Menu

Chambre de métiers et de l’artisanat de Loir-et-Cher

Chambre de métiers et de l’artisanat de Loir-et-Cher

L’année 2017 s’annonce aussi sombre que difficile…

Après sa séance officielle d’installation, La Chambre de métiers et de l’artisanat de Loir-et-Cher a tenu sa première assemblée générale officielle, sous la présidence de Stéphane Buret, qui a accueilli, notamment, Jean-Pierre Condemine, préfet de Loir-et-Cher.

On ne peut pas écrire qu’il y avait une ambiance folle à la veille des fêtes de fin  d’année dans l’enceinte de La Maison des entreprises, car, outre le climat morose des affaires dans les commerces et les entreprises artisanales, l’avenir de la chambre consulaire s’annonce un peu sombre.

Il va falloir se montrer très vigilant, à tous les postes, car le budget prévisionnel de 2,28M€ annonce, tout de même, un déficit de 203 442 euros et le fonds de roulement programme 1,18 M€, soit moins de deux mois de fonctionnement. Par ailleurs, les subventions et autres aides diverses fondent comme neige au soleil et certaines lignes n’ont pas été programmées pour 2017. Comme le prochain départ, annoncé bien en amont, du secrétaire général-directeur des services, en juin, alors que les effectifs des CFA baissent (1110 contre 1252 élèves). Un audit va être lancé pour bien mesurer les décisions à prendre et, comme le souligne le président Buret, «ça va être tendu», surtout que le prochain CFA (29 millions d’euros) n’est pas encore terminé et qu’il reste un gros doute sur l’aide que la CGPME doit apporter à l’édifice avec un chèque de 3 millions.

«Mais rien n’a été signé par la précédente équipe et nous souhaitons que la situation se clarifie, rapidement, à ce sujet» insiste Stéphane Buret qui, plus que jamais, espère que, une fois le remous des élections passé, le travail d’équipe prime sur les querelles passées à bien vite oublier, vu l’état de la situation générale…et bien que les sacrifices précédemment consentis, l’an dernier, n’aient, en fait, pas permis de redresser la barre du navire. Un appel à l’union est plus que jamais nécessaire.

Prenant petit à petit, le pouls du département où il vient d’arriver, le préfet Jean-Pierre Condemine a assuré les participants à cette assemblée générale de son écoute et de celle de ses services, après avoir rappelé toutes les mesures prises par le gouvernement en faveur de l’artisanat.
2017 risque donc d’être une année cruciale pour la première gouvernance de la team Buret.

Richard MULSANS   

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

ça glisse pour Théodore

 Le magasin Théodore, maison de peinture de Vendôme, réunissait pour son anniversaire ses clients en décembre sur le site d’Abbaye

Vins et fromages du Loir en concours

 Le syndicat des producteurs de Coteaux du Vendômois et la mairie de Thoré la Rochette ont réalisé ensemble une dégustation

Les Parfums Caron en déplacement chez ADN Beauté

 ADN Beauté à Vendôme recevait en décembre la grande maison Caron de Paris. Un atelier fut organisé afin de présenter

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X