.

 

Une opération de communication (stickers, affiches, abribus, arrières de bus, via des médias et les réseaux sociaux..) a été lancée afin que les automobilistes respectent leurs interventions et ne les prennent pas pour cibles, car leurs missions sont périlleuses, surtout de nuit et en période hivernale.
Avant la possibilité de placer des écrans dans les voitures pour calmer les enfants toujours désireux d’arriver plus vite en vacance, il existait un jeu qui consistait à trouver les départements d’origine des véhicules croisés. Maintenant, il leur est offert la possibilité de compter les ronds-points. Entre Vendôme et Blois, ils s’endormiront, à coup sûr, avant d’arriver à bon port…

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

La randonnée à Montoire, une affaire qui marche

 En janvier, le Club des randonneurs montoiriens réunissait ses adhérents en assemblée générale, en présence de Jacky Hurault, représentant le

Foyer-Pension de famille du Lubidet

 La dernière et seule cité ouvrière de Vendôme devient une pension de famille, mise à la disposition du PACT du

Il donne tout pour le jardin

 Depuis la fermeture de l’entreprise Mérillon à Montoire-sur-Loir, il manquait à la ville et à ses alentours un spécialiste de

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X